Warner Bros. Actualités 5 bonnes raisons de vous laisser bluffer par Diversion

5 bonnes raisons de vous laisser bluffer par Diversion

Publié

5 bonnes raisons de vous laisser bluffer par Diversion

Nicky (Will Smith), escroc professionnel au charisme certain et à la ruse efficace, voit son quotidien d’As de l’arnaque ébranlé par sa rencontre avec la jeune et jolie Jess (Margot Robbie). Aspirant à être aussi douée que lui dans ce domaine où la manipulation est reine, la nouvelle recrue fait ses preuves et charme Nicky. Sentant une idylle s’installer entre eux, ce dernier va toutefois prendre ses distances et mettre un terme à leur collaboration. Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Il y en a de nombreuses mais nous avons choisi 5 bonnes raisons d’aller voir Diversion :

1) Pour le duo Will Smith / Margot Robbie

Réunis pour la première fois devant la caméra, Will Smith et Margot Robbie portent l’intrigue de ce film frais et original, en faisant preuve d’une belle complicité : « Nous ne nous attendions pas à une telle alchimie, ça a facilité les choses », avait confié la comédienne en conférence de presse. Révélée dans Le Loup de Wall Street (2013), elle s’impose comme l’étoile montante à suivre de près. L’an prochain, on pourra la voir à l’affiche de Tarzan, dans le rôle de Jane, avant qu’elle ne retrouve Will Smith pour Suicide Squad. Ce dernier est, quant à lui, loin d’être un petit nouveau à Hollywood et son imposante filmographie, ses rôles cultes et sa double citation aux Oscars font qu’on ne présente plus Mr. Smith. Renouant avec la veine comique de ses débuts, l’ex-prince de Bel Air montre, une fois encore, qu’il a plus d’un tour dans sa manche.

2) Pour son inséparable tandem de réalisateurs

Réalisant l’ensemble de leurs films à quatre mains, Glenn Ficarra et John Requa partagent la même vision du cinéma et le montrent une nouvelle fois, après avoir conquis critique et grand public avec leurs précédentes réalisations : I love you Phillip Morris (2009) et Crazy, Stupid, Love (2011). Comme de coutume, les deux cinéastes font appel à un casting efficace, qui en met plein la vue au spectateur : « Will Smith et Margot Robbie, couple glamour et virevoltant, font valser les codes du film d'arnaque et de la comédie romantique, devant la caméra élégante de Glenn Ficcara et John Requa. Top classe », résume CinemaTeaser.

3) Pour le coaching d’Apollo Robbins

Contacté par Ficarra et Requa pour apporter un cachet authentique à Diversion, Apollo Robbins a collaboré au projet en tant que consultant. Très impliqué, il a mis toute son expérience au service des acteurs qu’il a coachés, en distillant ses précieux conseils de 'Gentleman cambrioleur' ; le surnom qui lui a été attribué après qu’il soit parvenu à dépouiller la garde rapprochée de l’ex-Président des États-Unis Jimmy Carter. Interrogé sur la façon dont s’était déroulée sa formation auprès de Robbins, l’interprète de Nicky avait expliqué : « Nous sommes allés à Las Vegas et Apollo m’a demandé de voler dans un magasin – je suis Will Smith alors c’est plutôt un bon moyen de détourner l’attention des gens ! (rires) – Mais voler ça donne des frissons et ça demande quand même du courage ».

4) Pour ses critiques positives

Des deux côtés de l’Atlantique, Diversion séduit. « Il s’agit d’un pur divertissement, qui nous fait nous évader du début à la fin », s’enthousiasme le Chicago Sun-Times, tandis qu’Entertainment Weekly, renchérit en saluant « l’alchimie et le charisme des deux têtes d’affiche (…) qui maintiennent le bourdonnement du film tout du long ». Même son de cloche dans les pages de la presse française, où les louanges vont à Will Smith pour Direct Matin, qui titre : « Bad boy mais grand seigneur », tandis que 20 Minutes détaille : « Will Smith se régale dans le rôle du gentleman cambrioleur de Diversion (...) Toujours aussi cool, il transporte le spectateur avec lui de la Nouvelle-Orléans en Argentine pour une suite de péripéties sans langueur ».

5) Pour son bon démarrage au box-office

Avec près de 20M$ de recettes enregistrées aux États-Unis dès son premier weekend d’exploitation, Diversion s’est positionné en tête des sorties ciné au démarrage, en ravissant la place de N°1 à ses deux principaux challengers : Cinquante Nuances de Grey et Birdman. Une première marche du podium méritée, au vu de l’enthousiasme critique que le film suscite auprès de la presse spécialisée et qui s’est accompagnée d’un bel accueil en France, où il a conquis plus de 71.000 spectateurs le premier jour de sa sortie.

Pour rappel, Diversion est actuellement à l’affiche. Pas une minute à perdre pour le découvrir !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.

Produit ajouté au panier