Warner Bros. Actualités

Sully : Hanks – Eastwood, portrait croisé

Publié

Sully : Hanks – Eastwood, portrait croisé

Avec Tom Hanks devant la caméra et Clint Eastwood à la manœuvre, Sully (30 novembre 2016) concentre de grandes attentes chez les fans de l’acteur, comme du réalisateur. Réunis pour la première fois sur un même projet cinématographique, les deux cadors du cinéma US devraient faire des étincelles grâce à ce biopic centré sur le pilote 'Sully' Sullenberger , devenu célèbre pour avoir fait atterrir son avion dans l’Hudson River en sauvant la vie de l’ensemble des passagers présents à bord, mais dont la vie et les failles restent méconnues. Actuellement en post-production, ce film est l’occasion de se pencher sur le parcours du tandem aux manettes de cette aventure.

Une filiation artistique

Véritables piliers du cinéma américain, Tom Hanks et Clint Eastwood ont fait naître nombre de pépites du Septième Art. Aussi populaires l’un que l’autre, ils sont auréolés d’une reconnaissance internationale comparable et peuvent se féliciter d’être tous deux oscarisés . Lauréat de quatre statuettes – le double d’Hanks, récompensé pour Philadelphia et Forrest Gump – Eastwood est le doyen. Du haut de ses 85 ans, sa quarantaine de réalisations et ses 68 films en tant qu’acteur, le cowboy d’Hollywood impressionne. Presque sexagénaire, Hanks n’est pas en reste avec 79 apparitions au compteur et quelques essais de mise en scène, dont le long métrage Il n'est jamais trop tard (2011) et un épisode de Frères d’armes.

Sully1

Résolument cinéphiles et conscients les pleins pouvoirs reviennent souvent au producteur, ils ont, depuis de nombreuses années, étoffé leur filmographie avec une cinquantaine de productions pour Tom Hanks et presque autant du côté de Clint Eastwood. Si ce dernier appartient à la génération précédente, il n’est toutefois pas de la vieille école, comme le prouve le style actuel et prégnant qu’il insuffle à ses films. Partageant une prédilection pour les films intenses et touchants, ils évoluent en parallèle mais, dans la veine de Pacino et De Niro, n’ont jamais eu véritablement l’occasion de faire équipe.

Des parcours qui se font écho

Avec Sully, biopic humaniste qui réunit leurs genres favoris, Hanks et Eastwood sont dans leur élément, puisque le comédien a coutume d’incarner des héros ordinaires au destin extraordinaire et que le metteur en scène est, quant à lui, féru de portraits intimistes d’hommes qui gagnent à être connus. Les points communs ne manquent pas dans leur parcours, jusque dans leur penchant à travailler en famille avec 3 tournages communs entre Tom Hanks et son fils Colin et 4 collaborations pour Eastwood et Scott . Au-delà de la direction qu’ils ont su donner à leur carrière et de la pléthore de grands noms hollywoodiens avec lesquels ils ont travaillé, ce qui met aussi les deux artistes sur un pied d’égalité est l’admiration que leur portent leurs multiples fans.

Sully2

En 1956, lorsque Tom Hanks naît à Concord (Californie), Clint Eastwood tient ses premiers rôles, à quelques encablures de là, dans les studios qui verront, des années plus tard, leur sacre cinématographique. Faisant son entrée dans le Septième Art par la voie du western, il gagne ses galons d’acteur confirmé grâce à la trilogie du dollar de Sergio Leone puis la saga de L'Inspecteur Harry , avant de faire de même dans le domaine de la réalisation, grâce à Impitoyable, Mystic River, Gran Torino, Invictus ou, dernièrement, American Sniper . Pour sa part, Tom Hanks s’est engouffré dans la même veine du succès avec des drames haletants – Philadelphia, Forrest Gump, Apollo 13, Il faut sauver le soldat Ryan, La Ligne verte – mais aussi des intrigues plus légères, comme le rappellent ses comédies romantiques en duo avec Meg Ryan : Nuits Blanches à Seattle et Vous avez un message.

Autant de déclinaisons d’un talent commun qui devrait atteindre son paroxysme avec Sully , à découvrir sur les écrans français le 30 novembre . Encore un peu de patience !

Attention