TOUT WARNER BROS.

On ne choisit pas sa famille, mais on choisit ses films !

Existe-t-il plus important dans la vie que sa famille, toujours à nos côtés, et sur laquelle on peut compter inlassablement ? À cette question, certains protagonistes de films et séries seraient probablement tentés de répondre oui, tant la proximité familiale s'avère parfois calamiteuse . La preuve par cinq, en cette journée internationale de la famille.

Vive les vacances

vacation

L'idée paraissait pourtant belle. Dans le but de renouer des liens avec sa famille, Rusty Griswold ( * *Ed Helms, de la saga Very Bad Trip * *) décide d'emmener sa femme et ses deux garçons à Walley World, " *le parc d'attraction préféré des familles américaines *" . Seul problème : le parc en question se situe à l'autre bout du pays, que la folle équipe devra traverser en voiture lors d'un voyage aux nombreuses péripéties. Réalisé par le tandem John Francis Daley et Jonathan Goldstein , metteur en scène de la comédie déjantée Comment tuer son boss ? et sa suite, Vive les vacances est le sequel de Bonjour les vacances , réalisé par Harold Ramis en 1983, avec Chevy Chase dans le rôle du bon père de famille.

Pour (re)découvrir Vive les vacances , cliquez ici .

Les Miller, une famille en herbe

lesmiller3

Dans la tête de David Burke ( * *Jason Sudeikis * *), petit dealer de drogue aux gros problèmes, c'est une évidence : une famille n'éveillera jamais les soupçons à la douane mexicaine, qui ne fourrera ainsi pas son nez dans sa cargaison crapuleuse. L'homme va recruter Rose ( * *Jennifer Aniston * *), sa voisine strip-teaseuse, Kenny, qui vit en-dessous de chez lui et Casey, jeune fugueuse, pour former une famille d'apparat, les Miller . Forcément, ce road-trip ne sera pas de tout repos.

Pour (re)découvrir Les Miller, une famille en herbe , cliquez ici .

Extrêmement fort et incroyablement près

Extrêmement1

Adapté du roman de Jonathan Safran Foer paru en 2005, Extrêmement fort et incroyablement près revient sur le drame du 11 septembre 2001 au travers du prisme familial. Dans la tragédie, le jeune Oskar perd son père, interprété par Tom Hanks , emporté par l'effondrement des tours du World Trade Center. Il découvrira plus tard une mystérieuse clef, qu'il imagine laissée par son père à son intention, et partira dans une enquête aussi forte émotionnellement qu'humaine. Le long métrage, qui met en scène Sandra Bullock dans le rôle de la mère de famille, est signé du Britannique Stephen Daldry , réalisateur de Billy Elliot et The Reader .

Pour (re)découvrir Extrêmement fort et incroyablement près , cliquez ici .

Shameless

sans
_titre
_1

En termes de familles déjantées, les Gallagher se placent là . Frank, paternel d'origine irlandaise, alcoolique, chômeur et totalement irresponsable, a vu son ancienne compagne abandonner la famille pour refaire sa vie avec une autre femme. C'est donc Fiona, l'aînée, qui tente tant bien que mal de faire régner l'ordre sur la maisonnée, composée de cinq autres membres. Avec les formidables William H. Macy et Emmy Rossum en tête d'affiche, la série Shameless aborde de nombreux sujets sérieux, tels que le sexe, la drogue, l'alcoolisme ou encore la famille, toujours avec d'humour, et un poil de dérision.

Pour (re)découvrir Shameless , cliquez ici .

À l'est d'Éden

alestdeden1

Véritable épopée familiale réalisée par Elia Kazan ( *Un tramway nommé désir *, Sur les quais ...), À l'est d'Éden nous conte le destin de la famille Trask. Au cœur d'une ferme des États-Unis en 1917, Cal souffre de la non-présence de sa mère, qu'il pense décédée, et du manque d'amour de son paternel Adam. Une affection qu'il tentera de gagner en le renflouant après que ce dernier ne se soit ruiné. Chef-d’œuvre du cinéma américain , À l'est d'Éden demeure l'une des trop rares occasions d'admirer l'immense talent de James Dean . Décédé en 1955, l'année de la sortie du film, l'acteur reçut la première nomination posthume de l'histoire des Oscars® , dans la catégorie meilleur acteur.

Pour (re)découvrir À l'est d'Eden , cliquez ici .

Attention