TOUT WARNER BROS.

L’Homme-léopard : Dennis O'Keefe entre chien et loup

Au registre des classiques, les fauves ne manquent pas. Visconti l’a prouvé allégoriquement avec Le Guépard , et Hawks avec humour dans L'Impossible Monsieur Bébé , où le bébé en question est… un léopard apprivoisé. Un membre de cette même espèce a inspiré à Jacques Tourneur L’Homme-léopard (1943), film d’épouvante qu’il réalise un an après La Féline (1942) et quelques mois après Vaudou . En étendant son bestiaire, le cinéaste offre à Dennis O'Keefe un rôle à la mesure de son talent.

Du vaudeville au grand écran

Dans la pure tradition des années 1940, l’affiche de L’Homme-léopard représente un homme à l’air grave et une femme terrifiée par les griffes d’un monstre . L’accroche indique que « les femmes sont victimes d’un tueur étrange et sauvage » et les patronymes du duo de stars complètent le tableau. On retrouve l’actrice mexicaine Margo (de son nom complet María Marguerita Guadalupe Teresa Estela Bolado y Castilla !) et Dennis O'Keefe , dans le trench du promoteur-détective Jerry Manning.

Biberonné au vaudeville par des parents comédiens, O'Keefe a foulé les planches dès l’enfance. Sans perdre de temps, il commence à rêver de cinéma en écrivant plusieurs scénarios alors qu’il est encore lycéen. Il rejoint finalement les plateaux de tournage à partir de l’âge de 22 ans. Ses débuts face caméra sont des panouilles non créditées et il lui faut attendre six années supplémentaires avant que son nom de naissance, Bud Flanagan , n’apparaisse. L’acteur opère sa mue en prenant un nom d’artiste en 1937, grâce au western Arizona Bill . Dès lors, sa carrière est lancée.

l-homme-leopard-jacques-tourneur

Un fauve dans la ville

Dennis O'Keefe donne de la voix sur les ondes du réseau CBS grâce à une série radiophonique intitulée Hollywood Mystery Time à partir de 1945 et, au milieu des fifties , réalise deux films : Enquête spéciale et La Souris déclenche la bagarre . Parmi les 278 titres de sa filmographie, celui qui se distingue reste L’Homme-léopard. Dans le décor du Nouveau-Mexique, la rivalité de deux danseuses, Kiki (Jean Brooks) et Clo Clo (Margo) entraîne la fuite de la panthère noire qui devait être le clou du spectacle. Comme cet événement correspond au début d’une série de meurtres d’une rare violence, les soupçons se portent sur le félin porté manquant, mais Manning (O'Keefe), le promoteur du show, ne croit pas à cette hypothèse. Persuadé qu’un homme profite des circonstances, il mène sa propre investigation.

Aujourd’hui presque tombé dans l’oubli, Dennis O'Keefe laisse un goût d’inachevé avec sa foisonnante carrière dépourvue de récompense. Pour Tourneur , il fait cependant forte impression. Le cinéaste n’est pas son seul Pygmalion, puisque le producteur Val Lewton œuvre également en coulisses, formant un duo réalisateur-producteur qui a permis à de grands films d’horreur de voir le jour. DVD Classik rapporte : « Martin Scorsese , absolument fasciné par les images hypnotiques et la technique de Tourneur, raconte sa première vision de L’Homme-léopard : "Du sang qui se répand sous la porte et qui fiche la trouille à tous les gosses présents" ».

Retrouvez ce film en DVD en cliquant ici .

Attention