Warner Bros. Actualités

Starman, chevaleresque héros

Publié

Starman, chevaleresque héros

Le film de Patty Jenkins a beau être le plus gros succès de l’été aux États-Unis, Wonder Woman n’est pas la seule à briller au firmament DC. Loin d’être une étoile filante, Starman fait partie de ces pionniers dont l’aura perdure. Sa première apparition remonte au printemps 1941, dans l’Adventure Comics #61 de Gardner Fox et Jack Burnley . Il porte alors un costume rouge et or qu’il a aujourd’hui abandonné.

Preux chevalier des BD

De génération en génération, Starman s’est réinventé. À ne pas confondre avec le super-méchant Star-Man (antagoniste de Batman), il œuvre dans le camp du bien. À l’origine c’est sous l’alias de Ted Knight que le grand public fait sa connaissance. Un patronyme chevaleresque pour un super-héros qui a pris fait et cause pour les opprimés et qui mène ses combats au sein de la Justice Society of America , la première mouture de la Justice League . Starman n’a certes pas la même cote de popularité que ses comparses du film de Snyder et Whedon, mais il a ses aficionados .

Les prémices des comics correspondent à une période où l’image du scientifique doté de superpouvoirs était très en vogue. Starman n’échappe pas à la règle en s’imposant comme un héros aussi fort sur le plan physique qu’intellectuel. Il opère depuis la ville d’Opal City , où il a développé un système de perche cosmique défiant les lois de la gravité. L’aboutissement de ses travaux lui vaut de contrôler la matière en étant capable d’envoyer des boules d’énergie à de potentiels adversaires.

DcComics512

Métamorphoses et héritage

Les reboots sont légion chez DC mais, lorsqu’on se penche sur le cas de Starman, on observe un nombre particulièrement conséquent de moutures depuis les années 1940. Au total, le personnage s’est décliné à travers 10 versions distinctes. Si chacune a ses spécificités ( Mikaal Tomas est un extraterrestre à la peau bleue, Danny Blaine vient du futur), le plus emblématique est Jack Knight , le fils de Ted Knight. La lignée de chevaliers trouve un digne héritier avec lui à compter des années 1990 et il ne tarde pas à reprendre le flambeau dans le cœur des fans.

À l’ère moderne, Starman revêt le look d’un personnage qu’on ne serait pas surpris de voir dans Blade Runner . Lunettes rondes futuristes pour cacher ses yeux et vêtements civils décontractés ont désormais remplacé la tenue d’antan, qui faisait ressortir la musculature du premier héros du nom. En le voyant fendre le ciel d’Opal City, muni de son sceptre magique , on se dit que Starman peut s’habiller comme un monsieur Tout-le-monde, il sortira toujours du lot.

Pour rappel, Wonder Woman est actuellement à l’affiche, avant de découvrir Justice League le 15 novembre.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier