Warner Bros. Actualités

Justice League : Des seconds rôles de premier ordre

Publié

Justice League : Des seconds rôles de premier ordre

Justice League réunit pour la première fois en tête d’affiche Batman, Superman, Wonder Woman, Aquaman, Flash et Cyborg . Six justiciers qui doivent sauver le monde en anéantissant Steppenwolf . Heureusement, nos super-héros ne sont pas seuls pour accomplir cette mission, car des alliés de l’ombre sont de la partie. Plein feu sur ces personnages loin d’être secondaires.

Alfred Pennyworth – Jeremy Irons

Fidèle parmi les fidèles, Alfred ne pouvait être absent de Justice League . Tandis que la mort de Superman, survenue à la fin du crossover BVS , a plongé Batman dans le désarroi, le majordome fait ce qu’il sait faire de mieux : rassurer Bruce Wayne et l’aider à retrouver foi en lui-même. Toujours incarnée par Jeremy Irons , cette figure bienveillante du Batverse ne saute certes pas d’immeuble en immeuble mais guide l’Homme chauve-souris à sa manière.

justice-league-james-gordon-j-k-simmons

James Gordon – J.K. Simmons

Un autre pilier de Gotham reprend du service, cette fois sous les traits de J.K. Simmons ( Whiplash ). « Jouer Jim Gordon est un véritable honneur », confie-t-il. Précédemment campé par Gary Oldman chez Christopher Nolan et par Ben McKenzie sur le petit écran, le commissaire de la GCPD a une marge de manœuvre limitée comparée à l’élite DC mais n’hésite pas à enfreindre les règles ! « Gordon sait comment se débrouiller (…) Leur alliance coule de source », précise Simmons.

Martha Kent – Diane Lane

Même les mères des super-héros ont un rôle à jouer. Introduite dans le film de Patty Jenkins, la Reine Hippolyte (Connie Nielsen) revient veiller sur sa fille, Wonder Woman. Toutefois, dans le cœur des fans, Martha Kent lui vole la vedette. C’est la troisième fois que Diane Lane incarne la mère de Superman et sa performance d’une femme ne pouvant se résoudre à la mort de son fils est déchirante. « Elle ne peut dire à personne que Superman était son fils. Elle doit supporter une solitude et une douleur absolument terribles », note Henry Cavill .

justice-league-lois-lane-amy-adams

Lois Lane – Amy Adams

Plongée dans la même situation de deuil impossible, Lois Lane se nourrit quant à elle du souvenir de l’être aimé. Ses rêveries se manifestent sous la forme de flash-backs , comme on le décelait dans la bande annonce finale. Amy Adams explique : « Elle n’est plus la même personne, et l’espoir qu’il avait amené dans sa vie semble avoir disparu. C’est un sentiment bouleversant, si bien qu'elle préfère s’isoler ». Mais Lois est un personnage plein de ressources et, surtout, déterminant dans la progression narrative du film…

Mera – Amber Heard

Comme un poisson dans l’eau pour donner la réplique à Jason Momoa (Aquaman), Amber Heard fait son baptême des blockbusters super-héroïques avec Justice League. Un premier plongeon dans un univers qu’elle retrouvera le 19 décembre 2018 avec Aquaman . Pour Zack Snyder, la comédienne revêt le costume écaillé de la compagne du roi d’Atlantis. On a hâte de la retrouver dans le grand bain DC Comics grâce au film solo de James Wan , actuellement en post-production.

Le mot de la fin revient à Snyder himself , bluffé par son casting : « C’est vraiment génial d’avoir des acteurs aussi épatants pour chacun des personnages. Grâce à leur prestation, chaque scène n'en est que meilleure ».

Justice League , au cinéma en 2D et 3D !

Et n’oubliez pas que le Justice League Connect vous attend à la Fnac pour accéder à des contenus à collectionner.

Attention