TOUT WARNER BROS.

#DCSuperBattle : Static vs. Chronos

On rêve tous de pouvoir arrêter le temps. Static , super-héros capable de jouer avec les éléments électromagnétiques serait-il en mesure de stopper l’inexorable défilement des minutes ? Réponse dans un duel fictif l’opposant au vil Chronos .

Static

Alias : Il est né Virgil Ovid Hawkins , mais sa maîtrise de l’électricité statique lui confère son alias héroïque.

dc-comics-super-battle-static

Origine et avatars : Contrairement au chanteur de RnB du même nom, Static ne manie pas le flow mais l’électricité. Introduit dans le Static #1 de 1993, il est l’œuvre de quatre artistes : Dwayne McDuffie, Denys Cowan, Derek Dingle et Michael Davis . Son alias pourrait laisser croire que le justicier est partisan de l’inaction mais c’est tout le contraire. Originaire du quartier défavorisé de Paris Island , à Dakota City, il a acquis son assurance de son passé de membre du gang des Baby Bang . Plus tard, c’est auprès des Teen Titans qu’il se rattrape en faisant le bien autour de lui.

Mode opératoire : Le domaine dans lequel Static excelle est celui de l’électromagnétisme . Grâce à son intellect, ce geek peut jauger la dangerosité d’une situation et déterminer la réponse à y apporter. Dans la plupart des cas, sa riposte est électrique ! Doué d’un radar interne qui lui permet de détecter les sources d’énergie, le héros peut générer un champ protecteur autour de lui et faire léviter des objets. Polyglotte et pro des sciences , il est un esprit éclairé, dans tous les sens du terme.

Chronos

Alias : Il possède trois alias, David Clinton, Walker Gabriel et Jia .

dc-comics-super-battle-chronos

Origine et avatars : Issu de l’Arrowverse, Chronos n’a pas perdu de temps pour semer le chaos dans les vignettes DC, puisqu’il apparaît pour la première fois dans l’album The Atom #3 de 1962 . Né de la collaboration de Gardner Fox et Gil Kane , il fait partie des méchants de l’âge d’argent. La version dans laquelle on le découvre (Clinton) est celle d’un voleur à la petite semaine devenu un as du crime en s’entraînant à avoir une perception surdéveloppée du temps. En 1998 , le personnage est rebooté sous les traits de Walker Gabriel et bénéficie d’une série à son nom sous l’impulsion de John Francis Moore et de Paul Guinan . Il prend la succession du premier Chronos à sa mort en s’appropriant ses recherches, mais mourra à son tour en étant anéanti par la JSA (Justice Society of America), avant qu’une troisième mouture féminisée du personnage ne fasse son apparition avec la hongkongaise Jia, alias Lady Chronos .

Mode opératoire : À l’instar du dieu mythologique grec dont il tient son alias, Chronos a un rapport privilégié au temps qui passe. Il en tire un avantage certain et ses accessoires s’en ressentent : montres à gousset et cadrans solaires font office de projectiles à envoyer au visage de ses adversaires. Au-delà de ces armes « gadgets », c’est l’absence de scrupule de ce méchant redoutablement cérébral qui fait sa force.

dc-comics-super-battle-static-chronos

La battle

Entre le temps et l’énergie , quel élément prédomine ? Si tous deux sont en corrélation, les personnages auxquels ils sont affiliés sont, eux, en totale opposition. Au fil de son parcours, Chronos a montré qu’il était particulièrement aguerri… L’anecdote qui pourrait faire la différence est que Static est fan de Black Lightning , au point d’avoir un poster à l’effigie du héros qui aura droit à sa propre série télévisée en 2018. Un caméo en vue ? Toujours est-il que si Black Lightning lui apportait son concours, Static gagnerait de la battle !

Pour rappel, Wonder Woman continue d’atomiser le box-office, en préparant le terrain pour la Justice League , qui prendra ses quartiers le 15 novembre.

Vous aimerez aussi

Attention