Warner Bros. Actualités

Beauté cachée : Coup de projecteur sur Edward Norton

Publié

Beauté cachée : Coup de projecteur sur Edward Norton

Acteur de référence, plutôt discret mais toujours investi dans ses rôles, Edward Norton mène une carrière qui lui ressemble : éclectique, exigeante et auréolée de succès. Triplement cité aux Oscars , il brillera bientôt aux côtés de la crème de la crème dans Beauté cachée (21 décembre) : Will Smith, Kate Winslet, Keira Knightley, Helen Mirren. Une distribution 5 étoiles, qui lui vaut de camper Whit Yardsham sous la direction du réalisateur du Diable s’habille en Prada, David Frankel . Rendez-vous en fin d’année pour découvrir ce film choral, auquel Edward Norton insufflera tout le talent qu’on lui connait. Focus.

Succès immédiat

Originaire de Boston (Massachusetts) , Edward Norton grandit dans l’état du Maryland, à Columbia. Aîné d’une fratrie de trois enfants, il s’initie au théâtre à l’âge de 12 ans , dans un camp de vacances, puis fait des études d’arts dramatiques au sein de la prestigieuse Université de Yale . À cette époque, ses camarades de classe s’appellent Ron Livingston et Paul Giamatti. Toutefois, son diplôme en poche, Edward Norton va mettre sa vocation artistique entre parenthèses pour partir à des milliers de kilomètres de là, au Japon .

CollateralBeauty6

C’est une opportunité de travail dans la société de son grand-père qui le décide à s’expatrier au pays du Soleil-Levant. Le jeune homme ne fait pas dans la demi-mesure, en profitant de cette nouvelle vie à Osaka pour apprendre le japonais. De retour aux États-Unis, il pose ses valises à New York et se forme sur les scènes Off-Broadway . Sa carrière cinématographique commence au milieu des années 1990, avec le thriller Peur primale (1996) . Il s’agit non seulement de son premier long métrage, mais aussi de son premier rôle d’importance – face à Richard Gere et Laura Linney – et, surtout, de sa première nomination aux Oscars.

Rôles de composition

Une entame de parcours sur les chapeaux de roue, étoffée par deux autres beaux projets sortis la même année : Tout le monde dit I love you , signé Woody Allen, et le subversif Larry Flynt de Milos Forman. Dès son rôle de schizophrène bègue dans Peur primale, Norton a prouvé que les rôles de composition ne lui font pas peur. Avec American History X (1998), il va encore plus loin, en incarnant un néo-nazi en quête de rédemption. Un personnage ambivalent auquel il parvient à donner une dimension humaine. De quoi décrocher une seconde citation à la statuette dorée. Le musclé Fight Club (1999) et son twist final culte achèvent de le populariser auprès du grand public. Au seuil des années 2000, il est un incontournable sur la scène US.

CollateralBeauty3

Par la suite, on le retrouve au générique d’Au nom d’Anna (qu’il coproduit), puis de The Score , où il donne la réplique à Robert De Niro et Marlon Brando, mais aussi Frida, Le Dragon rouge, La 25ème Heure, Braquage à l'italienne et Kingdom of Heaven. Biopic, film d’action, film historique : aucun registre n’a de secret pour lui . Une tendance qu’Edward Norton confirme avec L'Illusionniste, Le Voile des illusions, et même L'Incroyable Hulk, dans le rôle-titre. Plus récemment, on l’a aperçu dans Le Prix de la loyauté, Moonrise Kingdom et le très remarqué Birdman , sa troisième nomination aux Oscars. Fidèle à l’éclectisme qui l’a toujours caractérisé, l’acteur vient d’achever le tournage d’une comédie dramatique qui suscite déjà la curiosité de la presse, Beauté cachée , actuellement en phase de post-production outre-Atlantique.

Pour rappel, Beauté cachée sortira sur les écrans français le 21 décembre . Encore un peu de patience !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier