TOUT WARNER BROS.

Le Géant de fer : Une ressortie grandiose

Classique du cinéma pour enfants, Le Géant de fer a émerveillé des millions de petits spectateurs en 1999 , avec son histoire poétique et ses personnages attachants. 17 ans plus tard, l’émotion demeure intacte et c’est un nouveau battement de cœur qui attend ses inconditionnels, puisque le dessin animé culte ressort au cinéma . Votre vieille VHS fatigue ? Pas de panique, Le Géant de fer se dévoile le 7 décembre !

D’après une nouvelle de Ted Hughes

Rockwell (Maine), à la fin des années 1950. Enfant rêveur et solitaire, Hogarth Hughes voit son quotidien bouleversé par sa rencontre avec un robot d’acier haut de 30 mètres piégé par les câbles haute tension qui bordent sa maison. Prenant son courage à deux mains, il s’approche de ce colosse à l’allure imposante pour faire connaissance. Le garçon apprend alors que celui-ci vient d’une planète lointaine. Contre toute attente, ces deux êtres que tout oppose vont se lier d’amitié. Pourtant, la taille difficilement dissimulable de ce nouveau venu attire l’attention du gouvernement qui, dès lors, mettra tout en œuvre pour le capturer... Ensemble, Hogarth et le géant de fer seront-ils plus forts que ceux qui les pourchassent ?

LeGeantDeFer1

« Ce dessin animé ne prend pas les enfants pour des imbéciles. Une création intelligente produite par le guitariste des Who, Pete Townshend » (Le Figaroscope)

Premier long métrage de Brad Bird , Le Géant de fer a initié la carrière du réalisateur de Ratatouille , avant sa fructueuse collaboration avec John Lasseter chez Pixar. Pour son premier film, Bird choisit d’adapter un best-seller de la littérature enfantine, en portant la nouvelle de Ted Hughes à l’écran. Lorsque l’auteur la publie en 1968, il est loin d’imaginer l’ampleur que prendra cette histoire, qu’il avait d’abord imaginée pour consoler ses enfants de la mort de leur mère. Sensible et bien menée, cette intrigue – qui n’est pas sans rappeler celle d'E.T. l’extraterrestre – a fait fondre des générations de lecteurs / spectateurs .

Plus qu’un simple dessin animé

Selon les puristes, le nom de l’intrépide héros Hogarth Hughes semble faire référence à celui du magnat Howard Hughes, dont la vie esseulée aurait été bien différente s’il avait, lui aussi, connu un géant au grand cœur. Après avoir remporté 23M$ au box-office et avoir décroché un BAFTA , Le Géant de fer est aujourd’hui certifié 96 % fresh par Rotten Tomatoes . Il n’a rien perdu de son aura, comme le prouvent les rumeurs de suite persistantes dont il fait l’objet. Côté casting vocal, le dessin animé réunit des doubleurs aux voix bien connues, puisqu’on retrouve Vin Diesel dans le rôle-titre, Jennifer Aniston dans celui de la mère, et Harry Connick Jr ( Winter le Dauphin ) pour camper Dean McCoppin.

LeGeantDeFer2

Leitmotiv du cinéma d’animation, les amitiés hors-normes qui unissent des enfants avec d’immenses créatures nourrissent l’imaginaire du jeune public depuis toujours. En ancrant l’intrigue dans un contexte de guerre froide et en distillant çà et là des clins d’œil à la Beat Generation, Brad Bird ajoute un niveau de lecture qui n’a pas manqué de conquérir la presse. « Le scénario est d'une grande fraîcheur d'âme , laquelle n'exclut pas la maturité d'esprit. À cela s'ajoute un graphisme harmonieux et une animation soignée * », salue Le Parisien , tandis que Chronic'art.com renchérit :

« La démarche du réalisateur s'apparente plutôt à la critique violente d'une époque (...). Par là même, il signe un film aux multiples niveaux de compréhension, véritable réussite qui s'adresse aussi bien aux adultes qu'aux enfants »

Cette année, Noël commence un peu plus tôt, grâce à la ressortie au cinéma du Géant de fer, le 7 décembre !

Attention