Warner Bros. Actualités

Prolongez le Superbowl avec les meilleurs films pour se mettre au sport

Publié

Prolongez le Superbowl avec les meilleurs films pour se mettre au sport

Rendez-vous immanquable du calendrier sportif US, le Superbowl est bien plus que le match au cours duquel s’affrontent les deux équipes finalistes du championnat de football américain. Ayant depuis longtemps franchi les limites du terrain pour s’étendre à la pop-culture dans son ensemble, le Superbowl est devenu un évènement à part entière et réunit chaque année des millions de spectateurs devant leur télévision. Si guacamole, chips et sucreries sont de rigueur devant le poste, la performance que livrent les athlètes à l’écran peut donner envie à certains de se (re)mettre au sport. Pour cela, rien de tel qu’une session de coaching cinématographique. À vos baskets !

Fleuron de la NFL – National Football League – le Superbowl est autant regardé pour ses 60 minutes de jeu effectif que pour sa mi-temps, rythmée par des publicités inédites, des bandes annonces alléchantes et un show musical digne des concerts les plus enfiévrés. À l’approche du cinquantenaire de sa création, le Superbowl ne démérite pas à sa réputation et confirme que le football américain reste l’indétrônable sport national des États-Unis. Une onde de choc qui trouve une résonnance au Septième Art, comme nombre de cinéastes ont choisi de mettre en scène ce sport dans ce qu’il a de plus beau ou de plus dramatique.

C’est le cas d’Oliver Stone avec L’Enfer du dimanche (2000), où il confie à Al Pacino le soin d’incarner un coach sportif dans la tourmente, prenant tous les risques afin que son équipe accède au haut niveau de la compétition. En filmant la descente aux enfers des Miami Sharks et de leur entraîneur, le réalisateur sort des sentiers battus en se dédouanant du patriotisme inhérent au football américain, pour s’intéresser aux névroses auxquelles il peut conduire. Un parti-pris qui est à l’image de sa filmographie et qui rappelle que ce sport est propice à mettre en exergue les plus vives émotions. Concentrée dans la fameuse réplique « Make me a believer ! », l’essence de ce film au suspense haletant le rend aussi appréciable aujourd’hui qu’il y a 15 ans.

À contrario, John Lee Hancock utilise le thème du football américain pour véhiculer un solide message d’espoir. Dans The Blind Side (2010), il dresse le portrait d’un jeune Afro-Américain issu des quartiers pauvres de Memphis, dont le parcours va connaître un incroyable revirement, grâce au talent exceptionnel dont il fait preuve sur le terrain de foot. Encouragé par une femme aisée qui le prend sous son aile, il regagne progressivement confiance et voit un avenir aux multiples possibilités s’ouvrir à lui. Une intrigue bouleversante, inspirée d’une histoire vraie et portée par une Sandra Bullock auréolée du premier Oscar de sa carrière pour ce rôle.

Thème de prédilection des œuvres sportives, le dépassement de soi par l’effort est le fil conducteur d’Invictus (2009), grâce auquel Clint Eastwood va au-delà du simple cadre sportif, pour montrer qu’un évènement aussi fédérateur qu’une compétition de rugby peut modifier le cours de l’Histoire. Si le terrain change, l’effet est le même : grâce au mondial de rugby de 1995 et à la confiance que Nelson Mandela (Morgan Freeman) témoigne au capitaine de l’équipe nationale (Matt Damon), le président fraîchement élu balaie définitivement le régime d’apartheid qui régissait l’Afrique du Sud jusqu’alors.

Un film engagé, qui fait écho à un autre biopic sportif du même acabit : 42 (2014). Intitulé 42 en référence au numéro de maillot de Jackie Robinson, ce film redonne ses lettres de noblesse à un joueur de baseball méconnu de la jeune génération, incarné à l’écran par Chadwick Boseman. Dans les années 1950, Robinson œuvre à la défense des droits civiques en devenant le premier Afro-Américain à évoluer en Ligue majeure. Entré dans la légende grâce à sa force de caractère et au précieux soutien de son entraîneur – Branch Rickey, alias Harrison Ford – il fait de son maillot l’étendard de l’égalité et de la tolérance contre les discriminations raciales et la ségrégation. Une épopée libertaire que Brian Helgeland met en scène avec brio.

Dans un autre registre mais sans quitter les terrains de baseball, Clint Eastwood campe un découvreur de talents confronté à une cécité naissante dans Une Nouvelle chance (2012). Un drame sur la vieillesse et sur l’importance de la famille, utilisant le baseball comme toile de fond d’une intrigue qui vaut au 'cowboy d’Hollywood' de dévoiler un jeu emprunt d’émotions tout en troquant, une fois n’est pas coutume, sa casquette de cinéaste pour la laisser à un complice de longue date, Robert Lorenz. Enfin, dans une veine plus féérique, Harry Potter et la Coupe de Feu (2005) – quatrième opus de la saga au succès planétaire – se centre sur le Quidditch, un jeu qui ne paraît pas trop éloigné du rugby, à ceci près qu’il se joue dans les airs et sur un balais magique !

Si toutefois vous préférez les sports de combats aux sports collectifs, nombre de films peuvent vous donner envie de monter sur le ring, à l’instar de Match Retour (2014) dans lequel Robert De Niro et Sylvester Stallone se font face en formant un désopilant duo d’ex-boxeurs, ou encore The Wrestler (2008), où Darren Aronofsky dirige un Mickey Rourke bouleversant de sincérité dans son costume de catcheur déchu. Dans une veine plus girly et résolument humoristique, Marilou Berry, Nathalie Baye, Audrey Fleurot et Corinne Masiero ont aussi enfilé une tenue de catcheuse sur grand écran, en devenant les reines du ring du film éponyme de Jean-Marc Rudnicki (2013). Une french comedy drolatique, qui n’est pas sans rappeler les footballeurs-loosers des Seigneurs (2012) où la scène devenue culte de Ramzy Bedia aux Parc des Princes dans Seuls Two (2008).

Vous l’avez compris, pour tenir vos bonnes résolutions et espérer avoir les muscles des spartiates de 300, prenez exemple sur les sportifs du Septième Art !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier