Warner Bros. Actualités

Dans les coulisses de Yéti & Compagnie

Publié

Dans les coulisses de Yéti & Compagnie

Au cinéma le 17 octobre, le film animé Yéti & Compagnie, devrait ravir petits et grands avec une histoire d’amitié improbable et pourtant très touchante entre les monstres des neiges et les humains. Découvrez les coulisses de ce dessin animé givré.

Les détails de l’animation

Direction les montagnes et les glaciers pour les spécialistes des effets spéciaux et de l’animation ! Si les décors créés sont impressionnants de justesse, les moindres petits détails, comme la fourrure de ces grosses bestioles, n’ont pas été oubliés. Migo, Meeche, Fleem, Kolka et Gwangi ont des millions de poils sur leur gigantesque dos de yéti, ce qui a poussé les animateurs à aller au-delà de leurs limites en termes de perfection et d’innovation. Si l’on en croit le réalisateur Karey Kirkpatrick : "Rien que pour imiter les poils et leur mouvement, il nous aurait fallu 200 heures de travail par image, il fallait donc trouver un moyen de réduire cette durée. Nous avions trois densités de neige, parce qu’à chaque fois qu’un yéti marche dans la neige, il laisse des traces de pas. Beaucoup de choses s’ajoutent, mais c’est le propre des effets spéciaux."

Le plus important était de rendre sympathique cette bande de joyeux yétis, comme d’autres avant eux, grâce à la magie de l’animation. La productrice Bonne Radford explique qu’ils se sont éloignés "des figures de singes ou d’ours, puisque c’est ce que les gens imaginent traditionnellement pour un yéti ou Big Foot." Elle ajoute aussi : "Nous les avons équipés de longues jambes, ce qui leur a permis de sauter. Nous nous sommes également libérés des lois de la physique pour exagérer l’effet comique. Dans l’ensemble, l’apparence des personnages est attachante. Ils ont l’air doux et chaleureux. On a envie de les prendre dans nos bras."

Mais c’est la neige qui a été plus compliquée à travailler sur ordinateur. Pour un rendu moins numérique, l’éclairage a été un élément très important dans la construction du film. Les équipes ont eu pour défi de rendre l’environnement magnifique des yétis plus vrai que nature. Sans le logiciel Katyusha créé pour ce film, rien n’aurait été possible puisqu’il a permis d’augmenter de manière très efficace la résolution de la neige granuleuse. Dernier challenge et non des moindres, celui de faire ressortir le pelage blanc des yétis dans leur environnement. Le producteur Skye Lyons explique : "De manière générale, nous avons pris soin de foncer la neige d’un ton par rapport aux yétis, pour que ces derniers soient toujours les éléments les plus clairs de la scène."

Chantons sous la neige

La rencontre incroyable entre yétis et humains est abordée dans la joie et la bonne humeur dans Yéti & Compagnie avec des chansons entraînantes tout au long du film. Karey Kirkpatrick et son frère Wayne ont collaboré sur la comédie musicale "Something Rotten !" à Broadway, il n’est donc pas étonnant que le duo se soit reformé pour composer cinq morceaux originaux sur la BO de Yéti & Compagnie. Les deux frères se sont assurés de toujours apporter une morale aux histoires qu’ils racontent dans les chansons qu’ils ont écrites. Le message, toujours très clair et ludique pour les petits et grands, passe comme une lettre à la poste grâce au rythme entraînant des musiques.

Yéti & compagnie Les frères Kirkpatrick ont travaillé avec le compositeur Heitor Pereira, un talentueux musicien qui a commencé sa carrière en tant que guitariste du groupe Simply Red. Il s’est investi à fond dans le projet pour que le rendu plaise au plus grand nombre. Selon lui, "pour des films comme celui-ci, des films d’animation familiaux, la musique révèle l’âme des personnages". Il ajoute qu’il est "très agréable de travailler avec des musiciens qui comprennent le pouvoir de la mélodie et apprécient que vous apportiez votre patte pour créer cette mosaïque de contre-chants". Dans la version américaine, on retrouve des mélodies chantées par Channing Tatum, Zendaya, le rappeur Common et la chanteuse CYN. Dans la version française, le casting vocal interprète aussi les chansons de leurs personnages, que ce soit Julien Doré, Amel Bent ou Oxmo Puccino.

Les amateurs de musique auront le plaisir d’entendre une version karaoké et modernisée de la chanson culte des années 1980 "Under Pressure" de Queen et David Bowie. Les musiques jouent un rôle important dans le film pour l’avancée de l’intrigue et la manière dont les personnages évoluent. Le long-métrage se termine avec la musique "Finally Free" interprétée par le chanteur irlandais Niall Horan, ancien membre des One Direction. Lancée lors de la séquence finale où les grands et les petits pieds sont enfin réunis dans l’amour et le partage, la chanson "aborde les thèmes du début de l’histoire et représente une bonne façon de mettre un point final au film" selon le réalisateur, qui espère que cette histoire charmante trouvera son public.

Yéti & Compagnie de Karey Kirkpatrick avec les voix françaises de Julien Doré, Amel Bent et Oxmo Puccino. Au cinéma le 17 octobre.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier