TOUT WARNER BROS.

Les parodies DC Comics

D’aucuns ont parfois reproché à DC Comics son sérieux. Si la tonalité sombre du Batverse est pleinement assumée par la firme, celle-ci profite d’autres aventures pour glisser de savoureuses touches d’humour. Les easter eggs (références cachées dont raffolent les puristes) sont de saison en cette période de Pâques, mais ce sont d’autres clins d’œil qui nous intéressent, les parodies. Nos guides : les inénarrables Lobo et Lego Batman .

Lobo, mercenaire no limit

DC Comics n’a pas de « comique » que le nom. La planche de BD où Superman lance une tarte à la crème au visage de Flash a pourtant fait le tour du web. Bâtie autour de mythologies fortes, les intrigues DC ne prêtent pas à rire, mais ne sont pas l’apanage de l’éditeur. On peut en effet faire travailler ses zygomatiques en se plongeant dans l’itinéraire complètement borderline de Lobo. Imaginé par le scénariste Roger Slifer et le dessinateur Keith Giffen comme un pastiche de super-héros, ce mercenaire de l’espace détone dans le paysage DC.

DcComics451

Devenu la star des cosplayers , il ne passe pas inaperçu depuis qu’on l’a découvert dans le l’Omega Men #3 de 1983. Teint blafard, cigare aux lèvres, yeux injectés de sang, musculature imposante et look eighties ringard : le méchant ne ressemble à aucun autre personnage. Totalement incontrôlable, il est au cœur de péripéties farfelues. Il a ainsi été engagé par le Lapin de Pâques pour se débarrasser du Père Noël ... L’imagination des artistes DC n’a pas de limite, au même titre que l’immoralité de Lobo, marginal décomplexé qu’on adore détester !

Lego Batman, star de la caricature

Après avoir fait forte impression aux côtés d’Emmet dans La Grande Aventure Lego (2014), Lego Batman a récemment pris du galon en décrochant un long métrage d’animation solo : le bien nommé Lego® Batman, Le Film . Dans la veine de l’opus précédent, ce spin-off rend autant hommage au monde de DC qu’au Legoverse . De quoi ravir les deux communautés de fans, qui ont pu se délecter d’une pléthore de petites références à d’autres licences à succès : Harry Potter, Le Hobbit, Le Magicien d’Oz .

LegoBatman2

« Ce long métrage affiche parfois une pagaille joyeusement orchestrée et bénéficie d’un humour second degré et riche en clins d’œil » (Télé 2 semaines)

Reconstitué en images de synthèse, Gotham City est le décor d’une intrigue centrée sur deux thèmes très fun : la relation antagoniste qu’entretiennent Lego Batman et le Joker et la délicate filiation du Chevalier noir avec Robin , son fils adoptif et wingman. Programme chargé et rebondissements à gogo au menu de cette comédie familiale qui va jusqu’à jouer la carte de l’hommage décalé sous forme de clip parodique, par la voix d’Alfred . Il y est fait mention des « épisodes de 2016, 2012, 2008, 2005, 1997, 1995, 1992, 1989 et de celui bizarre de 1966 ». Un penchant à l’autodérision qui fait tout le sel de ce feel good movie.

Pour rappel, Wonder Woman sort au cinéma le 7 juin. Soyez au rendez-vous !

Vous aimerez aussi

Attention