Warner Bros. Actualités

Mel Gibson et Tom Hardy : Portrait croisé des 2 Mad Max

Publié

Mel Gibson et Tom Hardy : Portrait croisé des 2 Mad Max

Incarnant le même personnage à 35 ans d’intervalle, Mel Gibson et Tom Hardy ont en commun de défendre les couleurs d’une mythique saga, mais pas seulement. Ayant tous deux appris les ficelles du métier en se formant académiquement aux Arts Dramatiques, ils sont animés de la même passion du Septième Art et n’ont plus à faire leurs preuves au vu de l’impressionnant palmarès de récompenses que chacun d’eux a cumulées au cours de sa carrière. Si Gibson restera toujours le Mad Max original et Hardy celui qui permettra aux fans de redécouvrir Max Rockatansky à travers un nouvel opus qui dépoussière la licence, nul doute que le plus fou des coppers fascine toujours autant les mordus d’intrigue SF post-apocalyptique. Sous les traits de ce personnage résolument badass, le duo de comédiens entretient la légende Mad Max. Portrait croisé.

Né à Londres dans une famille d’artistes, Tom Hardy est un enfant de la balle. Sensibilisé très tôt au monde des arts et des lettres, il développe une prédilection pour le théâtre en grandissant et, à l’issue d’une scolarité effectuée dans plusieurs établissements privés, il rejoint la Richmond Drama School pour se former au métier d’acteur. Développant la même vocation cinéphile que lui, Mel Gibson aura pour sa part plus de difficulté à concrétiser ses rêves de cinéma.

Faisant partie d’une fratrie de onze enfants, il peine à trouver sa place au sein de sa famille nombreuse, comme dans sa vie d’enfant puisqu’il ressentit leur déménagement en Australie comme un déracinement. Laissant derrière lui sa vie de jeune Américain plein d’avenir, il grandit avec l’espoir de devenir acteur mais doit d’abord gagner de l’argent en travaillant à l’usine aux côtés de ses frères. Encouragé par sa sœur à explorer sa fibre artistique, Mel passe les auditions de l'Institut National d’Arts Dramatiques de Sydney.

Forts de leur formation théâtrale, les deux futurs interprètes de Mad Max se lancent dans le grand bain en faisant chacun leurs débuts à la télévision. Si Tom Hardy est révélé dans la mini-série HBO Frères d’Armes (2001), Mel Gibson fait ses premiers pas d’acteur dans le feuilleton australien The Sullivans en 1976. La chance a tôt fait de lui sourire puisque, trois ans plus tard, il décroche le rôle de la consécration avec Mad Max, premier opus de la franchise éponyme.

Devant la caméra d’un George Miller débutant, en passe de devenir incontournable sur la scène internationale, il livre une prestation jusqu’au boutiste et testostéronée à souhait. Véritable ovni cinématographique, ce film a révolutionné les codes du cinéma d’action, en imposant un style unique, où la perte des illusions et le chaos règnent en maîtres et où le danger est permanent.

« Résolument moderne dans sa réalisation, cette épatante petite production australienne conserve un authentique impact grâce à une caméra coup de poing et à un jusqu'au-boutisme jubilatoire », souligne À voir à lire.

Film d’anticipation labélisé 95% fresh sur Rotten Tomatoes, ce premier Mad Max est le succès surprise qui a lancé la grande aventure de cette trilogie de légende, que Mad Max : Fury Road complètera en mai prochain. Au vu des bandes annonce à couper le souffle qui ont d’ores et déjà été dévoilées, ce quatrième volet ne manquera pas de rendre un bel hommage aux prémices de la franchise. Porté par un Tom Hardy fidèle à la réputation de dur à cuire qui lui colle à la peau depuis qu’il a joué Bane dans The Dark Knight Rises, Mad Max : Fury Road se profile comme le blockbuster à ne pas manquer !

Pour le découvrir sur les écrans français, rendez-vous au cinéma le 14 mai.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier