Warner Bros. Actualités

CREED – L’Héritage de Rocky Balboa : Des champions sur le plateau

Publié

CREED – L’Héritage de Rocky Balboa : Des champions sur le plateau

Nommé aux Golden Globes dans la catégorie Meilleur acteur dramatique secondaire, Sylvester Stallone reprend fièrement son rôle fétiche à l’affiche de CREED – L’Héritage de Rocky Balboa (13 janvier) . Avec une nouvelle recrue à transformer en un champion de la trempe de son père – Apollo Creed – l’ancien boxeur reconverti en coach va devenir le mentor du jeune et combattif Adonis Johnson (Michael B. Jordan) . Un pitch qui perpétue la légende de la saga culte, à travers un septième opus choc. Ayant signé le meilleur démarrage de la franchise au box-office US, ce second film de Ryan Coogler est très attendu de ce côté de l’Atlantique. Avant de le découvrir sur les écrans français, focus sur les véritables champions dont se dote le casting.

Entre boxe et MMA

Réputé pour être un sport particulièrement violent, le MMA combine différentes techniques de combat. Acronyme d’Arts Martiaux Mixtes , il est pratiqué dans sa version originale aux États-Unis et dans une version légèrement atténuée en Europe, où d’aucuns s’interrogent quant à l’encadrement à apporter à ce sport où tous les coups, ou presque, sont permis. Dérivé du free-fight , le MMA est à mi-chemin entre la lutte et l’assaut, poussant les compétiteurs qui s’affrontent sur le ring à surpasser leurs limites s’ils veulent emporter le titre.

« L'important c’est de se faire cogner et d'aller quand même de l'avant » (Rocky Balboa)

Creed17

Si CREED – L’Héritage de Rocky Balboa est d’abord une ode à la boxe, ce spin-off nouvelle génération prouve qu’il est ancré dans son époque, en ouvrant la voie à d’autres sports de combat, comme le prouvent les grands noms qui se côtoient au casting : Tony Bellew, Andre Ward, Jacob 'Stitch' Duran – qui apparaissait déjà dans le précédent Rocky – ou encore Tyrone Crawley Jr et Gabe Rosado . Des stars du ring dont les aficionados de l’Ultimate Fighting Championship ( UFC ) pouvaient déjà admirer les performances à la télévision et qu’ils vont désormais pouvoir découvrir sur grand écran, dans le rôle de boxeurs qu’il vaut mieux ne pas avoir en face de soi…

Un casting authentique

Si Michael B. Jordan a dû s’entraîner durement pour se fondre dans son personnage – à raison de 6 à 7 heures de boxe quotidiennes en amont du tournage – le comédien a pu compter sur le soutien de coachs d’exception pour l’y aider. Des boxeurs professionnels qui, à contrario des redoutables adversaires qu’ils campent à l’écran, ont partagé une belle complicité avec l’interprète d’Adonis, qui a d’ailleurs essuyé un véritable KO sur le plateau. Le champion Andre Ward confie : « J’adore les scènes de boxe mais j’apprécie aussi vraiment la phase préparatoire qui précède le combat sur le ring. Je suis boxeur, et je peux donc me retrouver dans cet univers, parce que j’ai vécu quasiment la même chose ». Il détaille :

« Ce qui m'a poussé à participer au film, c'est que les fans de boxe n’ont pas souvent la chance de voir ce qu’on vit, avec ses hauts et ses bas et ses épreuves. Ce film dépeint cette réalité de manière convaincante. Et comme Ryan [Coogler] a fait appel à de nombreux vrais boxeurs, le film gagne encore en authenticité »

Creed18

Un aspect auquel le reste de l’équipe pro a aussi été sensible, à l’image de Bellew , qui ne tarit pas d’éloges sur Jordan, disant qu’il « a travaillé sans relâche ». « Il a un physique incroyable, c’est un athlète épatant. Il s’est très bien adapté à ce sport et ça s'est vu pendant les prises et peut être fier », conclut-il. Fort de cette performance d’acteur sans appel, Michael B. Jordan semble à l’aube d’une carrière des plus prometteuses, d’ores et déjà saluée par la critique US et le BOFCA Award du Meilleur acteur. Ajoutant un cachet d’autant plus réaliste à son jeu, les sportifs qui lui font face dans le film ont trouvé « formidable de participer à l'aventure », comme le souligne Gabe Rosado. Pour l’anecdote, le boxeur professionnel Tyrone 'Butterfly' Crawley Jr. s’est spécialement identifié à cette histoire, comme il est lui-même le fils d’un champion originaire de Philadelphie. Nul doute qu’avec CREED – L’Héritage de Rocky Balboa , la réalité dépasse la fiction !

Pour rappel, le spin-off de Rocky s’emparera des salles obscures le 13 janvier prochain.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier