TOUT WARNER BROS.

#DCSuperBattle : Chameleon Boy vs. Ultraman

Souvent, les personnages DC ne sont pas ce qu’ils paraissent être. Alors que le costume propre aux super-héros comme aux super-méchants a valeur de rempart pour préserver leur anonymat, l’art de la dissimulation ne s’arrête pas là. Se battant dans les rangs des justiciers, Chameleon Boy l’a bien compris. Dans un autre registre, Ultraman joue quant à lui la carte de l’imposture. Sans plus attendre, place à une DCSuperBattle sous le signe de la métamorphose !

Chameleon Boy, le caméléon de DC

Alias : Se traduisant littéralement par « le garçon caméléon », l’alias super-héroïque de Chameleon Boy en dit long sur ses aptitudes. Dans le civil, il s’appelle Reep Daggle .

Origines et avatars : Créé en août 1960 par le tandem Jerry Siegel / Jim Mooney , Chameleon Boy fait sa première apparition dans l’album Action Comics #267 . Ensemble, le père de Superman et le dessinateur de Supergirl allient leurs talents pour faire naître ce personnage futuriste . Évoluant entre le 30e et le 31e siècle, leur jeune héros fait partie des justiciers qui ont un temps d’avance sur leurs homologues du présent. Né sur la planète Durla , il a le pouvoir de changer d’apparence au gré de ses envies, à l’instar de ses compatriotes extraterrestres.

DcComics318

Son apparence originelle est celle d’un petit être orange, chauve, aux oreilles pointues et aux longues antennes . Se tenant sur deux jambes comme les humains, il est doué des mêmes émotions qu’eux. En dépit de la défiance que les membres de son espèce ont toujours entretenue vis-à-vis des hommes, l’adolescent décide, a contrario, de tendre la main au genre humain . Rejoignant les rangs de la Légion des Super-héros , il se distingue par ses qualités de détective. Dans l’équipe, c’est lui qui est le meilleur espion . Rebooté plusieurs fois, il s’est décliné en série – dans le dessin animé Superman – ainsi que dans la seconde saison de Legion of Super Heroes , doublé par Alexander Polinsky .

Mode opératoire : Le pouvoir de métamorphose de Chameleon Boy lui vient de l’adaptation naturelle de son espèce à la menace thermonucléaire qui pèse sur Durla. Comme dans le monde animal, le garçon caméléon utilise en premier lieu ce pouvoir comme un réflexe défensif. Au-delà de sa capacité à se fondre dans le paysage , le justicier se caractérise par un courage sans faille. Doué d’une intuition qui lui a permis de déjouer bien des pièges, le super-héros peut étendre ses membres à la manière de Plastic Man et est aussi capable de s’auto-régénérer . Enfin, Chameleon Boy peut moduler sa voix pour imiter le timbre et l’intonation d’un autre, preuve que l’art de l’imitation n’a pas de limite pour lui.

Ultraman, plagiat maximal

Alias : À ne pas confondre avec le robot japonais aux airs de Power Ranger, Ultraman est un super-méchant issu du multivers DC, qui possède 4 alias : Kal-El, Clark Kent, Clark Luthor et Kal-ll .

Origines et avatars : Sorte de reflet déformé de Superman , Ultraman est son plus célèbre usurpateur. Ses alias parlent pour lui, car on y décèle sa fâcheuse tendance à copier diaboliquement le protecteur de Metropolis. Né de l’imagination de Gardner Fox et Mike Sekowsky , il est en tous points calqué sur le mythique personnage de Siegel et Shuster, à ceci près que chacune de ses caractéristiques est inversée. L’arc de cet antagoniste se base sur un crédo : Superman fait le bien autour de lui, Ultraman doit faire le mal. Dans la veine de Bizarro, il fait ainsi figure « d’evil Superman ». Dès sa première apparition dans le Justice League of America (vol. 1) #29 de 1964, Ultraman frappe fort. Ne faisant pas de quartier, il contraste avec la bonté d’âme du justicier encapé, en affichant une expression de violence. Son regard rouge vif ne laisse pas de place au doute quant aux intentions destructrices qui sont les siennes, au même titre que le « Forever Evil » qui orne l’album qui lui est spécialement dédié.

DcComics319

Originaire d’une réalité parallèle, il n’est pas né sur Krypton mais sur Earth-Three . Membre du syndicat du crime, le super-méchant est pétri de cruauté. Avec la Justice League en ligne de mire, il mène ses actions sans s’embarrasser de quelconque scrupule. Ayant fait équipe avec Lex Luthor , et son avatar de la dimension parallèle d’Earth-Two Alexei Luthor , Ultraman n’hésite pas à mettre toutes les chances de son côté pour détruire Superman. Apparu dans l’animé One Year Later avant d'être rebooté par le New 52 , il s’est aussi invité dans la saison 10 de Smallville , où Tom Welling himself délaisse le rôle de Clark Kent pour revêtir celui de son pire antagoniste.

Mode opératoire : Contrairement à Kal-El, Ultraman n’est pas affaibli par le contact avec la kryptonite, mais renforcé par cette pierre extraterrestre. Plus fort encore : chaque exposition à la kryptonite verte lui offre un nouveau pouvoir. Une différence de taille, qui représentera un sérieux désavantage pour Superman. Pour autant, il n’est pas invincible est possède un point faible quasi-vampirique, puisqu’il est intolérant à la lumière du soleil. On découvre plus tard qu’une autre source d’énergie l’affaiblit, la kryptonite bleue . Force, vision et vitesse décuplées jouent cependant en sa faveur et Ultraman demeure ultra-difficile à combattre.

La battle : Derrière les apparences

Si Chameleon Boy s’illustre par sa magistrale capacité d’adaptation , ce pouvoir lui permet d’esquiver les coups et non de les donner. Pouvant prendre la forme d’un objet, et donc changer de taille, il a une marge de manœuvre restreinte en termes de puissance de frappe. Un petit jeu auquel Ultraman n’aurait pas de difficulté à le battre, puisqu’il est pour sa part doté d’un panel de pouvoirs comparables à ceux de Superman .

DcComics320

Hormis leur habileté à paraître différents de ceux qu’ils sont vraiment, ces deux personnages nous montrent que la pugnacité prime sur les apparences. Ayant chacun les cartes en main pour combattre des ennemis de leur rang, Chameleon Boy et l’anti-Superman ne jouent néanmoins pas d’égal à égal. Dans le cas d’une confrontation, le mal risquerait bien de l’emporter... Nous déclarons donc Ultraman vainqueur de la battle !

Pour rappel, Batman V Superman : L’Aube de la Justice vous attend en version longue en cliquant ici .

Vous aimerez aussi

"Hi Everyone! I've been doing some Super Ruminations because this month is the 79th anniversary of Superman in Action Comics and thought it fitting to pass on this little fact..."

Attention