Warner Bros. Actualités

Westerns : André De Toth, un réalisateur avant-gardiste

Publié

Westerns : André De Toth, un réalisateur avant-gardiste

À l’instar de John Ford, Fritz Lang et Raoul Walsh, André De Toth a filmé avec brio les grands espaces américains caractéristiques du Western, en surmontant le handicap que représentait son œil de verre. À la fois borgne et visionnaire, il a toujours conservé un temps d’avance sur ses pairs, allant jusqu’à réaliser un film en 3D, à une époque où le cinéma relief était encore à ses balbutiements : L’Homme au masque de cire (1953).

Dévoué à son public, André De Toth fait le choix de ce format révolutionnaire – que James Cameron imposera définitivement au grand public près de 60 ans plus tard avec Avatar – en prenant un risque artistique, tout en sachant qu’il ne pourra lui-même jamais vivre l’expérience du relief en raison de sa vue déficiente. Un an auparavant, le réalisateur avait signé l’un de ses meilleurs Westerns, Les Conquérants de Carson City (1952) en confiant le rôle principal à Randolph Scott, son acteur fétiche. Désormais, ce film est disponible dans la Collection Westerns des Trésors Warner, l’occasion de revenir sur le parcours de ce cinéaste de légende.

Né au cœur de l’Empire Austro-hongrois, peu avant qu’il ne soit englouti par la Première Guerre mondiale et géographiquement redessiné, André De Toth aura connu de nombreux bouleversements au cours de sa vie. Après des études de Droit à l’Université de Budapest, le jeune André rejoint les cercles d’intellectuels de la capitale et commence à s’intéresser aux arts. C’est en 1939 qu’il se lance pour la première fois dans le cinéma et, fort d’un tempérament volontaire, il ne fait déjà pas dans la demi-mesure en réalisant consécutivement 5 films cette année-là. Mais, le cours de l’Histoire en décide autrement et 1939 marque aussi le moment où, alliée de la puissance de l’Axe, la Hongrie bascule dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale.

Dans ce contexte et après avoir été contraint de filmer l’invasion de la Pologne par l’armée allemande dans le cadre des actualités filmées, André De Toth décide de s’expatrier en Angleterre, puis aux États-Unis, où il voit s’ouvrir à lui un destin hollywoodien des plus stimulants. Doué d'un grand sens du discernement, le réalisateur débutant comprend d’emblée que pour se faire une place dans le métier, il lui faut maîtriser les codes du cinéma classique américain.

S’illustrant dans le film noir, le film d’aventure et le film de guerre, il aborde sans peine le registre hautement patriotique du Western et devient rapidement un grand nom du divertissement. Néanmoins, au-delà de la veine grand public à laquelle André De Toth a souvent été cantonné, sa filmographie est aujourd’hui reconsidérée à sa juste valeur par des cinéastes influents, tels que Bertrand Tavernier et Martin Scorsese, qui lui vouent une grande admiration.

Grâce à la Collection Westerns des Trésors Warner, découvrez la panacée des films rares ou méconnus qui constituent l’essence de ce genre fondamental du cinéma américain !

Pour rappel, l’ensemble des films de la collection Westerns est disponible sur le portail officiel Warner.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier