Warner Bros. Actualités

Wonder Woman, ambassadrice de choc et de charme de l’ONU

Publié

Wonder Woman, ambassadrice de choc et de charme de l’ONU

Incarnation de la guerrière à la silhouette de rêve, Wonder Woman est l’archétype de la femme parfaite, telle qu’imaginée par son créateur Charles Moulton . Aussi merveilleuse que son alias super-héroïque, cette princesse amazone n’a eu aucun mal à conquérir le grand public, dès sa première apparition en 1941, dans l’All Star Comics #8 . Depuis, son succès ne s’est jamais démenti et, du haut de ses 75 ans , Wonder Woman continue de régner sur la pop culture en tenant les rênes du girl power. Et depuis peu, elle siège… à l’ONU ! En cette journée des Nations Unies, focus sur cette ambassadrice de choc et de charme.

Nommée par Ban Ki-moon

On s’en souvient, il y a deux ans, Emma Watson était nommée ambassadrice de bonne volonté au sein d’ONU Femmes, la branche dédiée à la défense des droits des femmes et à l’égalité entre les sexes. Une cause particulièrement chère à l’interprète d’Hermione dans la saga Harry Potter , qui en avait profité pour initier la campagne HeForShe . À présent, c’est une super-héroïne non moins magique qui est distinguée par l’ONU, Wonder Woman . Façonnée par H. G. Peter au dessin, ce personnage de BD a connu maintes adaptations – live ou animées – et c’est par la voix de son alter ego la plus emblématique qu’elle a été mise à l’honneur.

WonderWoman7

En effet, Lynda Carter , qui prêtait ses traits à Wonder Woman dans le feuilleton éponyme des années 1970 , est revenue sur le devant de la scène à l’occasion d’un discours plein d’émotion. Au pupitre, l'actrice a notamment appelé les jeunes filles à s’élever contre toutes les formes de discrimination et à suivre les traces de la grande dame de DC en s’émancipant . Cristina Gallach , adjointe du secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a, quant à elle, salué « les valeurs incarnées par Wonder Woman ». Aux yeux de la génération actuelle, la guerrière au diadème est surtout intemporelle.

Icone féministe

Avec son body étoilé aux couleurs du drapeau américain et son lasso révélateur de vérité, Wonder Woman s’est récemment exposée en une de Madame Magazine , sous la bannière « Wonder Woman for President ». Un numéro spécial préfigurant son titre d’ambassadrice, qui prouve que, derrière ses airs de pin-up, la fille de Zeus a un message à transmettre. Un message de courage et d’insoumission, que Gal Gadot ne manquera pas de véhiculer à son tour dans le costume de la super-héroïne, le 7 juin 2017 . Introduite dans Batman V Superman : L’Aube de la Justice , l’Amazone sera la star du film de Patty Jenkins , pour une plongée sans pareille dans la mythologie du personnage, comme on le devine au regard de la bande annonce époustouflante dévoilée lors du Comic-Con de San Diego.

WonderWoman2

Pour l’heure, c’est au poste honorifique des Nations Unies que la guerrière doit mener son combat. L’exemple de Shirley Temple nous montre que la reconversion de comédiennes, réelles ou fictives, dans le monde de la diplomatie ne date pas d’hier. Avec ce choix audacieux, qui a surpris et émerveillé les fans, Ban Ki-moon rappelle la portée universelle de l’ONU , comme on s’en rend compte à la lecture du communiqué officiel :

« Wonder Woman a été conçue (…) dans le but de promouvoir au sein de la jeunesse un modèle de féminité forte, libre et courageuse, pour lutter contre l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes et pour inspirer aux jeunes filles la confiance en elles et la réussite dans les sports, les activités et les métiers monopolisés par les hommes »

WonderWoman9

Un beau programme, pour se mettre en jambe avant de découvrir le film dédié à la super-héroïne, Wonder Woman (7 juin 2017). D’ici-là replongez-vous dans la série culte des seventies, avec le coffret DVD Wonder Woman intégral des saisons 1 à 3 , disponible en cliquant ici

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier