TOUT WARNER BROS.

Justice League : Quand Ray Fisher prête ses traits à Cyborg

Dans les rangs de la Justice League de Snyder et Whedon, Superman, Batman et Wonder Woman prennent toute la lumière. Le trio du crossover précédent est pourtant accompagné de précieux alliés : Aquaman, Flash et Cyborg , alias Victor Stone . Un héros que le grand public connaît mal. Cette lacune devrait être comblée par la prestation de son interprète, Ray Fisher . Mais qui est ce nouveau comédien en pleine ascension ?

Champion des planches

Originaire du New Jersey , Ray Fisher a fréquenté le lycée d’Haddon Heights. C’est là, grâce à son professeur d’anglais, qu’il se laisse prendre dans les filets du théâtre . Une découverte qui éveille sa future vocation et le pousse à rejoindre la troupe de l’école. En plus de s'initier à l'art dramatique, le jeune homme travaille sa voix et sa prestance au sein du chœur de sa paroisse. Son diplôme en poche, Ray Fisher intègre l’American Musical and Dramatic Academy pour concrétiser ses rêves d’acteur en devenir.

JusticeLeague3

Formé au registre classique, c’est dans le répertoire de Shakespeare qu’il se distingue, en se produisant à New York avec sa troupe locale. Nous sommes en 2008 et, dans la foulée, on le retrouve dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur , l’adaptation théâtrale du roman d’Harper Lee. Suit une nouvelle incursion shakespearienne avec Macbeth et, après s’être musclé l’esprit avec les tirades du dramaturge, c’est sa silhouette que Fisher sculpte pour se fondre dans un rôle acclamé : celui de l’ancien champion de boxe Mohamed Ali .

Cyborg, le rôle de la révélation

Ce n’est pas encore face caméra qu’il l’incarne mais sur les planches. Toutefois, ce personnage iconique est l’occasion pour le comédien de mettre en avant son imposante carrure. Avec près d’une dizaine de kilos de muscles gagnés , il peut prétendre à des films d’action et c’est par la grande porte qu’il fait son entrée dans le septième art, avec le film de super-héros événement Batman V Superman : L’Aube de la Justice (2016).

Lorsque sa carrière cinématographique se profile, il a fait corriger ses « dents du bonheur » pour un sourire plus hollywoodien, mais conserve le charisme qui l’a toujours caractérisé. Méconnaissable sous l’exosquelette qui lui sert d’armure high-tech et qui masque la moitié de son visage, l’acteur a eu droit à une belle introduction et consolidera sa notoriété avec Justice League . Lors du panel Warner du Comic-Con de 2016, Ray Fisher avait fait forte impression auprès des visiteurs et il a une nouvelle fois conquis les foules cette année en arborant un t-shirt « I Love Zach Snyder ». De quoi marquer des points !

BVS, bientôt Justice League (15 novembre) et probablement Flashpoint : un entraînement sur-mesure pour Ray Fisher avant un film solo qui devrait voir le jour en 2020.

Vous aimerez aussi

Attention