Warner Bros. Actualités

5 bonnes raisons de suivre Wonder Woman dans ses aventures

Publié

5 bonnes raisons de suivre Wonder Woman dans ses aventures

Pendant que la Première Guerre mondiale sème le chaos, un no man’s land pacifiste subsiste, dissimulé aux simples mortels : l’île de Themyscira. Peuplée d’Amazones, elle abrite la Princesse Diana, future Wonder Woman qui s’ignore encore. L’arrivée fortuite d’un capitaine de l’armée britannique va faire basculer le destin de cette guerrière promise à un destin extraordinaire.

Il y en a de nombreuses mais nous avons choisi 5 bonnes raisons d’aller voir Wonder Woman :

1.Parce que c’est le premier film solo dédié à l’héroïne de Charles Moulton

Star des vignettes de BD depuis que les lecteurs l’ont découverte en 1941, Wonder Woman ne s’était encore jamais illustrée à l’affiche d’un film portant son nom. Une lacune que Patty Jenkins (Monster) comble aujourd’hui. Pionnière de la féminisation de l’univers très masculin du comics, Wonder Woman a encore un combat égalitaire à mener et c’est glaive à la main et non sans autodérision qu’elle se lance dans la bataille.

WonderWoman18

2.Pour la flamboyante Gal Gadot

Ex-mannequin passé des podiums aux plateaux de tournage, l’interprète de Wonder Woman n’a pas eu de mal à convaincre presse et spectateurs qu’elle était la femme de la situation , en se distinguant dès Batman v Superman : L’Aube de la Justice . À présent seule chef à bord, elle invite le public à partir à la rencontre d’une Wonder Woman encore balbutiante.

3.Pour son mélange d’action et d’émotions

Les inconditionnels des films de super-héros punchy seront servis car, avec Wonder Woman , les sensations fortes sont bien au rendez-vous. Pour autant, derrière le mythe de la femme invincible, Patty Jenkins revient à la genèse du combat super-héroïne. C’est donc une Amazone un brin naïve et encore hésitante qui nous guide dans cette épopée « entre péplum et heroic fantasy » ( Écran Large ).

« La mise en scène de Patty Jenkins combine avec aisance les scènes intimes et d’action » (Direct Matin)

4.Pour son démarrage vertigineux

N°1 des sorties parisiennes avec près de 3 000 billets vendus pour la seule séance de 14h, Wonder Woman frappe fort. Outre-Atlantique, où le symbole patriotique est important, le succès est total. Grâce à un premier weekend d’exploitation culminant à plus de 100M$ (plus de 89M€) de recettes, le blockbuster de Jenkins vaut à la cinéaste de détrôner sa consœur Sam Taylor-Johnson ( 50 Nuances de Grey ) en devenant le film réalisé par une femme le plus vu aux États-Unis. Un record !

WonderWoman17

5.Pour l’enthousiasme critique

Certifié 93% fresh sur Rotten Tomatoes , Wonder Woman séduit une presse quasi-unanime, qui loue « le panache visuel des combats et des touches de comédie » ( San Diego Reader ). Dans les colonnes de la critique hexagonale, un déluge d’étoiles auréole également la princesse amazone : « L’univers cinématographique DC Comics reprend du poil de la bête avec ce film abouti et souvent drôle », salue Direct Matin , tandis que Le Parisien conclut : « Renouvelant complètement le genre, Wonder Woman se démarque de tous les films de super-héros vus jusqu'à maintenant. (…) Parce que c'est une femme, et quelle femme ! ».

Wonder Woman , actuellement à l’affiche et en IMAX 3D dans les salles équipées.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier