TOUT WARNER BROS.

The Knick : Le Knickerbocker reprend du service

Après une première saison aussi surprenante que captivante, l’équipe chirurgicale du Knickerbocker reprend du service sur Cinemax – la petite sœur d’HBO – pour une seconde saison dans la lignée des 10 premiers épisodes. Le Knickerbocker, un hôpital qui sert de décor aux expérimentations plus ou moins probantes de médecins américains, dans le New York de 1900 . Une année-charnière sur le plan des avancées scientifiques, comme sur celui des droits sociaux, dont les soubresauts ont conduit au bouleversant épisode 107, Get The Rope . Tourné à la manière d’un film, le show est signé d’un réalisateur qui a coutume de partager sa carrière entre HBO et le grand écran : Steven Soderbergh . En plus de la présence du cinéaste aux manettes de la mise en scène, on retrouve un casting empreint de Septième Art devant sa caméra, à l’instar de Clive Owen qui enfile la blouse d’un chirurgien en chef pour le moins atypique.

La série qui dissèque la médecine

Lancée à l’antenne de Cinemax pour la rentrée d’octobre, la saison 2 de The Knick culmine actuellement à 100% de satisfaction sur Rotten Tomatoes . Un engouement critique qui situe les nouvelles aventures de l’équipe du Dr. Thackery dans la même dynamique de celles qu’on a pu découvrir l’an dernier. Si le décor n’est plus le même et que les personnages ont été poussés dans leur derniers retranchements au cours d’un final sous haute tension, les nouveaux enjeux sont élevés pour les hommes et femmes de ce début de XXe siècle. Entre les aspirations de chacun et l’intérêt de la médecine qu’ils défendent à leur manière, l’équilibre est parfois ténu ; l’opportuniste Herman Barrow en sait quelque chose !

TheKnick2

« La saison 2 sera encore meilleure que la première », avait annoncé André Holland (Dr. Algernon Edwards) à l’occasion de l’édition Blu-ray du premier chapitre.

Pour rappel, The Knick retrace les prémices de la médecine moderne , au début du siècle dernier. Des débuts hésitants et souvent sanglants, propices à bien des déconvenues sur la table des opérations. Si être un patient en 1900 n’a rien d’enviable, être médecin peut aussi se révéler plus délicat qu’il n’y paraît. Entre la guerre des chefs qui couve, les discriminations raciales et les addictions qui règnent au sein de l’équipe chirurgicale, la vie du Knickerbocker en dit long sur le chemin qu’il a fallu parcourir pour aboutir à la médecine actuelle. Au-delà des scalpels et bistouris qui sont légion dans la série, The Knick est bien plus qu’une série médicale. À mille lieues d’Urgences ou de Grey’s Anatomy, elle fait faire un bond dans le temps au téléspectateur, qui découvre un passé modernisé par la réalisation rythmée et efficace d’un Soderbergh au sommet de son art.

Une saison 2 dans la veine de la première

Portée par des personnages attachants, avec leur part d’ombre, The Knick a su s’imposer comme une série forte et prégnante. Presque aussi addictive que les doses de cocaïne que John Thackery a coutume de s’injecter, elle tient le public en haleine grâce à un mélange d’authenticité et de drama . La 'posologie' du succès à en croire le Guardian , qui salue un show « étonnant, délicieusement gore et qui respire la qualité », tout en mettant en garde les âmes sensibles quant à l’aspect ultra-réaliste des séquences chirurgicales. N’oubliant pas d’ajouter une pointe d’ * *humour * * à chaque épisode, le père de la saga Ocean’s glisse çà et là répliques mordantes et situations cocasses, de sorte à faire la balance entre émotions et divertissement.

TheKnick1

Servi par une bande originale qu’on doit à Cliff Martinez – le compositeur de Drive – cette série en costumes joue la carte de l’anachronisme musical avec brio. Figurant au classement des meilleures séries, établi par IMDb , The Knick convainc. Rivalisant d’audace, dans son thème et dans sa forme, avec les modèles proposés par HBO, elle est « probablement la plus belle série produite sur Cinemax », selon CNN . Une chaîne qui a également vu naître la série d’action Strike Back ou Banshee , dans un registre non moins badass. Faisant à la fois figure d’ovni télévisuel et de référence en matière de série médicale, The Knick tient ses promesses et poursuit sa conquête du petit écran sous les meilleurs auspices.

Pour (re)découvrir la saison 1 de The Knick , rendez-vous dans les bacs ou en ligne en cliquant ici .

Attention