Warner Bros. Actualités

Wildcat, le chat sauvage de DC Comics

Publié

Wildcat, le chat sauvage de DC Comics

Chez DC, les félins sont souvent des félines. S’il est impossible de ne pas penser à l’ambivalente Catwoman , dont on ne sait jamais si elle est du bon ou du mauvais côté, ou à Cheetah , redoutable antagoniste de Wonder Woman, les femmes ne sont pas seules à sortir les griffes. À travers ses aventures houleuses, Wildcat rappelle que la gente masculine n’est pas exempte de combats propices à se faire dresser les poils. Coup de projecteur sur ce super-héros mi-homme mi-chat , qui a posé son empreinte – en coussinets – sur la légende des comics.

Savoir retomber sur ses pattes

Aux antipodes des chats de salon, un poil fainéants, les chats sauvages sont loin d’être de doux animaux de compagnie. Indépendants et pugnaces, ils sont, en principe, impossibles à domestiquer. Une description qui sied bien à Wildcat, super-héros apparu dans les vignettes du Sensation Comics #1 de 1942 . À bientôt 75 ans – soit près d’un millier d’années chat – Wildcat est un vieux matou qui sait encore se défendre, comme il le prouve régulièrement dans les histoires récentes où il continue de s’illustrer, à l’instar du reboot New 52 . Né sous l’impulsion de Bill Finger (scénariste, co-créateur de Batman) et d’Irwin Hasen au dessin, Wildcat fait partie du premier âge d’or du comics.

DcComics180

C’est sous son alias civil, Theodore Grant , qu’il est introduit dans la famille DC. Boxeur émérite , il brille d’abord sur les rings, enchaînant les droites, crochets et uppercuts qui lui valent de mettre ses adversaires KO au premier round. Présageant de sa reconversion super-héroïque musclée, ses exploits sportifs révèlent déjà l’étendue de sa puissance. Rocky le sait bien, de champion à coach il n’y a qu’un pas, que Ted franchit en entraînant de nombreux super-héros aux combats de boxe ; comme Batman, Superman, Black Canary, Power Girl, ou même sa consœur Catwoman. Hors du ring, il influence également Hippolyta , avec qui il a une brève idylle.

Neuf vies

Son enfance malheureuse a forgé la rage de vaincre qui l’anime car, orphelin durant la Grande Dépression , le futur boxeur a très vite compris qu’il lui faudrait faire ses preuves par lui-même. Doté de neuf vies , conformément à la légende du genre félin, Theodore Grant doit sa transformation en super-héros à sa rencontre avec un enfant qui l’émeut. Accusé à tort d’un meurtre qu’il n’a pas commis, il s’enfuit dans les rues lorsqu’il croise ce garçon , qui vient de se faire voler son album de comics Green Lantern. Ça sera l’élément déclencheur, qui pousse Grant à utiliser ses capacités physiques hors normes pour faire le bien et prouver son innocence .

DcComics181

Capable de venir à bout des opposants les plus coriaces, Wildcat est particulièrement vaillant. Expert en arts martiaux , il maîtrise un large éventail de techniques de combat rapproché et fait preuve d’une agilité incomparable, qui lui permet non seulement d’éviter les coups qui lui sont portés, mais aussi de surprendre ses assaillants en étant mobile. Doué d’une force surhumaine , Wildcat est le type de chat sauvage qu’il vaut mieux avoir à ses côtés que contre soi. Affilié à l’Arrowverse , il a noué plusieurs alliances, en fonction des différentes missions qui se sont présentées à lui, mais reste un justicier plutôt solitaire. Membre de la Justice League, et même de la Suicide Squad, Wildcat inspirera son fils, Thomas Bronson , qui embrasse la même voie que lui à l’âge adulte, en devenant à son tour le second Wildcat. De quoi perpétuer la tradition de neuf vies supplémentaires.

Pour ne rien manquer de l’actualité DC, restez connectés !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier