Warner Bros. Actualités

#DCSuperBattle : Swamp Thing vs. Gorilla Grodd

Publié

#DCSuperBattle : Swamp Thing vs. Gorilla Grodd

Colosses à l’allure repoussante, Swamp Thing et Gorilla Grodd ne passent pas inaperçus dans les vignettes des comics dont ils ponctuent les aventures. Si le premier habite les marécages et que le second est plus habitué à la jungle , tous deux partagent certains points communs. Pour mieux les connaître, place à une battle fictive 100 % DC !

Swamp Thing, le monstre des marais

Alias : En 45 ans d’existence, Swamp Thing a endossé plusieurs identités : Alex Olsen, le Dr. Alec Holland, Tefé Holland, Allan Hallman , ou encore Aaron Hayley .

Origines et avatars : Connue des cinéphiles pour l’adaptation cinématographique éponyme que Wes Craven réalise en 1982, 'la créature du marais' nourrit l’imaginaire des mordus de fantastique depuis sa première apparition, sous forme de BD, dans le House of Secrets #92 de l’été 1971. Créé par Len Wein et Bernie Wrightson , ce monstre végétal a la silhouette d’un homme et se tient debout, mais est couvert d’algues, des pieds à la tête. Une apparence peu commune, qui marquera les esprits et qu’on doit à deux pointures du genre. En effet, Wein sera plus tard éditeur des travaux d’Alan Moore et Wrightson est, quant à lui, spécialisé depuis toujours dans l’illustration horrifique , avec un trait référentiel aux séries B qui ont influencé les Carpenter et autres Romero.

DcComics176

Sous leur impulsion naît ce personnage qui, au départ, était un homme ordinaire. Le Dr. Alec Holland (le Swamp Thing originel) est un scientifique dont les recherches portent sur les capacités régénératrices des plantes, menant ses travaux au cœur des zones marécageuses de la Louisiane profonde. Victime d’une bombe, placée intentionnellement par une entreprise concurrente, il se retrouve immergé dans le marais , inconscient, et en contact avec les produits chimiques provenant de son labo. Transformé en monstre à l’extérieur, il n’en demeure pas moins bon à l’intérieur et continue d’œuvrer en faveur du progrès, même si sa transformation restreint son champ d’action et l’oblige à trouver d’autres voies que celle de la science. Sous l’ère Alan Moore – qui se réapproprie le personnage de son mentor dans les années 1980 – la genèse de Swamp Thing est inversée, puisqu’il s’agit d’une créature, découvrant qu’elle a été transformée en être hybride mi-plante mi-homme.

DcComics177

Mode opératoire : Doté d’une impressionnante musculature et pouvant se camoufler à loisir dans des environnements sauvages, Swamp Thing aime se dissimuler derrière toutes sortes de végétation, pour surprendre ses adversaires. Symbolisant la force de la nature , il rappelle les bons géants protecteurs qu’on trouve dans les romans d’aventure. Capable de se régénérer très facilement, il concrétise le fruit des recherches entamées précédemment. Par ailleurs, il possède une grande résistance physique , qui lui permet de se battre des heures durant, sans faiblir. Affilié au Parliament of Trees, à la White Lantern Corps et à la Justice League Dark, il a notamment fait alliance avec John Constantine et Animal Man . En communion avec la faune, et surtout avec la flore, la créature du marais peut communiquer avec les plantes par télépathie et même engendrer de nouvelles espèces vivantes, à partir de boutures . Enfin, son corps végétal lui offre une élasticité non négligeable.

Gorilla Grodd, le roi de la jungle

Alias : Primate massif, Gorilla Grodd est aussi connu sous le nom de Drew Drowden, du Général Grodd et de William Dawson.

Origines et avatars : Impossible de ne pas associer Gorilla Grodd à son modèle de septième art, qui gravissait l’Empire State Building dans le classique noir et blanc de 1933. Né 26 ans plus tard, dans les pages du Flash #106 de 1959 , le singe géant de DC est le fruit de l’imagination de John Broome (scénario) et de Carmine Infantino (dessin). A contrario de King Kong , Grodd est toutefois une bête féroce, qui n’a qu’une idée en tête : répandre le chaos pour devenir le maître de l’univers. Ayant Flash en ligne de mire, il est le principal antagoniste du protecteur de Central City . Rien d’étonnant à cela, quand on sait que Broome et Infantino ont largement contribué à moderniser le super-héros, ainsi que le Flashverse dans son ensemble.

DcComics178

Né à Gorilla-City , au cœur de l’Afrique sauvage, Gorilla Grodd est introduit dans l’univers DC comme un singe semblable à tous les autres, jusqu’au jour où ses congénères et lui font une surprenante découverte, en trouvant un vaisseau extraterrestre . L’origine de Grodd varie en fonction des versions, mais celle que retiennent les puristes se dessine à travers sa rencontre avec le pilote du vaisseau. Ce dernier façonne son intellect, en lui conférant d’incroyables pouvoirs. Titan despotique aux desseins conquérants, le gorille ne se contente pas de régner sur sa jungle natale et entend désormais employer ses superpouvoirs pour étendre sa mainmise au reste du monde.

Mode opératoire : Cristallisant l’adage 'malin comme un singe', Gorilla Grodd va mettre en place une stratégie redoutable, en construisant une machine qui lui offre une apparence humaine , afin de combattre Flash (Barry Allen) d’égal à égal. Allen aura cependant le dessus et envoie le singe à l’ombre du pénitencier de Central City. Au gré de ses séjours successifs derrière les barreaux, Gorilla Grodd crée des alliances avec les autres détenus et s’endurcit encore davantage. Affilié à l'Ultramarine Corps , il fera aussi brièvement partie de l’Injustice League et de la Secret Society of Super-Villains . Doté de pouvoirs psychiques, qui font de lui un adversaire aussi fort sur le plan physique que mental, il est un super-méchant particulièrement acharné. Avec Grodd, on ne sait jamais à quoi s’attendre… Contrôle mental, télépathie, attaques télékinésiques et force dévastatrice sont ses principaux atouts et la bête sauvage peut même aller jusqu’à manger le cerveau de ses victimes à la manière d’un zombie.

La Battle : Faune vs. Flore

Se battant dans des camps opposés et animés d’intentions contradictoires, Swamp Thing et Gorilla Grodd ont un leitmotiv en commun : celui de la revanche de la nature sur l’homme . Dans les deux cas, une mauvaise action humaine est à l’origine de leur basculement ; du bon côté de la justice pour la créature des marais et du côté du mal concernant le roi singe. Un combat inter-espèces qui prendrait une tournure spectaculaire s’il devait avoir lieu.

DcComics179

Astucieux et déterminé, Swamp Thing a un avantage scientifique sur son opposant. Pour autant, lorsque ce dernier se dresse sur ses pattes arrières, en ouvrant une gueule qui laisse apparaître ses dents aiguisées, difficile d’imaginer que la créature des marais aurait le dessus. Pouvant briser les os de celui qui a le malheur de se trouver sur sa route, le gorille assassin a une longueur d’avance sur l’ex-Dr. Holland. Notre gagnant est donc Gorilla Grodd !

Pour rappel, Flash est actuellement diffusé sur TF1.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier