Warner Bros. Actualités

DC Comics : La vie de bohème de Gypsy

Publié

DC Comics : La vie de bohème de Gypsy

Si la bohémienne de la comédie musicale Notre Dame de Paris se disait apatride – « nul ne sait le pays d’où je viens » (Esmeralda / Hélène Ségara) – ce n’est pas le cas de Gypsy . À rebours de ce qu’on pourrait imaginer, elle a d’abord mené une vie de banlieusarde des plus ordinaires. C’est en fuguant de chez ses parents qu’elle embrasse la vie de bohème qui lui vaut son alias super-héroïque. Portrait d’une insoumise au destin extraordinaire.

Oiseau de Paradis

Imaginée par Gerry Conway (scénario) et Chuck Patton (dessin), Gypsy est introduite dans le Justice League of America Annual #2 de 1984 . Électron libre, elle est l’archétype de la femme indépendante. Préférant vivre sans le sou et dans la marginalité pour s’épanouir, elle opte pour une solution radicale : la fugue. Une émancipation précoce , impulsée par la manifestation de ses superpouvoirs. Ce tournant crucial survient à l’adolescence, lorsqu’elle s’appelle encore Cindy Reynolds et qu’elle ignore encore ce que l’avenir lui réserve. Ne sachant trop quelle direction prendre, elle monte dans un bus pour Détroit et s’y installe. Sa vocation va s’imposer d’elle-même, quand Gypsy comprend qu’un tempérament de justicière sommeille en elle.

DcComics255

Capable de changer d’apparence au gré de ses envies, elle prend la mesure de sa puissance mentale. Se servant d’abord de ce pouvoir comme d’un moyen de défense, elle va ensuite profiter de ses talents d’illusionniste pour lancer l’offensive face à des méchants sans scrupules. À l’âge adulte, Gypsy semble s’assagir et accepte de faire équipe avec les membres de la Justice League pour défendre des causes communes. Également affiliée aux Birds of Prey , elle est l’image même de l’oiseau de paradis évoqué dans la chanson. Pour autant le bouillonnement intérieur qui la caractérise ne cessera jamais de gronder. Véritable moteur, cette rage contenue se retrouve dans ses faits d’armes.

Force physique et mentale

Portant la robe andalouse des zingaras, des bijoux dorés et un ruban pour retenir sa chevelure noir profond, elle correspond en tout point à la représentation qu’on se fait d’une Esmeralda de comics . Dotée d’une beauté incandescente qui déstabilise ses adversaires, Gypsy possède surtout un coup d’avance sur eux grâce à ses visions prémonitoires . Lisant l’avenir dans une boule de cristal ou dans ses rêves, elle fait écho à la traditionnelle diseuse de bonne aventure qu’est la gitane dans l’imaginaire collectif. Son parcours personnel s’étoffe à travers ses rencontres. Aquaman est le premier à la prendre sous sa nageoire, bientôt suivi par Booster Gold , qui la forme à des techniques de combat plus pointues.

DcComics256

Développant un lien quasi-filial avec Martian Manhunter , Gypsy devient plus tard disciple de Bronze Tiger . Passant d’une relation sensei-élève à une idylle sentimentale, leur histoire commune rappelle que la super-héroïne est aussi une super-romantique. Également partenaire de Wonder Woman et de Vixen , elle fait partie des femmes de poigne de DC et, à ce titre, elle a été une féroce adversaire de Lady Shiva . Maitrisant les arts martiaux et pouvant se rendre invisible, elle n’a rien à envier aux caméléons. Experte de la télépathie , elle se défend aussi bien avec ses neurones qu’avec ses poings et peut ajouter de belles compétences en informatique à son impressionnant palmarès.

DcComics257

Indirectement, son choix de carrière coûtera la vie à ses parents, tués par un accès de vengeance de Despero , un antagoniste de Gypsy que celle-ci voulait mettre hors-jeu. Comme de coutume, la vie des super-héros porte la marque des sacrifices…

Pour rappel, l’univers DC Comics est actuellement à l’honneur de Suicide Squad , toujours à l’affiche !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier