Warner Bros. Actualités

Game of Thrones : Comment s’effectue le choix des lieux de tournage ?

Publié

Game of Thrones : Comment s’effectue le choix des lieux de tournage ?

Attendue de pied ferme dans les bacs, la saison 4 de Game of Thrones est enfin disponible ! L’occasion de revenir sur un métier méconnu du grand public, mais essentiel au processus de création : superviseur des lieux de tournage. Un poste qu’occupe Robbie Boake depuis la première saison et qui lui a récemment valu de recevoir l’Outstanding Achievement Award de la LMG, la guilde dédiée aux lieux de tournage. Un prix honorifique qui confirme le talent dont il est doué et qui s’ajoute à l’impressionnant palmarès que le show s’est constitué au fil des ans ; comptant à ce jour plus d’une centaine de récompenses, toutes sections confondues. Présent à Londres la semaine dernière pour une rencontre exclusive avec la presse, Robbie Boake s’est livré à quelques confidences en dévoilant l’envers du décor de la série phénomène. Morceaux choisis.

Né de la plume de George R. R. Martin, l’univers de Game of Thrones s’ancre à la fois dans un cadre médiéval et fantastique et, si la littérature semble pouvoir se permettre toutes les audaces narratives, le genre de l’heroic fantasy appelle des enjeux et des codes spécifiques pour être fidèlement transposé à l’écran, sans trahir l’essence de l’œuvre originale. Conscient de cet enjeu, Robbie Boake décrit sa participation à Game of Thrones en ces termes :

« Mon rôle consiste à repérer un lieu de tournage qui pourra servir de décor à la série et à imaginer quel aspect final lui donner en postproduction ».

Impliqué sur le projet dès son lancement à l’antenne d’HBO en 2011, il a vu son travail évoluer avec le temps et prendre de l’ampleur à mesure que le show étendait sa suprématie dans le domaine de la création audiovisuelle actuelle. « La saison 4 est probablement la meilleure saison sur laquelle j’ai été amené à collaborer », explique Boake, détaillant : « Grâce à l’immense succès dont le show bénéficie à ce jour, notre champ d’action s’est considérablement élargi ». Au-delà d’être considérée comme un modèle du genre, la série est devenue une référence et se caractérise par de fréquents records d’audience auxquels s’ajoutent les louanges d’une critique unanime.

C’est dans cette dynamique de dépassement permanent des acquis que s’inscrit le processus de création, repoussant toujours plus loin le cadre de ce qui a été exploré lors des saisons précédentes afin d’entraîner le public au cœur d’aventures sans pareille. Un succès qui a toutefois son revers, comme l’équipe a parfois reçu la visite de paparazzis ou de curieux souhaitant approcher les acteurs, mais « heureusement les lieux de tournage sont assez isolés et bien dissimulés pour éviter que n’accourent des hordes de fans », tempère Robbie Boake avec un sourire.

Pour autant, à la question : « Avez-vous déjà été confronté à la résistance de la populations locale », il tient à saluer la belle coopération des habitants vivant à proximité des endroits où Game of Thrones pose ses caméras. « La plupart du temps on est très bien accueillis », s’enthousiasme le superviseur des lieux de tournage, expliquant : « C’est aussi parce qu’on fait appel aux locaux en les impliquant sur le projet et en créant des emplois », avant de conclure :

« Il y a peu d’habitants de Belfast qui n’ont pas travaillé pour Game of Thrones ou qui n’ont pas un membre de leur entourage qui a collaboré au show ».

Si l’Irlande du Nord reste le décor principal de la série, Robbie Boake n’hésite pas à proposer des décors plus dépaysants à D.B. Weiss et David Benioff, avec comme objectif de traduire en images l’éclectisme qui correspond à Westeros. Loin de se cantonner au Royaume-Uni, il a ainsi fait voyager le casting d’Ecosse en Islande, en passant par Malte, le Maroc et la Croatie. Les 9 régions autour desquelles s’articule Westeros – le Nord, les Îles de fer, le Conflans, le Val, le Roc, les terres de la Couronne, les terres de l'Orage, le Bief et Dorne – prennent toute leur dimension à travers le choix minutieux du lieu de tournage qu’effectue Boake, ensuite passé au prisme des effets visuels de la postproduction pour un rendu final bluffant.

Ainsi opère la magie de la fiction et, bien qu’un magicien ne révèle jamais ses tours, Robbie Boake a tout de même accepter de révéler quelques-uns de ses secrets de fabrication. Il confie : « Avant de prendre la route pour me rendre sur place afin d’évaluer le potentiel d’un éventuel futur lieu de tournage, je consulte ma 'bibliothèque de paysages' sur mon ordinateur et choisit 5 options qui me paraissent les plus pertinentes ». Un conseil qui sera peut-être utile aux aspirants superviseurs des lieux de tournage qui se rêvent à sa place.

Pour rappel, l'édition Blu-ray et DVD de la saison 4 de Game of Thrones – comprenant l’intégralité des 10 épisodes et une pléthore de bonus – est disponible dans les bacs ou sur Amazon.fr en cliquant ici. Valar morghulis !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier