TOUT WARNER BROS.

Dunkerque : Kenneth Branagh dans le bataillon de Nolan

Connu pour ses prestations aux accents théâtraux, Kenneth Branagh troque le costume médiéval des grands classiques auxquels il nous a habitués, pour revêtir l’uniforme d’un capitaine britannique de la Seconde Guerre mondiale. Avec Dunkerque (19 juillet) , cet abonné du répertoire shakespearien revisite les leitmotive de sa filmographie : fatalité du destin, drame et noirceur de l’âme humaine. Mais connaissez-vous vraiment Kenneth Branagh ? Portrait.

Belfast, Londres et Hollywood

Aussi passionné par le septième art que par le quatrième, Kenneth Branagh est un comédien complet qui a réussi à marier ses vocations théâtrale et cinématographique avec succès. Pour preuve : cinq citations aux Oscars®, autant aux Golden Globes® et trois BAFTA® en plus d’un Laurence Olivier Award®. Pour en arriver là, l’acteur s’est d’abord formé à l’art dramatique sur les bancs de la prestigieuse RADA de Londres. Une institution dont il a récemment pris la direction en bouclant la boucle.

Dunkerque2

D’origine nord-irlandaise, le petit Kenneth grandit à Belfast avant que sa famille ne déménage à Reading dans le Berkshire. Une ville où Oscar Wilde a « séjourné » (derrière les barreaux du pénitencier) et dont l’histoire a été marquée par deux célèbres batailles. D’aucuns y verront le signe de la voie artistique empruntée plus tard par Branagh. Ce qui est sûr c’est que le jeune homme ne perd pas de temps car, à peine diplômé, il monte sur les planches pour mettre en pratique ses acquis. Mais les sirènes du cinéma se font déjà entendre.

Shakespeare & Co

Nous sommes en 1981 et, du haut de ses 21 ans, Kenneth Branagh décroche une première apparition face caméra dans Les Chariots de feu d’ Hugh Hudson (quadruplement oscarisé®). Ce rôle non-crédité lui met le pied à l’étrier et, dans la foulée, le comédien en herbe étoffe ses prémices avec plusieurs téléfilms. Il lui faut attendre l’année 1987 pour renouer avec le grand écran , grâce à une comédie romantique aujourd’hui tombée dans l’oubli, Soleil grec . La même année, la mini-série Fortunes of War marque son baptême du registre guerrier, face à Emma Thompson .

HarryPotter121

Les années 1990 correspondent à sa décennie shakespearienne ( Henry V, Othello, Hamlet ) ainsi qu’à une volonté d’éclectisme avec, successivement, le remake horrifique Frankenstein , la satire de Woody Allen Celebrity et le néo-western parodique Wild Wild West . Ayant prouvé son sens de l’autodérision en incarnant le toujours impeccable Pr. Lockhart d’Harry Potter et la chambre des secrets , Branagh a fait forte impression dans Walkyrie (côté allemand cette fois), Good Morning England et My Week with Marilyn , où il incarnait Laurence Olivier comme un clin d'œil à son amour du théâtre.

À présent, c’est dans les rangs de l’armée de Christopher Nolan et aux côtés de Tom Hardy et Cillian Murphy qu’il va faire état de son talent. Pour rappel, Dunkerque sort en salles le 19 juillet .

Vous aimerez aussi

Attention