Warner Bros. Actualités

2015 : Retour sur une année ciné riche en émotions

Publié

2015 : Retour sur une année ciné riche en émotions

Foisonnante de pépites cinématographiques en tous genres, l’année 2015 a fait rêver des millions de spectateurs en mettant le Septième Art à l’honneur dans les salles obscures. S’il est encore trop tôt pour établir des statistiques quant aux chiffres de fréquentation, nul doute que plusieurs longs métrages ont fait consensus. Qu’il s’agisse de films très attendus, d’outsiders ou de succès surprise, les émotions étaient au rendez-vous. Drame, comédie, film à suspense, thriller ou biopic , les registres ne manquent pas pour émerveiller le grand public, en le transportant dans un univers fictionnel qui fait battre le cœur un peu plus fort. Alors que l’année 2016 est sur le point de dévoiler une nouvelle moisson de réjouissances – Les Animaux Fantastiques et Batman v Superman : L’Aube de la Justice, en tête – coup de projecteur sur la panacée du cru 2015 .

MadMaxFuryRoad6

Mad Max : Fury Road

Nommé 13 fois aux Critics’ Choice Awards, lauréat d’une pléthore de récompenses, dont le Prix FIPRESCI de la presse internationale, et concourant à 2 catégories aux prochains Golden Globes, Mad Max : Fury Road roule à pleine vitesse sur la voie du succès. Véritable concentré d’action, il ne ressemble à aucun autre film, si ce n’est à la saga Mad Max, qu’il relance avec panache en s’imposant comme un quatrième opus badass à souhait. Alors que les inconditionnels du 'Guerrier de la Route' attendent avec impatience de retrouver le protégé de George Miller dans deux opus supplémentaires, qui transformeront la franchise en hexalogie, Fury Road est toujours dans les esprits et pourrait bien faire son retour au cinéma dans une version noir et blanc léchée rappelant la prédilection de Miller à sortir des sentiers battus. Soyez témoins !

Pour (re)voir Mad Max : Fury Road en Blu-ray 3D collector édition limitée, cliquez ici.

MagicMikeXXL2

Magic Mike XXL

Après avoir fait monter la température dans un premier volet signé Steven Soderbergh , le danseur le moins vêtu du Septième Art reprend du service dans la suite de ses aventures musicales, en compagnie de ses acolytes des Kings of Tampa. Endossant son rôle-fétiche pour la seconde fois grâce à Magic Mike XXL, Channing Tatum renoue avec son passé de danseur exotique pour le plus grand plaisir de ses fans. Comme de coutume, les boys mettent le feu sur la piste, au son d’une BO punchy et entraînante qui booste les spectaculaires numéros auxquels on assiste. Pour autant, ce Magic Mike, deuxième du nom , n’en n’oublie pas de laisser les émotions gagner le public, grâce à un casting qui alterne jeu nuancé et répliques bien senties.

Pour (re)voir Magic Mike XXL , cliquez ici.

CodeUncle7

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E

Inspiré du feuilleton culte des sixties Des Agents très spéciaux (1964-1968), le dernier film de Guy Ritchie prolonge l’univers télévisuel de Norman Felton et Sam Rolfe sur grand écran. Porté par Henry Cavill et Armie Hammer , il est le digne héritier des 4 saisons et 105 épisodes qui ont vu se dérouler le fil du premier volet des aventures de Solo et Kuryakin. Une comédie d’espionnage « qui est dans la juste note d'un cinoche à l'ancienne, sans l'obligatoire avalanche d'effets spéciaux » ( Le Nouvel Obs ). Complété par Alicia Vikander dans le rôle de l’envoûtante Gaby, le duo se dote d’une touche féminine mordante. Après le diptyque Sherlock Holmes et avant de dévoiler son Roi Arthur (3 août 2016), le cinéaste britannique profite d’Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E pour renouer avec l’écriture scénaristique.

Pour (re)voir Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E , cliquez ici.

BladeRunner2

Blade Runner

Pas exempt de notre listing des meilleures sorties de 2015, Blade Runner (1982) rappelle que les films de patrimoine sont, eux aussi, des nouveautés à saluer, quand elles se dotent d’une restauration de la trempe de celle dont le chef-d’œuvre SF de Ridley Scott a bénéficié. Redonnant à la version Final Cut, initialement imaginée par le réalisateur, ses lettres de noblesses, Blade Runner s’est offert un saisissant come-back au cinéma. Dans le Los Angeles post-apocalyptique de 2019, l’Inspecteur Deckard ( Harrison Ford ) est en charge de la traque de répliquants… Un pitch qui a donné lieu à certaines scènes les plus emblématiques du cinéma de science-fiction, mais aussi et surtout à un monologue qui a fait date, celui du Nexus 6 Roy Batty, que son interprète, Rutger Hauer , a partiellement improvisé :

« Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie »

Pour (re)voir Blade Runner en version Final Cut remasterisée , cliquez ici.

StrictlyCriminal5

Strictly Criminal

Retraçant le destin peu commun de l’ancien caïd le plus dangereux de Boston, Strictly Criminal entraîne le spectateur dans un passé trouble. Inspiré de faits réels , il dresse le portrait de celui que la police surnommait Whitey, sans savoir que ce dernier était couvert par le FBI, en raison de l’alliance secrète que l’agent John Connolly lui avait proposé. Un pacte qui explique que James 'Whitey' Bluger ait été couvert par les autorités tandis qu’il commettait les pires exactions. Avec Johnny Depp en gangster sans scrupule et Scott Cooper à la réalisation, ce thriller mafieux frappe fort et galvanise la presse :

« La qualité du film repose sur la performance hallucinante de Johnny Depp, mais tient aussi à la tragédie de l'histoire familiale du personnage (...) Autres réussites, la mise en scène et la reconstitution de l'atmosphère et des décors seventies dans les quartiers déshérités de Boston » (Le Parisien)

Strictly Criminal, actuellement à l’affiche .

Attention