Warner Bros. Actualités

#DCSuperBattle : Poison Ivy vs. Bumblebee

Publié

#DCSuperBattle : Poison Ivy vs. Bumblebee

Chef de file des super-héroïnes DC, Wonder Woman a ouvert la voie à ses consœurs. Trustant le box-office dans le film de Patty Jenkins, l’Amazone n’occulte pas les héritières de son combat féministe, qu’elles appartiennent au camp des gentilles comme Bumblebee ou à celui des méchantes comme Poison Ivy .

Bumblebee, reine des justicières

Alias : Contrairement au robot éponyme de Transformers , Bumblebee a une taille de guêpe. Karen Beecher est son nom de naissance.

DcComics470

Origines et avatars : À l’instar de Wonder Woman, Bumblebee fait figure de pionnière. Première super-héroïne afro-américaine à étendre ses ailes chez DC, elle fait partie des personnages anthropomorphiques. Loin d’avoir le bourdon, cette abeille ne recule jamais devant le danger. Créée par Bob Rozakis dès 1976, l’héroïne se mue en la version que l’on connaît dans l’album Teen Titans #48 , publié l’année suivante.

Modes opératoire : Au sein des Teen Titans , Bumblebee peut parcourir de longues distances en volant et est redoutable dès qu’elle dégaine ses dards électromagnétiques. Vive d’esprit, elle s’est formée auprès de la Doom Patrol avant de rejoindre les jeunes justiciers. Capable de se rapetisser pour être aussi petite qu’une abeille lambda, elle se faufile dans les recoins inatteignables mais doit s’exposer aux rayons du soleil durant la journée pour recharger son costume en énergie.

Poison Ivy, l’empoisonneuse

Alias : Née Pamela Lillian Isley, Poison Ivy tient son alias d’une plante sauvage de la famille des sumacs vénéneux.

DcComics471

Origines et avatars : Apparue en 1996 dans le Batman #181 de Kanigher et Moldoff , Poison Ivy est une méchante emblématique. Mieux vaut se méfier de sa sculpturale silhouette, soulignée par une tenue verte qui a les faveurs des cosplayeuses, car la jeune femme est tout sauf une nymphette. À l’origine, elle était une simple étudiante en botanique . Sous le charme de son professeur, elle accepte de servir de cobaye à ses expériences. Incarnée par Uma Thurman chez Joel Schumacher et Maggie Geha dans la série Gotham , elle est plébiscitée par le public.

Modes opératoire : Le monde végétal regorge d’armes de défenses naturelles, que Poison Ivy reprend à son compte : vénéneuse, elle n’hésite pas à répandre un gaz toxique dans Gotham, ou à tenter de vendre une marijuana surpuissante pour contrôler la population. Immunisée contre les toxines, la méchante possède par ailleurs un pouvoir de séduction non-négligeable, dont elle use à des fins manipulatrices.

DcComics472

La battle – qui s’y frotte s’y pique

Connues dans leur version adulte, c’est dans une version adolescente modernisée que Poison Ivy et Bumblebee captivent les jeunes spectateurs de DC Super Hero Girls , le dessin animé qui fait fureur. À tout âge, les deux antagonistes ont de la ressource pour mener à bien leurs combats. Ainsi, bien que Bumblebee soit courageuse, sa dépendance à l’énergie solaire la fragilise. Nous déclarons donc Poison Ivy gagnante !

Pour rappel, Wonder Woman est actuellement à l’affiche et en IMAX 3D dans les salles équipées.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier