TOUT WARNER BROS.

Plongez dans les coulisses de Dunkerque

À quelques jours de la sortie de Dunkerque (19 juillet) , les inconditionnels de Christopher Nolan guettent sa nouvelle claque cinématographique. Après le voyage spatial d’Interstellar , c’est un voyage dans le temps qu’il nous propose, en retraçant la débâcle de l’armée britannique sur les plages du nord de la France en 1940. Un film dont il est seul scénariste, résultant d’un travail préparatoire de longue haleine et d’un tournage de grande ampleur .

Film sensoriel IMAX

Avec ce long métrage centré sur l’opération Dynamo , Nolan retrace une page oubliée de l’histoire. Évoquant « la course contre la montre la plus hallucinante qu'on puisse imaginer », le metteur en scène explique : « Notre but était de plonger les spectateurs dans cette situation tout en respectant scrupuleusement les faits historiques et en ménageant une part de divertissement et d'adrénaline ». Comme de coutume, on retrouve le fidèle compositeur Hans Zimmer aux rênes de la BO. Son chef-monteur, Lee Smith , détaille : « Hans a enregistré le tic-tac de la montre de Christopher Nolan, qui a été synthétisé ».

Dunkerque3

L’historien Joshua Levine ( Les Voix oubliées de Dunkerque ) a été l’un des garants de cette authenticité, en officiant comme conseiller. « Ça a été un événement majeur qui a toujours une résonance internationale aujourd’hui », souligne-t-il. 77 ans après les faits , l’intrigue toujours actuelle se dote d’atouts techniques bluffants. Jouant la carte de l’immersion, Dunkerque a été tourné à sur pellicule 65mm et au format IMAX .

« J’étais plutôt nerveux les premiers jours, jusqu’à ce que j’acquière le pied marin » (Barry Keoghan)

Défi technique

Après plusieurs repérages, il a été décidé de tourner en décors naturels en France, en Hollande, au Royaume-Uni et à Los Angeles. En mer ou sur le lac artificiel d’Ijsselmeer d’une profondeur de 4 mètres, les flots déchaînés font illusion. Un bateau léger a été privilégié, pour faciliter les prises de vue des imposantes caméras IMAX.

Dunkerque4

Les scènes aériennes sont capturées par des hélicoptères et un objectif pivotant a été spécialement conçu pour les scènes intérieures. Au-delà de l’aspect technique, Nolan raconte : « Quand vous montez à bord d'un Spitfire (…) vous êtes empreint d’un respect extraordinaire (…) C'était fascinant de chercher à exprimer dans le film la concentration et l’énergie physique dont les pilotes témoignaient ».

Dunkerque , le 19 juillet au cinéma et en IMAX dans les salles équipées.

Vous aimerez aussi

Attention