Warner Bros. Actualités

5 bonnes raisons de courir découvrir Night Run

Publié

5 bonnes raisons de courir découvrir Night Run

Des nuits sous haute tension, Jimmy Conlon (Liam Neeson) en a vécues des centaines dans les ruelles sombres de Brooklyn. Mais celle-ci est différente… Surnommé le 'fossoyeur', ce tueur à gages en quête de repentance va être confronté à son pire cauchemar, lorsque la tête de son fils – Mike, alias Joel Kinnaman – est mise à prix par Shawn Maguire, un redoutable gangster résolu à venger la mort de son fils. Alors qu’un face-à-face musclé s’engage entre Shawn et Jimmy, ce dernier va tenter de se rapprocher de Mike, ce fils qu’il connaît mal mais pour qui il est prêt à prendre tous les risques, jusqu’aux premières lueurs du jour.

Il y en a de nombreuses, mais nous avons choisi 5 bonnes raisons d’aller voir Night Run :

1) Pour redécouvrir Liam Neeson dans son genre de prédilection

Coutumier des films d’action enfiévrés, Liam Neeson prouve, avec Night Run, qu’il est dans son élément avec ce thriller coup de poing. Toujours aussi efficace à la soixantaine passée, le comédien entraîne ses fans au cœur d’une nuit d’angoisse, en portant l’intrigue avec authenticité et en s’appuyant sur le mélange de charisme et de flegme qui caractérisent son jeu. La recette du succès, agrémentée d’une belle émotion, que Neeson insuffle à son personnage en dévoilant les failles de ce père qui n’aura qu’une nuit pour renouer avec son fils et le sauver d’une mort certaine. Entre drame et aventure, Night Run donne à Liam Neeson tout le loisir de démontrer, une fois encore, l’étendue de son talent.

2) Pour Jaume Collet-Serra, l’expert du thriller d’action

Indissociable de Liam Neeson, Jaume Collet-Serra est sans nul doute son réalisateur fétiche. Si le comédien a récemment confié qu’il considérait le cinéaste barcelonais « comme son frère », l’alchimie qui unit les deux hommes est réciproque. Après avoir dirigé l’interprète de Jimmy Conlon dans Sans identité (2011) et Non-Stop (2014), Collet-Serra lui offre un nouveau rôle à sa mesure. Noir et punchy, Night Run tient ses promesses en déroulant le fil d’une histoire qui concentre tout ce que les mordus d’action attendent. Abonné au cinéma d’action, Jaume Collet-Serra profite de ce film pour donner une leçon de cinéma à ses pères et poursuivre sa conquête hollywoodienne avec panache.

3) Pour son casting badass

Gravitant autour de Liam Neeson, une myriade de personnages sombres et inquiétants apporte une intensité supplémentaire au film, grâce à des interprètes qui se fondent dans leur rôle avec un saisissant réalisme. Décrit par Jaume Collet-Serra comme « un acteur merveilleux qui peut se révéler très intimidant », Ed Harris est bluffant sous les traits d’un homme de l’ombre, lancé sur les talons de Jimmy Conlon et de son fils. Un rôle qui semble taillé pour lui, à l’instar de celui que campe Joel Kinnaman (Mike), l’étoile montante du cinéma US qui, après avoir été révélé dans The Killing US et RoboCop, est prochainement attendu à l’affiche de Suicide Squad pour incarner Rick Flagg. Enfin, le rappeur-acteur Common et Vincent D'Onofrio complètent ce casting cinq étoiles pour le plus grand plaisir de leurs fans.

4) Pour la dose d’adrénaline qu’il procure

Résolument badass, Night Run ne laisse pas une minute de respiration au spectateur, tenu en haleine par le suspense vibrant que Jaume Collet-Serra parvient à instaurer à travers sa mise en scène dopée à l’adrénaline. S’enchaînant à un rythme soutenu, scènes d’action, séquences de course-poursuite et moments riches en émotions se succèdent. Une tension saluée par 20 Minutes, qui évoque : « une histoire d'hommes menée pied au plancher », tandis que Direct Matin parle d’un « polar musclé (…) à la mise en scène sombre et nerveuse reposant sur des scènes d’action bien menées ».

5) Pour sa bande originale prégnante

Servi par une BO électrisante, l’intrigue de Night Run gagne une dimension d’autant plus intense grâce aux musiques que signe Junkie XL ; de son vrai nom Tom Holkenborg. Référence de la new wave néerlandaise, cet artiste plébiscité des puristes s’illustre principalement dans la progressive house. Un style musical qui sied parfaitement aux films d’action, comme en attestent les nombreuses compositions qu’il compte à sa filmographie. Sous le feu des projecteurs, Junkie XL s’apprête à ravir une nouvelle fois les mélomanes en mal de samples accrocheurs avec Mad Max : Fury Road (13 mai) et Batman v Superman: Dawn Of Justice (mars 2016), auquel il a été choisi pour assister le grand Hans Zimmer.

Pour rappel, Night Run est actuellement à l’affiche. Pas une minute à perdre !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier