Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

5 bonnes raisons d’aller voir La Mule

Publié

5 bonnes raisons d’aller voir La Mule

La Mule, le nouveau film de Clint Eastwood, a conquis les spectateurs dès sa sortie au cinéma. Plus de dix ans après Gran Torino, le cinéaste reprend sa double casquette de réalisateur et d’acteur pour le plus grand bonheur de ses fans. Voici cinq bonnes raisons de découvrir La Mule dans les salles obscures.

1. Pour Clint Eastwood

Acteur depuis une cinquantaine d’années, Clint Eastwood fait partie des figures importantes d’Hollywood grâce à des rôles emblématiques et des films culte. La Mule ne fait pas exception puisque le cinéaste est encensé par la critique pour sa performance, et notamment Le Monde qui voit le personnage d’Earl Stone comme « l’une des plus belles créations d’Eastwood, un caractère comique ombré de contradictions dont la trajectoire spectaculaire, absurde et pourtant d’une logique irréfutable, éclaire les paysages qu’il traverse d’une lumière impitoyable ».

La Mule - Clint Eastwood

2. Pour l’intrigue tirée d’une histoire vraie

Toujours ancré dans la réalité, Clint Eastwood s’inspire souvent de faits réels pour ses films. Dans La Mule, le cinéaste a façonné Earl Stone à partir de Leo Sharp, un horticulteur octogénaire et vétéran fauché. Désespéré de ne pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, il devient passeur de drogues pour le cartel mexicain de Sinaloa. Cet incroyable job va durer dix ans avant que la DEA ne l’arrête en 2011. Il écopera alors de trois ans de prison.

3. Pour la mise en scène

Clint Eastwood s’est lancé pour la première fois dans la réalisation en 1971 avec Un frisson dans la nuit. Depuis, le cinéaste nous a offert des bijoux de cinéma tels qu'Impitoyable, Sur la route de Madison, Million Dollar Baby, Mémoires de nos pères et Lettres d’Iwo Jima. Dans La Mule, Clint Eastwood s’est entouré du chef-opérateur canadien Yves Bélanger pour offrir des scènes baignées de lumière pour souligner le contraste entre la personnalité d’Earl Stone et sa situation critique.

4. Pour l’humour

Malgré la gravité de la situation d’Earl Stone, ce vieux bougon ne manque jamais d’apporter une pointe d’humour lorsqu’il converse avec les sbires du cartel de Sinaloa mais aussi avec Bates, l’agent de la DEA (Bradley Cooper). Politiquement incorrect, joueur et indépendant, Earl Stone est un personnage très charismatique et touchant, ce qui lui vaut une certaine popularité au sein du cartel et la rédemption tant recherchée auprès de ses proches.

5. Pour les seconds rôles

Clint Eastwood s’entoure toujours d’amis et de collègues respectés pour ses projets cinématographiques. Il n’est donc pas surprenant de retrouver des têtes connues au casting de La Mule, à commencer par Bradley Cooper, qu'il avait déjà mis en scène dans American Sniper. Mais les seconds rôles ne sont pas en reste puisque Laurence Fishburne et Michael Peña incarnent les agents de la DEA tandis que Dianne Wiest et Alison Eastwood campent sa femme et sa fille.

La Mule de et avec Clint Eastwood et Bradley Cooper. Depuis le 23 janvier au cinéma.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier