Warner Bros. Actualités

Apollo Robbins, l’escroc devenu consultant pour Diversion

Publié

Apollo Robbins, l’escroc devenu consultant pour Diversion

Alors que sa dextérité et son aptitude à « faire diversion » le prédestinaient à une carrière de magicien international, c’est une autre voie qu’Apollo Robbins a choisie. Passé maître dans l’art de l’escroquerie il y a de nombreuses années, il doit sa réputation d’As des As aux coups d’éclats qui l’ont fait connaître… à l’instar du dîner au cours duquel il est parvenu à déjouer le service d’ordre de Jimmy Carter ! La scène a lieu en 2001, au restaurant. Tandis que l’ex-Président des États-Unis est attablé, Apollo engage la conversation avec ses gardes du corps et, selon la légende, réussit à leur faire les poches en subtilisant badges et portefeuilles. Dès lors, il devient le 'Gentleman cambrioleur'. Un surnom qui ne le quittera plus et qui fait écho à Nicky, le charismatique escroc qu’incarne Will Smith dans Diversion (25 mars). À un mois de la sortie de cette comédie romantique bluffante sur les écrans français, coup de projecteur sur un consultant qui a plus d’un tour dans sa manche.

« C'est presque scientifique de faire en sorte que les gens vous fassent confiance », dit Nicky dans Diversion.

Si tel est le cas, Apollo Robbins a sans nul doute trouvé la bonne formule pour arriver à ses fins. Considéré comme l’expert mondial du vol à la tire, il a été d’un précieux soutien sur le tournage, en aidant les acteurs à se fondre dans leur rôle et en les épaulant pour les scènes-clés. Interrogé sur cette surprenante collaboration, Glenn Ficarra – coréalisateur avec John Requa – ne tarit pas d’éloges sur ce consultant au profil pour le moins atypique : « Il nous a non seulement appris certains tours, mais il nous a expliqué comment survivre dans un monde où l'on ne peut faire confiance à personne », raconte le cinéaste.

Clé de voûte de l’intrigue, la confiance est aussi l’ingrédient indispensable à une escroquerie réussie. « J'ai passé ma vie à étudier le fonctionnement des supercheries et le comportement humain (…) Plutôt que de détourner l'attention de vos proies, mieux vaut leur occuper l'esprit », révèle Robbins, détaillant : « Ce sont leurs rêves, leurs désirs et leurs angoisses qui gouvernent leur attention. Les gens voient souvent ce qu'ils ont envie de voir, plutôt que ce qui est devant eux. Du coup, pour contrôler leur attention, il faut contrôler leur perception de la réalité ».

Face à la presse Margot Robbie (Jess) a récemment reconnu que la mise en pratique peut se révéler délicate : « C’est plus difficile qu’il n’y paraît d’apprendre les ruses de l’escroquerie », confiait la jeune femme. Un sentiment que partage son partenaire à l’écran, selon qui : « Voler ça donne des frissons et ça demande quand même du courage ». En amont du tournage, lors de la phase préparatoire du film, le 'Gentleman cambrioleur' l’a coaché en emmenant le comédien à Las Vegas pour une formation sur mesure. Au cœur de la capitale du divertissement, l’élève de Robbins avait pour tâche de s’essayer à la technique de 'l’extraction', c’est-à-dire de s’emparer d’un objet se trouvant dans la poche de la victime ciblée.

Ayant tiré un grand enseignement de cette formation hors norme, Will Smith observe : « Apollo me fait surtout penser à un psychologue. La plupart du temps, on a discuté du fonctionnement du cerveau humain et de la capacité de concentration de l'individu. J'ai été étonné de constater qu'on consacrait finalement peu de temps au vol en tant que tel dans l'élaboration de ce prince des voleurs ».

Habitué à distiller conseils et astuces dans le cadre des conférences qu’il donne aux quatre coins du monde, l’ex-escroc devenu consultant a pris plaisir à mettre son talent au service du tandem Smith / Robbie. Pouvant s’appuyer sur son expérience à jouer des personnages éclectiques, l’interprète de Nicky a été un apprenti modèle, à l’image de Margot Robbie, qui a fait forte impression auprès d’Apollo Robbins : « Margot s'est montrée non seulement compétente, mais d'une grande ténacité (…) Elle s'en est remarquablement tirée », salue-t-il.

Une collaboration stupéfiante, à découvrir au cinéma le 25 mars prochain grâce à la sortie de Diversion !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier