Warner Bros. Actualités

#DCSuperBattle : Crazy Quilt vs. Vixen

Publié

#DCSuperBattle : Crazy Quilt vs. Vixen

À compter d’aujourd’hui, la mode prend ses quartiers de printemps et d’été dans la capitale, pour la Paris Fashion Week 2016 . Une semaine dédiée aux collections prêt-à-porter qui devrait, comme de coutume, regorger d’audace stylistique. Rares sont les personnages de comics qui se demandent « qu’est-ce que je vais mettre aujourd’hui ». Pourtant si l’équilibre vacillant de la justice occupe tout leur temps, la mode est loin d’être une préoccupation futile. Leçon de style avec Vixen et Crazy Quilt , deux antagonistes lookés qu’on rêverait de voir s’affronter dans une #DCSuperBattle !

Crazy Quilt : le patchwork c’est le nouveau noir

Alias : Né Paul Dekker , Crazy Quilt est aussi fou que son alias de super-méchant.

Origine et avatars : C’est à Jack Kirby qu’on doit la création du personnage rebooté par Dick Dillon dans le Blackhawks #180 . Cultivant un style bien à lui, cet as du crime a posé sa marque – colorée – chez DC en faisant sa première apparition dans le Boy Commandos #15 de l’été 1946. En cette période d’après-guerre, le costume de Crazy Quilt bouscule des codes vestimentaires moroses. Faisant référence à l’art hétéroclite du patchwork , son nom possède une résonnance toute autre dans l’univers du comics. Le Joker himself prouve qu’il faut se méfier d’une surabondance de couleurs. Une chose est certaine, les sombres desseins de Crazy Quilt sont loin d’être cousus de fil blanc.

DcComics251

Correspondant à l’identité secrète du peintre Paul Dekker (ou Graeme Johnson selon les versions), Crazy Quilt a la folie des grandeurs. Avant que ses faits d’arme ne le conduisent à intégrer la Secret Society of Supervillains , il enchaine les larcins avec ses hommes de main. Lorsque ceux-ci se retournent contre lui, il se retrouve démuni, d’autant qu’une blessure par balle l’a rendu aveugle . En dépit de ses efforts pour recouvrer la vue, il ne distinguera plus que les couleurs vives . Un handicap qui explique son penchant pour les tenues qui jurent. Pour l’anecdote, Crazy Quilt aura même droit à sa féminisation, sous le trait du tandem Gail Simone / Dale Eaglesham dans le Villains United #2 . En la voyant, Cristina Cordula lui conseillerait-elle de changer de look ou lancerait-elle plutôt son fameux « magnifaik » ?

DcComics252

Mode opératoire : Capable d’envoyer des faisceaux lumineux de couleur grâce à un casque spécial, il n’est pas sans rappeler Rainbow Rider , super-méchant du même acabit doté quant à lui de lunettes surpuissantes. Donnant du fil à retorde aux justiciers du Batverse, il sera un ennemi difficile à mettre hors d’état de nuire pour l’Homme chauve-souris et plus encore pour Robin , devenu l’ennemi juré de Crazy Quilt. Un temps à la solde de Ra's al Ghul , il se bat avec des armes qui relèvent davantage du procédé physique que du don. Les superpouvoirs qu’il a acquis fortuitement lui valent cependant d’avoir une emprise psychique sur ses opposants. Hypnotisés par les faisceaux de couleur qu’il émet, ceux-ci sont dans l’incapacité de se soustraire à ses attaques et deviennent vulnérables.

Vixen : Des podiums à l’héroïsme

Alias : Née Mari Jiwe McCabe , Vixen est l’une des grandes aventurières DC.

Origine et avatars : Littéralement Vixen signifie ' renarde ' mais peut aussi évoquer une femme fatale au caractère bien trempé. Rusée comme ses homonymes à poils roux, la super-héroïne est introduite dans l’Action Comics #521 de 1981. Créée par Gerry Conway (scénario) et Bob Oksner (dessin), elle naît en Zambesi, pays fictif d’Afrique . Avec son regard de défiance et sa silhouette longiligne, elle rappelle Naomi Campbell à son apogée. Avec ses cheveux courts, cette femme émancipée possède une beauté singulière qui fait sa force. Installée à New York pour y mener une carrière de mannequin, elle va parcourir le globe. La mode lui ouvre ainsi les portes d’un monde qui l’interpelle.

DcComics122

Prenant fait et cause pour les victimes d’injustice, elle n’hésite pas à se lancer dans la bataille, quoi qu’il lui en coûte. Si, dans le monde réel, les mannequins sont souvent amenés à être égéries de campagnes de sensibilisation, Vixen passe à la vitesse supérieure. Affiliée à l’Arrowverse, elle est campée par Megalyn Echikunwoke dans la série d’Andrew Kreisberg. On la retrouve également en version animée dans Batman: The Brave and the Bold , ainsi qu’au rayon jeu vidéo. Pionnière de la diversité des comics, elle a joué un rôle important dans l’histoire de DC Comics et continue d’émerveiller les aficionados grâce à des péripéties toujours plus mouvementées. Les top models aussi peuvent sortir les griffes !

DcComics253

Mode opératoire : Vixen tient ses pouvoirs du totem d’un illustre aïeul, le guerrier Tantu . Ce gri-gri magique permet à la guerrière des podiums d’acquérir les mêmes aptitudes que les animaux sauvages. Elle peut couper des surfaces en bois ou en métal avec ses ongles et blesser un adversaire à mains nues. La jeune femme ne se contente pas d’enfiler une robe léopard pour faire illusion puisqu'elle est en mesure de prendre n’importe quelle forme animale . Protégée d’Aquaman à ses débuts, elle fera ensuite équipe avec la Justice League, ainsi que la Suicide Squad, mais demeurera toujours du bon côté de la barrière, au front row de la justice.

La battle : rhabillés pour l’hiver

La mode n’est pas toujours simple à décrypter. Les citations saisies au vol par Loïc Prigent en sont la preuve. « L'inspiration c'est une Indienne Navajo coincée dans la neige en Norvège mais métallisée », peut-on ainsi lire sur son compte Twitter. Pour sa part, Coco Chanel avait coutume de dire : « la mode passe, le style reste ». Les personnages de BD n’échappent pas à cette règle et malgré leur évolution au fil des versions Crazy Quilt et Vixen sont restés intègres à leur style.

DcComics254

Paris Fashion Week oblige, on serait tenté de mettre un carton rouge au super-méchant bariolé pour sa tenue. Toutefois le duel ne se joue pas sur le terrain de la mode… Puisqu’il est question de déterminer qui l’emporterait entre lui et sa rivale, notre choix se porte sur la coriace star des podiums. Aussi à l’aise dans sa savane originelle que dans la jungle urbaine d’une métropole, la jeune femme pourrait se transformer en animal – comme un petit rapace – pour échapper au faisceau hypnotisant de son adversaire. Nous déclarons donc Vixen gagnante de la #DCSuperBattle !

Pour rappel, Arrow reprendra le 5 octobre sur la CW pour une saison 5 très attendue. D’ici-là, révisez votre saison 2 sur TF1.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier