Warner Bros. Actualités

Strictly Criminal : Kevin Bacon, sans concession

Publié

Strictly Criminal : Kevin Bacon, sans concession

Il possède l’une des plus belles gueules de méchants du cinéma américain. Acteur de genre mais acteur quand même, Kevin Bacon a terrifié bon nombre de cinéphiles en excellant dans des rôles sombres et franchement déconcertants. Depuis la fin des années 1970, le cinéma de genre, fantastique et policier en tête , ne peut plus se passer de l’acteur dont le déhanché, sur les rythmes endiablés de Footloose , a marqué toute une génération. Le 25 novembre prochain, Kevin Bacon sera à l’affiche du biopic de gangster, Stricly Criminal , aux côtés de Johnny Depp, un autre acteur aux mille visages. Portrait.

Six degrés de Kevin Bacon

Bacon_Strictly_Criminal

Kevin Bacon est le seul acteur à pouvoir se targuer d’avoir un site internet étant entièrement dédié à sa filmographie . Baptisé « Six degrés de Kevin Bacon » , en référence au film Six degrés de séparation (1995), le site en question, créé en 1994 par Patrick Reynolds, un ancien étudiant en sciences informatiques à l’université de Virginie, s’apparente à un algorithme géant. Ce dernier a pour seul et unique but de mesurer les degrés de séparation entre Bacon et les autres acteurs hollywoodiens recensés dans la base de données du site IMDB. Un concept, certes anecdotique, mais pour le moins très représentatif de sa longue et riche filmographie. On y apprend en effet que 2 511 personnes ont partagé l’affiche avec lui (de Meryl Streep à De Niro en passant par Jennifer Aniston) et que 262 544 personnes sont liées à lui par deux degrés de séparation, c’est-à-dire qu’ils ont joué avec un tiers des acteurs qui ont joué avec lui.

Des planches à la piste de danse

Riche d’une filmographie comptant plus d’une soixantaine de films, le natif de Philadelphie débute au cinéma en 1978 dans la comédie potache de John Landis, American College , après avoir fait ses armes sur les planches dans des pièces off-Broadway (Getting Out, Slab Boys). Il y fait à cette occasion la connaissance d’un autre acteur qui compte désormais à Hollywood : Sean Penn. Il s’essaie au film d’horreur en 1980 avec son interprétation de Jack, l’un des moniteurs de Crystal Lake dans Vendredi 13 de Sean S. Cunningham, mais se fait trucider peu de temps après le générique d’ouverture. Ce n’est que partie remise, puisqu’à peine quatre ans plus tard, il tient le premier rôle de la comédie musicale Footloose , dans laquelle il campe Ren, un jeune fan de rock’n roll qui débarque avec sa mère dans une petite ville conservatrice du Middle West. Ce rôle lui collera à la peau, autant que son célèbre jean moulant dans lequel il se déhanchait.

Un acteur de genre

Crazy_Stupid_Love_Bacon

Aussi à l’aise dans le cinéma de genre fantastique (Tremors, L’Expérience interdite, Hypnose, L’Homme sans ombre) que dans des thrillers de caractère (La Rivière sauvage, Sleepers, Sexrimes, Death Sentence), Kevin Bacon oscille, toujours sans concession, entre des rôles cérébraux , des rôles plus physiques , des missions à hauts risques (Apollo 13, JFK) ou encore des comédies délurées (Super, Crazy, Stupid, Love). En 2005, Kevin Bacon s’essaie pour la première fois de sa carrière à la réalisation avec le drame Loverboy , qu’il produit également. Film intimiste et familiale sorti uniquement dans les salles obscures américaines, il y fait jouer Sandra Bullock, sa femme, Kyra Sedgwick, ainsi que ses deux enfants. Quant à son frère aîné, Michael, avec qui il forme le groupe de rock The Bacon Brothers , il lui confie la bande originale du film.

L’homme aux mille visages

The_Following_Bacon

Kevin Bacon c’est aussi mais surtout un visage qui dérange : un regard bleu acier, une silhouette émaciée et un air sarcastique permanent. Cette figure si particulière lui a d’ailleurs permis de décrocher des rôles emblématiques de déséquilibrés : un séduisant gangster imprévisible dans La Rivière sauvage (1995) – qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes - un père de famille qui débloque dans Hypnose (2000), un scientifique obsédé par son pouvoir d’invisibilité dans Hollow Man, l’homme sans ombre (2000), le charismatique Sébastien Shaw, l’un des ennemis des X-Men et initiateur de la crise des missiles cubains dans X-Men : Le Commencement (2001) ou encore un pédophile ayant du mal à chasser ses vieux démons dans The Woodsman (2006).

Flic sur grand et petit écran

Mystic_River_Bacon

Passé maître dans l’art de se travestir sans maquillage, Kevin Bacon a également enfilé le costume de flic à plusieurs reprises, notamment dans le double oscarisé Mystic River (2003) de Clint Eastwood , dans lequel il campe un ancien ami d’enfance de Sean Penn, en charge d’enquêter sur le décès de sa fille. Dix ans plus tard, il décroche un rôle dans la même veine, dans la fiction policière The Following . Pour ses premiers pas sur le petit écran, l’acteur incarne Ryan Hardy, un profiler et ex-agent du FBI, chargé de traquer un tueur en série dont il avait déjà croisé la route dans le passé. Bien que peu friand du format télé, l’acteur se laisse convaincre – notamment par sa compagne Kyra Sedgwick, actrice dans la série The Closer : L.A. Enquêtes prioritaires - et participe aux trois saisons du show avant qu’il ne soit annulé. Prochainement à l’affiche du film de gangsters Stricly Criminal , Kevin Bacon retrouve encore une fois l’uniforme d’un agent du FBI, avec le personnage de Charles McGuire, en charge des affaires du bureau de Boston. Considéré en 1994 comme « le centre de l'univers du divertissement » par les étudiants à l’origine de son algorithme, Kevin Bacon fait encore aujourd’hui, graviter le cinéma autour de lui.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier