Warner Bros. Actualités

WB95 : 5 choses à savoir sur les films d’horreur Warner

Publié

WB95 : 5 choses à savoir sur les films d’horreur Warner

Pour fêter ses 95 ans, Warner Bros. revient sur les œuvres inoubliables du catalogue et leurs petits secrets. Cette semaine, découvrez 5 choses à savoir sur les films d’horreur Warner.

Monstres, poltergeists, fantômes, êtres possédés… voilà les personnages terrifiants que les films d’horreur Warner Bros vous proposent de découvrir. Entre scènes de tension, jumpscares, exorcismes et tueries, le cinéma horrifique réussit à nous faire peur à chaque fois. Retour sur les meilleurs films d’horreur du catalogue Warner en quelques anecdotes.

1. Ça est le film d’horreur le plus lucratif de l’histoire du cinéma

La nouvelle adaptation du célèbre roman de Stephen King menée d’une main de maître par Andy Muschietti a battu tous les records. Dès la publication de la bande-annonce de Ça, le succès était au rendez-vous. Le trailer a été vu plus de 197 millions de fois en 24 heures, dépassant l’ancien record établi par le trailer de Fast & Furious 8. La nouvelle version du clown tueur Grippe-Sou incarné par Bill Skarsgård a séduit les foules dans les salles obscures.

Ça est devenu le plus gros succès de l’histoire pour un film d’horreur dans le monde en engrangeant plus de 700 millions de dollars de recettes. Il est aussi le film d’horreur le plus lucratif aux États-Unis devançant ainsi l’ancien détenteur du record, le culte L’Exorciste de William Friedkin. Le succès est tel qu’un deuxième volet se déroulant vingt-sept ans plus tard est en préparation. Actuellement en tournage, Ça – chapitre 2 comporte un casting cinq étoiles et débarquera sur nos écrans le 6 septembre 2019.

Redécouvrez les adaptations des œuvres de Stephen King dans le coffret dédié (Ça + La Ligne Verte + Shining + Misery) en DVD.

2. L’Exorciste est le film d’horreur qui a fait le plus d’entrées en France

L'Exorciste - film horreur le plus vu en France

Long-métrage le plus terrifiant de l’histoire du cinéma ayant traumatisé toute une génération de spectateurs, L’Exorciste connut un immense succès à sa sortie en 1973. Le chef-d’œuvre de William Friedkin, adapté du roman éponyme publié en 1971, a été tellement plébiscité qu’il fut récompensé de deux Oscars et quatre Golden Globes. Rien d’étonnant à ce que le succès ait dépassé les frontières et que L’Exorciste fut un carton en France.

Lors de sa sortie en 1974 dans l’Hexagone, le film réalise 5 397 450 entrées. En additionnant le box-office 2001 de la sortie du film en version intégrale, incluant 11 minutes de scènes inédites, L’Exorciste comptabilise 6 699 322 billets vendus au total en France. Il est alors à ce jour le film d’horreur qui a réalisé le plus grand nombre d’entrées en France devant Les Dents de la Mer et Dracula. En septembre 2018, L’Exorciste a été diffusé dans une église lors du festival du film fantastique de Strasbourg. Preuve que le film est toujours aussi culte !

Plongez-vous dans le coffret Horreur 3 Films (Ça, L’Exorciste, Freddy) en DVD et Blu-ray.

3. La saga Conjuring est inspirée de faits réels

Les deux volets de la saga Conjuring, Les Dossiers Warren et Le Cas Enfield, ainsi que les spin-offs Annabelle et La Nonne, sont inspirés de faits réels et de la vie du véritable couple Warren. Ed et Lorraine Warren sont deux écrivains américains spécialisés dans les sciences occultes et chasseurs de fantômes. Lui se présente comme démonologue et elle comme médium et clairvoyante. Ensemble, ils ont été associés à de nombreuses affaires de prétendus possessions, poltergeists et exorcismes qu’ils auraient résolus dans les années 1970 et 1980.

Ainsi Les Dossiers Warren sorti en 2013 est basé sur le cas de possession qu’ont traité Ed et Lorraine en 1971 dans le Rhode Island. Le Cas Enfield sorti en 2016 s’inspire d’une de leurs affaires de famille maudite et terrifiée par un poltergeist à Enfield à Londres en 1977. Les films Annabelle relatent quant à eux les origines de la poupée possédée et font mention des travaux des Warren et surtout de leur pièce consacrée aux artefacts et aux objets maléfiques. Cette pièce dans leur demeure est désormais devenue un musée privé.

Redécouvrez la saga Conjuring dans le coffret Conjuring 1&2 / Annabelle 1&2 en DVD et Blu-ray.

4. Shining a popularisé l’utilisation du steadicam

Shining - popularisation utilisation steadicam

Chef d’œuvre horrifique de Stanley Kubrick, Shining est une libre adaptation du classique roman éponyme du maître de l’horreur Stephen King. Dans ce film labyrinthique et terrifiant, on suit la démence et la descente aux enfers de Jack Torrance (Jack Nicholson) à l’Overlook Hotel. Stanley Kubrick nous glace le sang en mettant en scène l’effroyable établissement hanté comme un personnage à part entière grâce à des plans brillants.

Le réalisateur a utilisé un steadicam pour la grande majorité de ses plans, notamment en travellings. Ce système stabilisateur de prises de vue portatif reçut un Oscar technique en 1978. Inventé par Garrett Brown, il comprend un harnais, un bras articulé, une visée hors caméra et un système de stabilisation de caméra. Utilisé pour la première fois dans le film Marathon Man en 1976, c’est l’utilisation de Stanley Kubrick dans Shining en 1980 qui permettra une véritable envolée commerciale de l’appareil et sa popularisation au cinéma et à la télévision.

Redécouvrez les adaptations des œuvres de Stephen King dans le coffret dédié (Ça + La Ligne Verte + Shining + Misery) en DVD.

5. Pour le remake de Freddy, le changement d’interprète s’est révélé être un pari gagnant

Avec le remake de Freddy – Les Griffes de la nuit de Wes Craven, Samuel Bayer souhaitait apporter un nouveau souffle au personnage effrayant de Freddy. Ainsi, Jackie Earle Haley a été préféré à l’interprète légendaire du boogeyman Robert Englund. Le directeur de New Line Cinema Toby Emmerich avait été impressionné par sa performance dans Little Children, un drame avec Kate Winslet, pour laquelle il a été nommé à l’Oscar du meilleur second rôle en 2007. Fait amusant : Jackie Earle Haley avait passé le casting pour le rôle de Glen, finalement été attribué à Johnny Depp, dans la version de Wes Craven.

Pour son interprétation de Freddy, Jackie Earle Haley s’est documenté sur les tueurs en série, notamment sur Edmund Emil Kemper, un tueur d’étudiantes qui a terrorisé l’Amérique pendant des années. L’acteur a réussi à apporter un équilibre au personnage entre noirceur et faiblesses. L’accent a été mis sur son passé trouble dans le film et Jackie Earle Haley en a profité pour étoffer son personnage. Par ailleurs, le comédien a beaucoup improvisé sur le tournage pour effrayer au mieux ses partenaires de jeu. Et le résultat est très réussi !

Plongez-vous dans le coffret Horreur 3 Films (Ça, L’Exorciste, Freddy) en DVD et Blu-ray.

Redécouvrez la collection anniversaire des 95 ans de Warner.

Faites votre sélection parmi les coffrets de Noël Warner.

Rendez-vous sur le site 95answarner.fr pour découvrir tous les événements entourant cet anniversaire !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier