Warner Bros. Actualités

Un tramway nommé Désir – Prochaine station : le Champs-Élysées Film Festival

Publié

Un tramway nommé Désir – Prochaine station : le Champs-Élysées Film Festival

Dédiée à la Nouvelle-Orléans, la 6e édition du Champs-Élysées Film Festival (CEFF pour les habitués) fait la part belle aux films franco-américains d’hier et d’aujourd’hui. Au rayon des classiques, le chef d’œuvre d’Elia Kazan Un tramway nommé Désir promet de faire monter la température, quelle que soit la météo sur la plus belle avenue du monde. Pour voir ou revoir ce bijou porté par un Marlon Brando au sommet de son art, rendez-vous au Lincoln le 18 juin à 18h .

Brando, alias Stanley Kowalski

Film culte adapté de la pièce non moins mythique de Tennessee Williams , Un tramway nommé Désir (1951) est le premier grand succès d’Elia Kazan . S’il galvanise un large public, ce drame sulfureux sera aussi décrié par l’Amérique conservatrice de l’époque, qui accueille d’un mauvais œil les scènes amour-haine que partage le tandem Vivien Leigh / Marlon Brando . Trois ans avant de consacrer ce dernier avec Sur les quais (1954) – Oscar® du meilleur acteur à la clé – Kazan offre à ce digne représentant de La Méthode un rôle sur mesure. Ce Stan Kowalski qu’on adore détester forge sa légende au même titre que celle de l’Actors Studio ; fondé par Kazan quelques années plus tôt avec la complicité de Lee Strasberg.

UnTramwayNommeDesir1

Récemment installée à la Nouvelle-Orléans pour rejoindre sa sœur Stella (Kim Hunter), Blanche DuBois (Vivien Leigh) et ses manières de 'sainte-ni-touche' contrastent avec la nonchalance qui caractérise les habitants du modeste quartier où elle pose ses valises… et en particulier avec Stanley Kowalski (Marlon Brando), le mari de Stella. Ouvrier d’origine polonaise au charme brut, ce dernier n’adhère pas à l’image irréprochable que se donne sa belle-sœur. Déterminé à en percer les mystères, il cherche alors à la pousser dans ses derniers retranchements pour savoir quel passé houleux elle dissimule. Dans la torpeur de l’été, les esprits et les corps ont vite fait de s’échauffer et le comportement indolent de Stanley n’aide pas à apaiser cette situation électrique.

Le train du succès

Sacré à la Mostra, aux Golden Globes®, aux BAFTA® et aux Oscars® – avec 4 statuettes dont un Prix de la Meilleure Actrice décerné à Vivien Leigh – Un tramway nommé Désir a imposé Elia Kazan au registre des cinéastes dramatiques de référence. Une reconnaissance qu’entacheront, l’année suivante, les propos dénonciateurs que le comité anti-communiste parviendra à lui soutirer sous la menace du maccarthysme et qui vaudront au réalisateur d’être boudé par une partie du public. Réhabilité à Hollywood par un Oscar® d’honneur remis en 1999, Elia Kazan reste à ce jour un metteur en scène à la maestria mésestimée.

UnTramwayNommeDesir2

« La Nouvelle-Orléans, et plus généralement la Louisiane est devenue en une décennie le 'Hollywood South' pour plus de 200 films et séries tv produits », peut-on lire dans l’édito officiel du CEFF avec, cités en exemple, L’Étrange histoire de Benjamin Button, True Blood, Treme et True Detective . Après Détroit et Chicago les années précédentes, c’est ainsi cette terre « de tradition cinéphile » qui prendra ses quartiers d’été dans la capitale, avec la projection Un tramway nommé Désir au cinéma Le Lincoln, le 18 juin à 18h .

Disponible dans le coffret DVD Blu-ray™ dédié à Marlon Brando en cliquant ici.

Pour rappel, le Champs-Élysées Film Festival se tient du 15 au 22 juin 2017 , avec notamment l’avant-première d’Everything, Everything le 19 juin au George V.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier