TOUT WARNER BROS.

DC Comics : Man-Bat étend ses ailes

L’été, il n’est pas rare de voir des chauves-souris fendre la nuit à pleine vitesse. En attendant de les voir de plus près à l’occasion de la 20e Nuit internationale de la chauve-souris, le dernier weekend d’août, les comics sont là pour assouvir notre curiosité vis-à-vis de ces petites bêtes qui cristallisent toutes les frayeurs. Si elles font parfois penser aux vampires, Batman est là pour rappeler que les chauves-souris ne doivent pas nécessairement être perçues comme néfastes. Pour autant, on n’aimerait pas croiser la route de son antagoniste… le redoutable Man-Bat .

De scientifique à cobaye

À mi-chemin entre la gargouille et la hyène, Man-Bat a l’allure repoussante des monstres qui hantent les cauchemars des enfants. Une créature qu’on croirait sortie d’un film d’épouvante, à laquelle de longues canines et des griffes acérées ajoutent une touche d’angoisse supplémentaire. Apparu pour la première fois dans le Detective Comics #400 de 1970 , cet homme chauve-souris à rebours de Batman est l’œuvre du duo Neal Adams (scénario) / Frank Robbins (dessin). Des artistes qui ont, par ailleurs, tous deux collaboré au Flashverse. Sous leur trait, le monstre prend forme, en adoptant une attitude agressive et un comportement extérieur qui ne laissent aucun doute quant aux sombres desseins qui l’habitent.

DcComics198

Ayant connu plusieurs évolutions successives, Man-Bat est d’abord né Kirk Langstrom . Cette véritable identité est celle du zoologue qu’il a été avant de sombrer dans la criminalité de haut vol. Lorsqu’il n’était encore qu’un simple monsieur Tout-le-monde, Langstrom conduisait des recherches sur le génome humain pour combattre la surdité . Un handicap qui le concerne directement, puisque le scientifique se savait devenir sourd dès cette époque. Au-delà des largesses prises quant à la déontologie, ses travaux scientifiques aboutissent à un puissant sérum anthropomorphique pouvant transformer un homme en chauve-souris géante. Expérimentant ce phénomène en s’injectant lui-même le produit, le scientifique se lance à l’assaut de Gotham , avec la ferme intention de terroriser ses habitants en semant le chaos.

Les échos de la nuit

Bien que Man-Bat appartienne au camp des super-méchants , il est important de noter que sa noirceur d’âme n’est pas totale et que des soubresauts de bonté ont ponctué ses aventures. Ainsi, les puristes se souviendront que cet antagoniste de Batman a parfois fait alliance avec le justicier. Une aide fugace qui s’évanouit dès lors que sa sauvagerie animale reprend le dessus. Le plus souvent guidé par une froide violence, Man-Bat possède certaines aptitudes supérieures à la normale, comme une force , une agilité et une endurance hors-normes, mais aussi la capacité de se situer dans un vaste espace en émettant des ultrasons . Comme son instinct, ses sens sont ultradéveloppés, de sorte que Man-Bat parvient à voir clair dans la nuit noire et peut entendre des ondes sonores inaudibles aux autres.

DcComics199

Une prouesse empruntée à ses consœurs du monde animal, qui fait de lui un ennemi particulièrement coriace. Intelligent et vif, il parviendra à tromper sa solitude en transformant, à son tour, sa femme Francine en chauve-souris humanoïde. Selon les versions, c’est à elle que reviendrait cette initiative. Sous le nom de She-Bat , Francine Langstrom aide son mari ailé à instaurer un climat de peur sur la ville. Leurs enfants, Becky et Aaron suivront, eux aussi, la même voie. Fort de plusieurs faits d’armes en solo ou en famille, Man-Bat rejoint les rangs de la Secret Society of Super Villains de Lex Luthor. Constituée indépendamment de sa volonté, l’escouade des Man-Bats Commandos , a, a contrario, vu le jour sous l’aile de Talia Al Ghul et aurait pu diffuser un virus sur Gotham si Batman n’était pas intervenu pour sauver, une fois encore, ses concitoyens.

Décliné en animés et en bandes dessinées, Man-Bat a donné des sueurs froides à bien des téléspectateurs et dévoreurs de comics !

Vous aimerez aussi

Attention