Warner Bros. Actualités

Suicide Squad : Jared Leto, l’outsider

Publié

Suicide Squad : Jared Leto, l’outsider

Ne faisant pas partie de la Suicide Squad, mais ayant un pied à l’intérieur grâce au pouvoir qu’il exerce sur Harley Quinn, le Joker est à la fois affilié à l’escouade anti-héroïque et indépendant. Un statut qui lui vaut de graviter en électron libre et influent , comme on le devine dans la bande annonce de Suicide Squad (3 août) . À l’image de son personnage, Jared Leto a mené sa carrière loin des sentiers battus, en traçant sa propre voie jusqu’aux lauriers de l’Académie des Oscars , qui lui a décerné la statuette du meilleur acteur secondaire en 2014, pour Dallas Buyers Club. Tandis qu’approche la sortie tant attendue du film de David Ayer , coup de projecteur sur cet outsider d’Hollywood.

Enfance itinérante

Pour succéder à Jack Nicholson , et au regretté Heath Ledger , dans le costume du Joker, il fallait un acteur de la trempe de Jared Leto . Quand il n’est pas en tournage, il est en tournée, avec son groupe alternatif Thirty Seconds to Mars . Le rockeur a coutume d’incarner des personnages sans concession. Jared Leto semblait tellement habité par le Joker pendant le tournage que son partenaire de Suicide Squad, Will Smith , a confié à la presse avoir eu du mal à distinguer le comédien du personnage. Une immersion totale, dont il a acquis les codes dès l’âge de 23 ans, lorsqu’il campait l’amoureux rebelle d’Angela (Claire Danes) dans la série éponyme qui a fait décoller sa carrière au milieu des années 1990.

DcComics17

Jared Leto est né le lendemain de Noël, en Louisiane . Il passe son enfance entre le Colorado, le Wyoming et la Virginie, élevé aux côtés de son frère par une mère célibataire dont il est très proche, comme il l’a montré en faisant d’elle sa cavalière pour les Oscars. Ses déménagements à répétitions le poussent jusqu’en Haïti, où il découvre la dureté de la vie. Engagé à la plonge dans un restaurant à 12 ans à peine, le jeune Jared ne chôme pas. Développant sa fibre artistique durant une adolescence très libre , il se découvre une vocation pour la musique , grâce aux standards du rock qu’il a l’habitude d’écouter avec son frère, marquant les prémices de leur groupe à venir.

Performances d’acteur et rôles de composition

Pour l’heure, c’est sur les arts visuels qu’il jette son dévolu, avant de se passionner pour le septième art en particulier, profitant de son passage au sein de la School of Visual Arts de New York pour réaliser son premier court métrage ; plus tard, il réalisera lui-même certains de ses clips. Comme nombre de ses pairs, Jared Leto s’installe à Los Angeles à la vingtaine. Faisant ses débuts sur le petit écran, il apparaît d’abord dans des épisodes ponctuels. Son premier rôle régulier – Jordan Catalano dans Angela, 15 ans – lui donne une belle impulsion. Trois ans plus tard, en 1998, il est au générique de La Ligne rouge de Terrence Malick et fait partie des miraculés des coupes drastiques que le cinéaste pratique au montage. Suivront Fight Club, de David Fincher, Une Vie volée de James Mangold, et le sulfureux American Psycho , qui révèle la prédilection de l’acteur pour les rôles antagonistes. Dans la foulée, Jared Leto décroche le rôle de la consécration dans le non moins controversé Requiem for a Dream , signé Darren Aronofsky.

DcComics70

Au-delà de la noirceur de l’intrigue et du jeu qu’il adopte pour endosser ce junkie en chute libre, le comédien impressionne par sa spectaculaire perte de poids ( -13 kilos ). Dès lors, il se spécialisera dans les rôles de composition où sa métamorphose est totale . Après Panic Room, le péplum Alexandre et Lord of War, où il renoue avec un personnage lunatique qui lui sied parfaitement, Leto continue dans cette veine en interprétant successivement deux tueurs , avec Cœurs perdus et Chapitre 27, qui lui vaut l’excès inverse : +30 kilos ! À l’instar de Christian Bale, Jared Leto se spécialise dans ces rôles physiques, de sorte qu’après avoir tenu l’affiche de Mr. Nobody, il revêt à nouveau une silhouette squelettique ( -25 kilos ) pour camper une transgenre atteinte du sida dans Dallas Buyers Club . L’adage voulant que ce type de rôles soit dit «à Oscar » s’avère exact, puisque l’acteur est auréolé de la première statuette de sa carrière, et s’offre un doublé avec le Golden Globe du meilleur acteur secondaire.

SuicideSquad11

Véritable touche-à-tout, Jared Leto papillonne avec brio dans le monde du cinéma , de la musique et de la mode , adoptant parfois le pseudo de Bartholomew Cubbins . À 44 ans, son apparence juvénile et son immense talent présagent de rôles toujours plus intenses, comme c’est le cas avec sa bluffante version du Joker, à découvrir au cinéma dans Suicide Squad le 3 août !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier