Warner Bros. Actualités

À vos fourneaux avec Person of Interest

Publié

À vos fourneaux avec Person of Interest

Attendu en Blu-ray et DVD dans les bacs dès demain, la saison 3 de Person of Interest a tenu les fans en haleine grâce à un cliffhanger de première partie de saison qui a laissé les fans en émoi et grâce à son intrigue toujours plus intense. Avant de se régaler avec les 23 épisodes riches en suspense de cette série à laquelle on devient vite accro, la recette de cette semaine est l’occasion de se remémorer une scène de la saison précédente, anecdotique mais très drôle… avec un donut et un chien. Une scène qui rappelle que l’intérêt de cette série n’est pas seulement dans son titre mais aussi dans les petites touches et clins d’œil que Jonathan Nolan et ses scénaristes distillent au fil des épisodes. Créé par le frère – et éternel complice – de Christopher Nolan, ce show sans pareil combine fiction et réalité potentielle, en imaginant un monde dans lequel une machine rendrait possible la résolution de crimes avant qu’ils ne se produisent. Dopée à l’adrénaline, Person of Interest réserve quelques moments plus légers, notamment grâce au compagnon à quatre pattes de Reese et Finch : l’irrésistible Balou (Bear en VO). Amateur de donuts, il nous donne envie de nous pencher sur la recette de cette incontournable douceur américaine !

Aussi captivante qu’originale, Person of Interest a su s’imposer sur le petit écran US depuis son lancement à l’antenne de CBS en 2011 et fait battre le cœur des téléspectateurs français qui l’ont découverte sur TF1. Emmenée par le tandem Jim Caviezel (La Ligne rouge) / Michael Emerson (Lost, les disparus), elle rebat les cartes de la fiction policière avec panache. Campant l’improbable duo John Reese / Harold Finch avec une belle alchimie, ils entraînent leur public au cœur de l’atmosphère paranoïaque du New York d’aujourd’hui ; une ville surveillée en permanence par une multitude de caméras et au sein de laquelle rares sont ceux qui ne laissent pas traces numériques de leur passage. Comme il a l’habitude de le faire lorsqu’il collabore aux scénarios de son frère aîné, Jonathan Nolan repousse les limites du genre pour redéfinir le polar télévisuel.

Dans un monde post-11 Septembre, où la menace peut surgir à tout moment, le gouvernement américain a décidé d’agir avec un moyen radical confidentiel : une machine ultra-efficace qui permet de détecter les crimes 'pertinents' – pouvant porter atteinte à la sécurité nationale – avant qu’ils n’aient été commis. Conçue par Harold Finch, un milliardaire très secret, elle a la particularité d’être exhaustive, une situation que Finch vit très mal comme il se sent responsable des victimes 'non pertinentes' à qui personne ne vient en aide.

Pour se racheter, il fait appel à un homme de main dont la mission sera de s’occuper de tous les numéros que leur transmet la machine, sans toutefois savoir si ce numéro est celui d’une victime ou d’un agresseur. Lorsque John Reese, un ex-agent de la CIA, accepte d’être son bras droit, ils ne le savent pas encore mais c’est le début d’une aventure des plus mouvementées. Après une première saison qui leur a appris à se faire confiance et une saison 2 qui a consolidé leur étonnant partenariat, Reese et Finch poursuivent leur mission dans l’ombre des autorités, avec courage.

Si les obstacles s’enchaînent, leurs précieux alliés, Carter et Fusco, sont là pour les soutenir. Au même titre que Balou, le malinois qu’ils ont recueilli auprès d’eux et qui leur a souvent sauvé la mise face à leurs assaillants. Un chien qui est plus réceptif à ce qu’on lui dit quand on parle Néerlandais, mais qui n’en fait de toute façon qu’à sa tête, comme le prouve la fameuse séquence du donut dans l’épisode 206, « Le droit chemin ». Laissée ouverte par un Finch qui – chose rare – a manqué de vigilance, une boîte de donuts va faire les frais de la gourmandise de Balou, qui n'hésite pas à lécher les savoureuses pâtisseries.

Un coup de langue qui ne passe pas inaperçu aux yeux de Finch, qui fait immédiatement la leçon au chien en lui disant : « Qu’est-ce qu’on avait dit au sujet des limites à ne pas franchir ? ». Là-dessus arrive Reese qui, n’ayant pas assisté au lapage des donuts, en choisit un dans la boîte et croque dedans avant que Finch n’ait pu le mettre en garde. Remarquant le goût particulier du donut qu’il a entamé, le fin limier ne saura jamais qui l’avait goûté avant lui !

Pour cette recette (6 personnes), il vous faut :

  • 500 g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 2 œufs battus
  • 175 g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 15 cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de beurre fondu
  • 1/2 cuillère à café de cannelle et 1/4 cuillère à café de muscade, selon votre goût

1) Dans un récipient, commencez par mélanger la farine, la levure, le sel, la cannelle et la muscade. Dans un autre plat, mélangez les œufs préalablement battus en neige, le sucre et la vanille. Continuez jusqu’à ce que la préparation obtienne un aspect bien épais.

2) Incorporez ensuite le beurre fondu et le lait à cette préparation et battez-le tout jusqu'à obtenir mélange parfaitement homogène. Réservez 2 heures au frigo en couvrant avec un tissu.

3) Saupoudrez une planche de farine afin que la pâte ne colle pas. Étalez-la sur une épaisseur de 1 cm environ et munissez-vous d’un bol (ou de tout objet de forme circulaire) pour découper la forme des donuts. Vient l’étape-clé. Mettez vos donuts à frire pendant une minute, de sorte à ce qu’ils soient légèrement dorés. À mi-cuisson, retournez-les à l'aide d'une spatule adaptée et laissez cuire à nouveau une minute.

C’est prêt ! Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination en utilisant des décorations pour cupcakes, pour un glaçage ludique et savoureux.

Astuce : Une fois cuits, posez les donuts sur du papier absorbant pour les désengorger du surplus d’huile.

Et, pour vous replonger dans la saison 3 de Person of Interest en Blu-ray et DVD, rendez-vous dans les bacs ou en ligne en cliquant ici.

Attention

 
 
 
Produit ajouté au panier