Warner Bros. Actualités

Mamie Bonheur, la grand-mère DC qu’on rêve d’avoir… ou pas !

Publié

Mamie Bonheur, la grand-mère DC qu’on rêve d’avoir… ou pas !

Contrairement à ce que son nom suggère, Mamie Bonheur est loin d’être la mamie gâteau qu’on imagine. Au sortir des fêtes de fin d’année, nombreux sont les petits enfants à avoir été gâtés par leur aïeule, en contrepartie d’un tirage de joue en bonne et due forme. Chez DC Comics , c’est plutôt à une super-méchante du troisième âge qu’on a affaire.

Bras droit de Darkseid

Créée en 1971 par Jack Kirby dans le Mister Miracle vol. 1 #2 , Mamie Bonheur est une combattante dont la vigueur fait oublier son grand âge. Connue des anglophones sous le nom de Granny Goodness , elle a beau être un personnage secondaire du DCverse, ses faits d’armes aux côtés de Darkseid font froid dans le dos. Malgré ses cheveux blancs et son embonpoint, elle distribue les coups sans sourciller et sans l’ombre d’un rhumatisme ! C’est sa qualité de divinité qui lui confère son agilité et qui la rend si vive d’esprit : car Mamie Bonheur n’est jamais à court de stratagèmes pour servir la cause de son despotique mentor…

dc-comics-mamie-bonheur

Mais d’où lui vient une telle haine ? Pour comprendre comment sa rancœur est née, il faut se pencher sur son enfance tragique, après que ses parents ont été forcés de la placer dans un « orphelinat ». En réalité, il s’agit d’un centre où tortures physique et psychologique sont les maîtres mots et où elle subit un entraînement de choc destiné à faire d’elle la parfaite exécutante des desseins de Darkseid. Cette tragédie explique pourquoi on la retrouve, à l’âge adulte, directrice de l’orphelinat des Folles Furieuses , un groupe de super-méchantes aux airs de harpies.

Leader des Folles Furieuses

Dirigeant cette escouade d’une main de fer, elle forme sa quinzaine de protégées avec la même dureté qui a forgé son tempérament implacable. Si l’une de ses orphelines montre des signes de résistance, la directrice n’hésite pas à lui laver le cerveau . Parmi elles, on distingue des adversaires aux noms de catcheuses, comme Bloody Mary et Big Barda . Tess Mercer , la sœur de Lex Luthor, a quant à elle fait un passage par la case orphelinat, comme on le découvre dans son cauchemar de l’épisode 108 de Smallville , L’Oiseau bleu . Incarnée par Christine Willes , Mamie Bonheur a une apparence bienveillante déconcertante dans l’ultime saison du show d’Alfred Gough et Miles Millar.

dc-comics-mamie-bonheur-mechante

D’Apokolips à la Planète bleue, la légende de Mamie Bonheur s’est écrite dans la fureur. Elle rend son dernier souffle sous le joug d’Infinity-Man . Contre toute attente, elle est néanmoins réincarnée en Kraken, avant que le Green Lantern Hal Jordan ne l’arrête pour de bon. À ce jour, la pugnace grand-mère est sous les verrous, mais pour combien de temps ?

Pour rappel, Justice League est toujours projeté dans une sélection de salles !

Attention

 
 
 
Produit ajouté au panier