Warner Bros. Actualités

Entre Gotham et Magic Mike XXL, Jada Pinkett Smith brouille les pistes avec classe

Publié

Entre Gotham et Magic Mike XXL, Jada Pinkett Smith brouille les pistes avec classe

Actrice éclectique et envoûtante, Jada Pinkett Smith aime surprendre son public en se glissant dans des rôles exigeants, qui lui permettent de dévoiler toutes les facettes de son jeu. Aimant les défis, elle ne craint pas de faire le grand écart entre les genres et figure ainsi aux génériques de deux projets aussi alléchants qu'éloignés : Gotham, sur le petit écran, et Magic Mike XXL au cinéma. Bluffante sous les traits de la redoutable Fish Mooney de la série qui retrace la genèse de Batman, elle s’apprête à ajouter une touche de féminité à la suite de Magic Mike, face à Channing Tatum et son groupe de strip-teaseurs de choc. Une participation au sujet de laquelle Will Smith a plaisanté avec Ellen DeGeneres : « Les gens aiment bien se balader près de ma femme en sous-vêtements », a-t-il dit, avant de renchérir avec son humour habituel : « Quand elle a appris que je jouerais face à Margot Robbie dans Diversion, Jada m’a dit : 'Il va falloir que tu ailles à la gym' ». Mais connaissez-vous vraiment Jada Pinkett Smith ? Portrait.

Enfant, Jada Pinkett Smith ne se prédestinait pas à une carrière sous le feu des projecteurs. Pour autant, comme son mari, elle fait partie des rares personnalités à connaître à la fois le succès dans la musique, à la télévision et au cinéma. Artiste complète, elle est aussi une icône de mode pour la presse féminine, dont elle fait régulièrement la Une, ainsi qu’aux yeux de ses fans qui voient en elle une intarissable source d’inspiration. Fille d’un entrepreneur et d’une infirmière, elle grandit à Baltimore (Maryland), où elle passe beaucoup de temps avec sa grand-mère maternelle suite au divorce de ses parents, survenu seulement quelques mois après leur mariage. Celle-ci aura une influence majeure sur le parcours de sa petite-fille puisqu’elle éveille sa fibre artistique en l’inscrivant à des leçons de piano, de claquettes et de ballet.

C’est sur les bancs de la Baltimore School for the Arts que son destin prend un tournant décisif. S’étant découvert une vocation théâtrale, Jada Pinkett Smith intègre la prestigieuse école pour y apprendre les ficelles du métier et fait la connaissance de Tupac Shakur, avec qui elle tisse de solides liens d’amitié et qui l’initie au monde du hip-hop. Proche de lui « comme d’un frère » selon ses propres termes, la jeune femme est dévastée par son décès en 1996. Toutefois, malgré la peine qui la submerge, Jada décide de poursuivre ses rêves de célébrité, entamés en 1990 dès l’obtention de son diplôme lorsqu’elle déménage à Los Angeles dans l’espoir de devenir actrice.

Les traits de son visage et l’assurance qui la caractérisent lui permettent d’être vite remarquée et, après plusieurs apparitions dans des séries télé – dont la sitcom True Colors et le feuilleton à succès 21 Jump Street – la comédienne débutante décroche un premier rôle régulier grâce à Campus Show, une série qui lui vaut d’incarner Lena James dans 42 épisodes de 1991 à 1993. Si ce rôle lui permet de devenir un visage familier du petit écran, Jada Pinkett Smith aspire néanmoins à élargir son champ d’action en goûtant au Septième Art. En 1993, elle est à l’affiche de Menace to Society, un drame sur fond de guerre des gangs qui marque son baptême du cinéma puis, l’année suivante, de The Inkwell, une romance signée Matty Rich.

Bien que ces films n’aient pas l’écho souhaité auprès du grand public, ils sont des expériences formatrices pour la jeune femme, qui aborde ses projets suivants avec davantage de confiance. À compter de la seconde moitié des années 1990, les choses s’accélèrent pour Jada Pinkett Smith qui tourne successivement Le prix à payer (1996), aux côtés de Queen Latifah, et Scream 2 (1997), tout en faisant un détour par la 'case doublage' puisqu’elle prête sa voix au personnage gouailleur Toki de Princesse Mononoké (1997). Encensé par la critique, ce film d’animation de Miyazaki bénéficie d’un rayonnement international, mais il faudra encore quelques années de patience à Jada pour décrocher le rôle de la consécration.

Révélée par sa performance dans Ali (2001) – son unique collaboration avec Will Smith – c’est sous la houlette des Wachowski que la comédienne entre véritablement dans la lumière, en campant Niobe dans Matrix Reloaded (2003), second opus de leur trilogie culte. Un rôle qu’elle reprend dans le troisième volet – Matrix Revolutions, sorti la même année au cinéma – et qui lui donne l’occasion de revêtir un style badass qui marque les esprits et qui ne laisse pas Moprheus (Laurence Fishburne) indifférent. Poursuivant sur sa lancée, Jada Pinkett Smith fait forte impression en avocate prise pour cible dans le Collatéral (2004) de Michael Mann, avant de revenir au doublage vocal avec la saga Madagascar et l’irrésistible hippopotame Gloria.

En 2008, le film choral The Women, où se croise la crème des actrices US du moment, atteste de la notoriété dont Jada bénéficie désormais. Une carrière qui prend un nouvel essor avec la série médicale Hawthorne : infirmière en chef, dont elle tient le rôle-titre de 2009 à 2011. L’an dernier, l’actrice a frappé fort en intégrant le casting de la série évènement Gotham. Centrée sur la jeune de Bruce Wayne, elle fait la part belle à des personnages hauts en couleurs issus de l’univers DC. En se glissant dans la peau de Fish Mooney, Jada renoue avec sa passion des comics car, pour l’anecdote, elle avait publié une BD intitulée Menace, en collaboration avec le dessinateur Dan Fraga en 1998.

Attendue dans Magic Mike XXL cet été, Jada Pinkett Smith est à retrouver chaque semaine dans la saison 1 de Gotham !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier