Warner Bros. Actualités

La salle de cinéma, où la magie opère

Publié

La salle de cinéma, où la magie opère

Chère aux puristes, la salle de cinéma l’est aussi aux yeux de Christopher Nolan . Le réalisateur l'a clairement exprimé lors du dernier CinemaCon de Las Vegas en disant de Dunkerque : « Il s’agit d’une histoire qui doit vous transporter à travers une situation tendue et vous la faire vivre comme si vous y étiez. La seule façon d’y parvenir, c’est la distribution en salles ». L’occasion de revenir sur sept séquences hommage aux salles obscures du septième art.

Barton Fink

Mise en abyme cinéphile, Barton Fink relate les déboires d’un aspirant scénariste dans l’Hollywood des années 1940. À la clé pour les frères Coen une triple ovation cannoise : Palme d’Or, Prix de la mise en scène et Prix d'interprétation masculine attribué à John Turturro . En prime, la scène du visionnage un brin crispé de Barton confronté à son flou artistique.

À retrouver en Blu-ray™ ici et en édition digitale là.

Bonnie & Clyde

La cavale de Bonnie Parker ( Faye Dunaway ) et Clyde Barrow ( Warren Beatty ) est bien entamée lorsque les amants maudits d’Arthur Penn se réfugient dans un cinéma pour échapper à la police.

À retrouver en Blu-ray™ ici et en édition digitale là.

Aviator1

Aviator

Milliardaire aussi ambitieux que névrosé, Howard Hughes est au cœur du biopic de Martin Scorsese . Incarné par Leonardo DiCaprio , le producteur de films qui a révolutionné les prises de vue aériennes finira sa vie dans le désœuvrement le plus total, à regarder des extraits dans sa salle de projection privée.

À retrouver en DVD ici et en édition digitale là.

J.Edgar

On retrouve DiCaprio au registre du biopic mais cette fois, c’est Eastwood qui est aux commandes. Cherchant à dévoiler une facette plus intime de l’ancien directeur du FBI J. Edgar Hoover, il met notamment en scène un passage montrant son protagoniste assis à côté de sa mère, en pleurs, tandis que tous deux regardent un film.

À retrouver en coffret DVD ici et en édition digitale là.

Lolita

Quand Lolita (Sue Lyon) , sa mère et le locataire qui n’est pas insensible à ses charmes juvéniles se rendent ensemble au cinéma le choix du film est important ; surtout quand Nabokov est à l’écriture de l’œuvre originale et que Kubrick se charge de l’adaptation. La créature de Frankenstein s’approchant d’une fillette est l’image du satire. De là à voir un parallèle avec le professeur (James Mason) et l’innocente Lolita, c’est au spectateur d’être juge.

À retrouver en Steelbook Blu-ray™ ici et en édition digitale là.

Gremlins7

Gremlins

Intenables passé minuit, les gremlins n’ont rien à voir avec l’adorable mogwaï Gizmo qu’on découvre dans le film éponyme de Joe Dante . Jamais à court d’idées, les affreux petits monstres sont pourtant cinéphiles… On peut ainsi les voir profiter, hilares, de leur nuit de saccage à New York pour se faire une toile, lunettes 3D sur le nez et cornet de popcorns à la main.

À retrouver en coffret intégral ici et en édition digitale là.

Live By Night

Écrit, interprété, produit et réalisé par Ben Affleck , Live By Night est un film de gangsters où l’obscurité règne et pas seulement dans la salle de cinéma qui clôt le parcours houleux de ce « mafieux malgré lui ». En voyant le nom de son frère au générique du western qu’il est allé voir, Joe Coughlin regarde, d’une certaine manière, le film de sa vie. Lui qui a toujours vécu à 100 à l’heure, en prenant tous les risques risques, préfèrera la simplicité de la réalité à la fiction grisante d’une vie de hors-la-loi.

À précommander en DVD ici.

Pour rappel, Dunkerque sort le 19 juillet.

Attention