Warner Bros. Actualités

5 bonnes raisons de rejoindre les rangs de la Suicide Squad

Publié

5 bonnes raisons de rejoindre les rangs de la Suicide Squad

Et si notre destin était entre les mains des pires criminels qui soit ? Une idée un peu folle d’Amanda Waller, qui décide de réunir 9 crapules sous la bannière de la Suicide Squad, une escouade d’anti-héros devant secrètement accomplir une mission réputée suicidaire, pour le compte du gouvernement américain. Sous le commandement du capitaine Rick Flag, Deadshot, Harley Quinn, L’Enchanteresse, Katana, Killer Croc, El Diablo, Captain Boomerang et Slipknot ne risquent pas de s’ennuyer ! D’autant que le Joker sera, lui aussi, de la partie…

Il y en a de nombreuses mais nous avons choisi 5 bonnes raisons d’aller voir Suicide Squad :

1.Pour la légende DC Comics

Près de 60 ans après leur première apparition dans les vignettes de la BD originelle The Brave and the Bold #25 , les gangsters de la Suicide Squad s’offrent un retour en grâce, dans un film live-action 3D IMAX signé David Ayer ; réalisateur de Fury et scénariste de Training Day. L’impatience des fans était immense et, au vu de son spectaculaire démarrage international, nul doute que le succès est au rendez-vous. Marchant dans les pas de John Ostrander – l’homme qui a fait renaître la Suicide Squad sous le nom de Task Force X à la fin des années 1980 – la Suicide Squad de 2016 tient ses promesses. Drôle, touchante et punchy à souhait, elle réserve son lot d’action et d’émotions aux mordus du genre, comme aux néophytes.

2.Pour son casting de haut rang

Pour revisiter la mythologie DC avec panache, Ayer a pu s’appuyer sur un casting 100 % investi. Entre stars confirmées et révélations à suivre de près, son film fait la part belle à un Will Smith plus pugnace que jamais, dans le costume du mercenaire Deadshot , ainsi qu’à une Margot Robbie qui retrouve avec plaisir son partenaire de Diversion, en se glissant dans la peau de la lunatique Harley Quinn . « On est des méchants », indique-t-elle dans une réplique en passe de devenir culte. C’est donc sans bouder leur plaisir que Jay Hernandez (El Diablo), Adam Beach (Slipknot) et, surtout, Jared Leto (Le Joker) ont revêtu ces rôles de compositions. Sur le plan physique, les acteurs n’ont pas hésité à mouiller la chemise, pour façonner leur silhouette au gré d’un entraînement préparatoire intense. Le résultat est sans appel et les inconditionnels de films à grand spectacle en auront pour leur compte !

SuicideSquad19

3.Parce que ça change des films de super-héros

A contrario des films de super-héros qui envahissent les salles obscures ces dernières années, Suicide Squad joue la carte de la criminalité assumée. Un parti-pris jubilatoire , qui contraste avec les intrigues plus conventionnelles qu’on a coutume de voir. Mauvais 'rejetons' de la grande famille DC, les voyous de la Suicide Squad sont certes des outsiders , mais n’en demeurent pas moins animés de sentiments. Souvent victimes d’une situation qui les dépasse, ils en deviennent parfois touchants. Anti-manichéenne , l’histoire de ses personnages écorchés vifs donne une belle profondeur narrative à ce blockbuster, qui ne se prive pas distiller séquences à couper le souffle et mots d’humours des plus appréciables.

4.Pour sa BO efficace

Dès le Comic-Con de San Diego, le film de David Ayer avait bluffé les visiteurs grâce à une bande annonce finale accompagnée de musiques efficaces. Mêlant les genres, à l’instar des différents univers dont sont issus les membres de la Suicide Squad, elle est à la croisée de l’indie-pop alternative des Twenty One Pilots , du flow urbain de la rappeuse Kehlani et des riffs électro de Skrillex . S’axant autour de l’hymne de l’escouade – Sucker For Pain , cosigné par Lil Wayne, Wiz Khalifa, Imagine Dragons, Logic, Ty Dolla $ign et X Ambassadors – les 14 titres qui figurent sur la tracklist du film sont à l’image de celui-ci : sans concession, léchés et ultra-efficaces.

SuicideSquad20

5.Pour son démarrage au sommet

Trustant les sorties de la semaine avec 4.704 tickets vendus pour la seule séance parisienne de 14h – qui a traditionnellement valeur de baromètre de la fréquentation – Suicide Squad fait fort. S’emparant sans difficulté de la première place du podium du box-office pour leur démarrage, les super-méchants de David Ayer confirment l’engouement dont ils font l’objet auprès des Français. Ultra-attendu, Suicide Squad est le blockbuster de l’été, comme en témoigne son lancement aux Etats-Unis. Le film se paie de luxe d’établir un nouveau record du meilleur démarrage pour un mois d'août dans les salles américaines, avec plus de 135 millions de dollars de recettes. Cette fréquentation exceptionnelle s’est répétée ce week-end un peu partout autour du globe : Royaume-Uni, Russie, Brésil, Corée du Sud, Australie... Autant de pays qui ont succombé en masse au pouvoir d'attraction de ces vilains transformés en sauveurs de l'humanité.

« Suicide Squad éclabousse le mythe du super-héros d'une bonne giclée de politiquement incorrect. On adore ces super méchants sans foi, ni loi ! » (Public)

Pour découvrir Suicide Squad à votre tour, en 2D ou 3D IMAX , courrez au cinéma.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier