Warner Bros. Actualités

Retour sur L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, sorti il y a dix ans

Publié

Retour sur L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, sorti il y a dix ans

Présenté à la Mostra de Venise la même année que Dans la vallée d’Elah, L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007) n’a pas gagné le trophée du titre le plus long, mais la coupe Volpi du Meilleur acteur, attribuée à Brad Pitt . Partageant le rôle-titre avec lui, Casey Affleck ( Interstellar ) le retrouve pour la quatrième fois après la saga Ocean’s , sous les traits du « lâche » qu’on adore détester. Paysages désenchantés, effets de focale et de clair-obscur : le film souffle sa dixième bougie et, devant l’écran, c’est le spectateur qui est soufflé.

Derrière la légende

« Vous avez lu l'histoire de Jesse James. Comment il vécut, comment il est mort. Ça vous a plu hein, vous en demandez encore ? », chantait Gainsbourg. Pour « en avoir encore », rien de tel que de se plonger dans le biopic qu’Andrew Dominik consacre au dernier pan de l’épopée du bandit. Jesse James n’a pas le visage juvénile que retient le grand public, mais celui d’un homme de 34 ans , père de famille, ne sachant pas qu’il est au crépuscule de sa vie. Hypnotique, le film prend la forme d’un néo-western quasi sensoriel, en s’imposant comme un portrait d’homme trahi. Son titre révèle le dénouement de l’intrigue, car là n’est pas l’intérêt. Ce qui compte davantage c’est la rivalité teintée de défiance et d’admiration qu’entretiennent les deux protagonistes.

l-assassinat-de-jesse-james-par-le-lache-robert-ford-dix-ans-brad-pitt

En 1870, Jesse James est le hors-la-loi le plus célèbre du Far West. Sa réputation court d’état en état, au même titre que les récits qui alimentent sa légende. On porte sur lui un regard admiratif malgré les pillages, meurtres et braquages dont il s’est rendu coupable. Il compte alors parmi ses proches Robert Ford, disciple auto-proclamé du truand et nouvelle recrue de son gang . Quelques années plus tard, tandis qu’il rentre chez lui pour retrouver femme et enfant, Jesse James est tué d’une balle par Ford. Que s’est-il passé entre eux ? Comment un homme comme Ford est-il parvenu à abattre le mythique James, traqué par les shérifs de tout le pays ?

Rivalité méconnue

Au-delà de l’assassinat, le cheminement qui mène à cette issue fatale rend ce film « envoûtant » pour 20 Minutes , et « aussi ample dans la durée que resserré dans le temps » selon L’Humanité . Andrew Dominik est rodé à l’exercice du long métrage immersif, comme il le prouve avec sa réalisation suivante, Cogan – Killing Them Softly (2012). Un thriller autrement plus âpre que la chanson de Fugees, toujours avec Brad Pitt en tête d’affiche à ceci près que, cette fois, l’acteur est du bon côté du fusil. Dans L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford , les plans de champs de blé rappellent l’esthétique des Moissons du ciel de Terrence Malick et le cadre intimiste des Amants du Texas , dans lequel Casey Affleck tenait justement le rôle principal. Le directeur de la photographie Roger Deakins , cité aux Oscars®, est pour beaucoup dans la saisissante beauté des séquences extérieures.

l-assassinat-de-jesse-james-par-le-lache-robert-ford-dix-ans-casey-affleck

Cette œuvre résolument singulière permet de découvrir une facette méconnue de ce personnage qui a inspiré nombre de réalisateurs sans qu’aucun ne le filme à hauteur d’homme comme l’a fait Dominik. Coproduit par les frères Tony et Ridley Scott , ainsi que par Ron Hansen (l’auteur du livre dont le film est adapté), L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford a été tourné dans les prairies sauvages de Calgary, au cœur de l'Alberta canadienne. Le metteur en scène néo-zélandais a soigné les détails. En plus de son duo oscarisé® , le film se dote d’une belle distribution secondaire : Mary-Louise Parker, Sam Rockwell, Jeremy Renner, Zooey Deschanel, le regretté Sam Shepard ou encore Nick Cave dans le caméo d'un chanteur de saloon, également aux manettes de la BO blues avec son complice Warren Ellis .

Un bijou brutal et efficace, à (re)voir en édition collector en cliquant ici.

Attention

 
 
 
Produit ajouté au panier