Warner Bros. Actualités

Plein feu sur les secrets de tournage de Suicide Squad

Publié

Plein feu sur les secrets de tournage de Suicide Squad

Après des mois d’attente, les pires des héros s’apprêtent à investir les salles obscures, pour une leçon de crapulerie façon DC Comics . Aussi spectaculaire qu’intense, le film de David Ayer s’annonce à couper le souffle, comme en témoignent ses différentes bandes annonces. Vous voulez savoir comment le réalisateur, ses techniciens et ses comédiens ont œuvré à donner vie aux emblématiques personnages de John Ostrander ? À J-1 de sa sortie au cinéma, plein feu sur les secrets de tournage de Suicide Squad !

Des comédiens investis

À rebours des films de super-héros conventionnels, Suicide Squad se place du côté des méchants . Mais pas de n’importe lesquels. Des super-méchants qu’Amanda Waller vient libérer de leurs geôles, à la condition qu’ils effectuent une mission suicide secrète pour le gouvernement. Un pitch qui met l’eau à la bouche, d’autant que le casting 5 étoiles réuni par David Ayer a de quoi impressionner. Pour Will Smith , Deadshot ne se résume pas simplement à un mercenaire sans foi ni loi. Le comédien explique : « Je me suis dit que c'était une formidable occasion d'interpréter un personnage qui, parce qu'il est père, est en porte-à-faux avec son activité professionnelle, mais qui y excelle comme personne ».

SuicideSquad15

« Ces personnages incarnent l'exact contraire d'un héros au sens classique du terme » (David Ayer)

« David [Ayer] fait partie de ces quelques metteurs en scène qui vous permettent d'être vous-même », note Viola Davis , alias l’intransigeante Amanda Waller . En prenant les rênes de l’écriture et de la mise en scène du nouveau bijou DC, Ayer – réalisateur de Fury et scénariste de Training Day – démontre sa vision artistique, au sens large. Sous son impulsion, Margot Robbie campe une Harley Quinn plus déjantée que jamais. Retrouvant Will Smith après Diversion, l’actrice dont Hollywood ne peut plus se passer évoque la relation d’Harley et du Joker en ces termes :

« Comme elle est psychiatre, j'ai décidé de me documenter sur le phénomène de 'co-dépendance'. J'ai été fascinée par l'idée que certaines personnes peuvent se consacrer à 100% à quelqu'un d'autre (…) J'ai éprouvé une très grande empathie à son égard » (Margot Robbie)

Des comics au grand écran

Marchant dans les traces d’emblématiques prédécesseurs, Jared Leto livre sa version du Joker. Il raconte : « Lorsqu'on plonge dans l’univers des comics, on a l'imagination en ébullition. Il faut beaucoup de passion et de détermination quand on s'attaque à ces intrigues, et dès ma première discussion avec David, j'ai compris qu'il voulait faire un film qui sorte du lot ». Un acteur tellement investi dans son rôle, que ses pairs ont confié ne pas être parvenus à faire la distinction entre l’homme et son personnage, sur le tournage. Pour habiter leurs personnages respectifs, les comédiens ont suivi un entraînement physique pendant la phase préparatoire. Pour autant, donner du relief à des personnages de papier suppose aussi de mettre en œuvre d’importants moyens de conception et de post-production, jusque dans les détails, comme le souligne la présence du chef accessoiriste Dan Sissons au générique.

SuicideSquad16

« Entre ces personnages formidables, cet univers dramaturgique très riche, et ces tenues vestimentaires saisissantes, je trouvais important de respecter cet héritage , car beaucoup de fans en connaissent les moindres détails mieux que je ne le pourrai jamais », indique David Ayer, au sujet de l’armement dont sont dotés les membres de la Suicide Squad.

La prison de Belle Reve a quant à elle été pensée par le chef décorateur Olivier Scholl , qui s’est beaucoup documenté sur le milieu carcéral pour concevoir les différents éléments de décor qu’on découvre à l’écran. Scholl a par ailleurs conféré à chaque cellule des caractéristiques faisant écho à la personnalité des détenus qui les occupent. Tourné au sein des studios de Pinewood, à Toronto , le blockbuster revêt un aspect intimiste, grâce au judicieux choix d’une focale anamorphique, permettant à la fois de jouer sur l’aspect esthétique et réaliste du rendu. L’IMAX 3D apporte d’autant plus de profondeur de champ, en venant parfaire la mise en scène léchée de David Ayer.

Le mot de la fin revient au producteur Richard Suckle : « Les membres de la Suicide Squad n'ont pas du tout envie qu'on leur dicte leur conduite et cherchent à renverser l'ordre établi », insiste-t-il. « Pour eux, il n'y a qu'une seule loi – et c'est la leur . Mais ils sont obligés de fonctionner en équipe. D'où d'intenses disputes et conflits qui sont franchement fascinants à observer ».

Pour aller à découverte de la Suicide Squad (en 2D ou IMAX 3D) , rendez-vous au cinéma dès demain !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier