TOUT WARNER BROS.

Les moustachus dans les films et séries télé

Qu’elle soit fine, fournie, seule ou accompagnée d’une barbe, de rouflaquettes ou d’un bouc, la moustache pose un homme. Au-delà des diktats de la mode et des préoccupations liées à l’inconfort ou à l’entretien de certaines formes, nombreux sont les personnages de films et séries télé à parer leur lèvre supérieure de poils seyants. Très tendance dans les années 1910, la moustache est toujours d’actualité aujourd’hui et souligne, selon l’adage, la virilité de celui qui la porte. En ce mois de novembre, elle à l’honneur grâce au Movember , de sorte que le rasoir est prié de rester au placard ; si ce n’est pour parfaire la moustache qu’il est de bon ton de porter, en signe de soutien à ce mouvement de sensibilisation à la santé masculine. L’occasion de se pencher sur les moustachus du petit et du grand écran !

AutantEnEmporteLeVent1

Moustache vintage-chic

Si Hercule Poirot est probablement le moustachu le plus célèbre de la littérature, le Septième Art n’est pas en reste. Tandis que l’emblématique détective privé d’Agatha Christie a coutume d’accorder un soin absolu à sa moustache en croc – laquelle fait à la fois sa fierté et sa signature – la moustache est parfois reléguée au rang d’accessoire à l’écran. Utile pour dater un film, elle a d’abord conquis la pellicule noir et blanc des films du début du siècle dernier. Dès les premiers courts qu’il tourne vers 1910, Charlie Chaplin fait de la moustache en trapèze l’une des caractéristiques de Charlot et ira même jusqu’à jouer de sa ressemblance avec celle d’Hitler dans la parodie qu’il consacre au Führer une trentaine d’années plus tard, Le Dictateur (1940).

SherlockHolmes1

Tout aussi indissociable de sa moustache, Clark Gable , l’arborera dans la quasi-totalité de ses films, de sorte qu’en devenant l’icône de l’Âge d’Or hollywoodien, il inscrit la moustache fine à la postérité, au même titre que sa non moins légendaire coupe de cheveux gominée. Une moustache qui n’est pas sans rappeler celle de George Valentin, alias Jean Dujardin , dans le film-hommage de Michel Hazanavicius, The Artist (2011). Dans la même veine, le passage à l’âge adulte et l’accession de Charles Foster Kane u pouvoir sont symbolisés par l’évolution du visage du magnat de la presse. Lorsque le citizen kane du film éponyme porte la moustache, on comprend qu’il aborde un point de non-retour de sa vie, celui de la maturité.

GatsbyLeMagnifique2

La moustache possède aussi un aspect traditionnel lié à une époque. Le Dr. Watson (Jude Law) de Sherlock Holmes en est l’exemple – à contrario de Sherlock (Robert Downey Jr.) qui l’utilise pour se grimer – ou de Tom Buchanan (Joel Edgerton) dans Gatsby le Magnifique ou, encore, du dernier samouraï du film du même nom, campé par un Tom Cruise qu’il est rare de voir porter la moustache. Enfin, dans un style traditionnel qui tranche avec Riggs (Mel Gibson), Roger Murtaugh (Danny Glover) a une moustache qui donne d’autant plus de poids à sa réplique culte de L’Arme Fatale : « J’ai passé l’âge de ces conneries ».

PaleRider

Des moustaches de tous poils

Considérée comme un signe de force, la moustache est très présente au registre du western. Soigneusement peignée dans La Charge héroïque (1949), où John Wayne campe un commandant de cavalerie, elle est moins étudiée chez les desperados et autres cowboys qui peuplent l’Ouest américains. En attestent le trio du Bon, la brute et le truand (1966), tout comme le visage de desperados que se façonnent Marlon Brando et Anthony Quinn dans Viva Zappata ! (1952). Si la moustache fait partie des codes du western, c’est aussi le cas du Stetson et du revolver. Les trois sont réunis dans Pale Ride r (1985), film réalisé et interprété par un Clint Eastwood qui, en plus de la moustache, porte une barbe de trois jours qui sied parfaitement au personnage de loup solitaire qu’il incarne.

HarryPotter38

Ne lésinant pas sur la pilosité, la saga Harry Potter contient aussi ses emblématiques barbus. En plus d’une foisonnante moustache, Hagrid et Dumbledore sont chacun dotés d’une barbe à la longueur impressionnante. À ce petit jeu-là, c’est le Directeur de l’école de magie de Poudlard qui l’emporte sur le garde-chasse, avec une barbe blanche faisant penser à celle d’un autre grand sorcier : Gandalf . Dans les aventures imaginées par Tolkien et mises en scène par Peter Jackson, les visages – et les pieds – sont souvent poilus, à l’instar de Thorin Écu-de-chêne et de sa compagnie de nains , dont les volumineuses moustaches tressées sont prétexte à toutes les audaces capillaires.

Pan19

Sans quitter le rayon des films épiques, le diptyque 300 mise sur des spartiates au torse imberbe mais à la barbe fournie, à l’image du Roi Leonidas (Gerard Butler). Plus étudiée, la moustache-barbichette de Barbe-Noire vaut au redoutable pirate de son nom à la perfection et à Hugh Jackman d’être méconnaissable à l’affiche du Pan de Joe Wright (toujours en salles actuellement). Dans un registre plus borderline, qui n’appartient qu’à lui, Alan de la trilogie Very Bad Trip (Zach Galifianakis) ne serait pas Alan sans sa barbe et a même osé le look barbe-crâne rasé.

LePrinceDeBelAir2

Moustache signature

Bien que la moustache puisse être le fruit de circonstances indépendantes de la volonté du moustachu en question – Michael Caine livré à lui-même sur l'île mystérieuse de Voyage au centre de la Terre 2, sans rasoir à disposition – elle est d’abord le reflet de la personnalité de son propriétaire ou, du moins, de l’image qu’il souhaite renvoyer. Maître d’un style nineties imparable qui s’est décliné au gré des 148 épisodes de sa série, Will Smith est devenu l’icône du cool grâce au Prince de Bel-Air . Comment oublier les t-shirts et casquettes flashy de Will, les cardigans de Carlton ou son inimitable pas de danse ? Autant d’éléments qui ont forgé la mythologie du show, dans lequel les deux cousins portent une fine moustache, elle aussi, délicieusement désuète.

Friends5

Alter ego d’Hercule Poirot sur le petit écran, Tom Selleck clôt ce tour d’horizon avec une participation, au poil, à la série Friends. Il y joue Richard , le petit-ami mature de Monica, qui a le don d’agacer Chandler au point que ce dernier aille jusqu’à se faire pousser une moustache naissante dans l’épisode 220, Celui qui se met à parler . Ressemblant davantage à un duvet qu’à l’imposante moustache de l’ophtalmologue, ce début de moustache ne lui permet pas de rivaliser avec celui qui fait battre le cœur de la sœur de Ross. Un épisode dont les fans se souviennent et qui, rétrospectivement, offre un joli clin d’œil aux inconditionnels du couple Monica / Chandler !

Attention