Warner Bros. Actualités

DC Comics : Avec Plastic Man, life is fantastic

Publié

DC Comics : Avec Plastic Man, life is fantastic

Paraissant aussi mou que du caoutchouc, Plastic Man est, comme son nom l’indique, fait d’une autre matière ô combien malléable, le plastique. Création de Quality Comics , il est apparu dans les vignettes de BD dès le début des années 1940 et influencera nombre de successeurs, à commencer par le justicier au bras long, Elongated Man. Super-héros étirable au possible, il garde un objectif et un seul : faire le bien. Une mission moins simple qu’il n’y paraît dès lors que les super-méchants s’en mêlent…

Matériau noble

Scénarisé et dessiné par Jack Cole , Plastic Man s’illustre pour la première fois dans l’album Police Comics #1 de l’été 1941. Propice à la légèreté, cette publication estivale lance le personnage en l’ancrant dans une dynamique de divertissement . Avec Plastic Man, rien ne semble impossible, car il peut atteindre par la seule volonté les objets inaccessibles à un homme ordinaire. Né Patrick "Eel" O'Brian , Plastic Man a été l’un de ces hommes dépourvus de pouvoir, bien qu’il fasse surtout figure d’escroc, expert de l’ouverture de coffres forts. Une « profession » induite par son passé de gamin des rues, livré à lui-même suite à la perte de ses parents à l’âge de 10 ans.

DcComics329

Le destin de Patrick prend de la hauteur quand le jeune homme est doublement frappé par un coup du sort qui se transforme en miracle : une blessure par arme à feu et une exposition à de la matière chimique non-identifiée. Il s’évanouit et, à son réveil, constate que ses membres sont aussi souples que du chewing-gum. Ce qui le détermine à embrasser la voie du bien est sa rencontre avec un moine , qui fait preuve d’une grande bonté à son égard. Sa carrière super-héroïque désormais scellée, il gravit les échelons de la justice à grandes enjambées. Affilié à diverses escouades au fil des ans, il ira même jusqu’à rejoindre la Justice League , reconnaissance suprême.

Souplesse de corps et d’esprit

Personnage décomplexé , Plastic Man a développé un look à son image : costume rouge lacé sur le torse à la manière d’un corset, pour souligner sa musculature, et l’accessoire qui ne le quitte jamais : sa paire de lunettes de soleil . Officiellement, les verres opaques servent à préserver son anonymat, mais la vérité est plutôt que Plastic Man aspire à être trendy en toutes circonstances. Un brin rock’n’roll , il se met souvent en scène, même quand l’enjeu est grand et que sa vie est menacée. Une assurance qui le rend terriblement attachant aux yeux des fans. Immunisé contre la télépathie , invulnérable et immortel , Plastic Man a traversé les années sans difficulté grâce à des pouvoirs qui lui donnent généralement l’avantage sur ses antagonistes.

DcComics330

Loufoque et décalé, l’Homme-plastique vit ses péripéties sous le signe de l’humour . Le pouvoir dont il est doté permet à son créateur de laisser libre cours à son imagination en scénarisant des situations plus improbables les unes que les autres, afin de contraindre son héros à user de sa légendaire élasticité. Les héritiers de Cole mettront la même inventivité au profit des versions modernisées du personnage. Au cours de son histoire, ses reboots les plus marquants interviennent en 1956, au début des années 1980, dans le crossover One Year Later de 2006 et, bien sûr, dans le New 52 . Au-delà du monde de la BD, les innombrables déclinaisons dont le personnage a fait l’objet lui ont aussi permis de s’inviter dans la série d’animation Batman : L'Alliance des héros ou dans le jeu vidéo Lego Batman 3 : Au-delà Gotham , preuve que l’Homme-plastique est partout.

Pour rappel, retrouvez les pires « héros » DC dans la version longue de Suicide Squad , disponible en Steelbook en cliquant ici.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier