Warner Bros. Actualités

Les femmes d’influence de DC Comics

Publié

Les femmes d’influence de DC Comics

Chez DC , forces de l’ordre et justiciers masqués ont l’habitude de tout mettre en œuvre pour préserver leur ville du mal qui la guette, en faisant front contre les assauts violents et répétés de vilains sans foi ni loi. Dans les comics originels, comme dans les aventures live ou animées qu’ils vivent, les super-héros appliquent ce crédo, sans faire de distinction entre les hommes et les femmes . Ainsi, nombre de super-héroïnes sont parvenues à gagner le cœur des fans, grâce à de légendaires coups d’éclat et des prouesses moins connues du grand public mais tout aussi honorables. En ce 8 mars, qui marque la 39e Journée internationale de la femme , plein feu sur les femmes de poigne de DC Comics.

Les femmes en bleu

Dans Sex and the City, Carrie Bradshaw se plaît à distiller, çà et là, de précieux conseils girly. Pour elle, « les hommes sont comme les mots croisés du New York Times – difficiles, tordus et vous n'êtes jamais sûre que vous avez la bonne réponse ». Considérée par les inconditionnels comme la papesse des relations homme-femme, l’héroïne d’HBO pourrait toutefois piocher quelques enseignements dans les pages de comics . Sous la bannière DC, c’est l’égalité des sexes qui prédomine. Un mantra initié par Wonder Woman au début des années 1940 et qui s’est étoffé d’année en année. Évolutif et foisonnant, l’univers fictionnel de la firme se conjugue désormais au féminin et met en scène des histoires où les femmes de poigne ont leur mot à dire.

DcComics47

Agissant généralement dans l’ombre de leurs confrères, les femmes policières font figure d’héroïnes du quotidien. La plus célèbre est Renée Montoya , un agent qui a dédié sa vie à sa vocation, redoublant d’efforts à la mort de son mari – lui aussi agent de police – en adoptant l’alias The Question. Sous son uniforme du GCPD, la policière rappelle qu’elle ne se contente pas de porter du bleu mais en reçoit aussi, à chaque coup que lui porte un assaillant. Également affiliée au GCPD, Sarah Essen (la future Mme Gordon), vient grossir les rangs des femmes de loi. Créée en 1987 par Frank Miller et David Mazzucchelli dans Batman #405 , elle montre que les forces de l’ordre ont aussi un cœur. Dure et envoûtante à la fois, elle est à la fois douée pour faire régner la justice et pour conquérir James Gordon…

Science et conscience

Depuis deux saisons, Caitlin Snow revêt la blouse d’une ingénieure en biologie dans la série à succès The Flash. Avec ses connaissances scientifiques illimitées, cette jolie brunette à laquelle Barry Allen n’est pas insensible pourrait vouloir manipuler les plantes toxiques pour semer le chaos, comme L’Empoisonneuse, mais a choisi de faire le bien ; à la différence de son homonyme de papier qui, dans les comics, n’est autre que Killer Frost. Résolument encline à faire triompher la justice et à mettre ses compétences à profit du combat que livrent les défenseurs de Starling City , la jeune femme réussit à faire parler la matière pour déceler la vérité. Travaillant à S.T.A.R. Labs , elle n’est pas sans rappeler une autre scientifique de l’Arrowverse, Felicity Smoak.

DcComics48

Ayant, elle aussi, un esprit aussi aiguisé que le katana de la super-héroïne éponyme, Felicity est à la fois belle et intelligente. Deux qualités qui n’ont pas échappé à Green Arrow, puisqu’une fois n’est pas coutume, ce n’est pas lui mais Cupidon qui a décoché sa flèche. Hackeuse hors-pair , la blonde lumineuse est capable de craquer les codes les plus impénétrables, franchir des pare-feu cryptés et s’avère redoutable dès qu’elle s’empare de la souris d’un ordinateur. Non moins admirable que les combats au corps-à-corps, la bataille du web 2.0 se joue dans un cadre virtuel parfois tout aussi périlleux que l’est le monde réel.

Le goût de l’information

En plus de défendre un idéal de justice, les journalistes prônent la liberté d’expression et d’information, en faisant de leur intégrité professionnelle leur arme de prédilection. Naturellement curieux et instinctifs, les ils sont ceux par qui transite l’information et, donc, la vérité. Si un récent sondage décriait la profession, en la situant au bas de la liste des métiers inspirant confiance au grand public, les journalistes de comics sont, eux, particulièrement appréciés. Et pour cause, leurs deux représentants les plus emblématiques sont Clark Kent et Lois Lane , le duo de choc du Daily Planet .

DcComics49

Couvrant l’actualité de Metropolis en menant des reportages à haut risque, les enquêteurs du quotidien de référence de la ville de Superman font un travail difficile, impliquant d’aller au bout de leur sujet et de protéger leurs sources. Sous l’égide du rédacteur en chef Perry White et aux côtés de l’attachant photographe de terrain Jimmy Olsen, Lois est la reporter vedette du journal . Avec la complicité de Clark, elle a permis de faire éclater de nombreuses affaires. Au cinéma, Amy Adams a pris la relève de Margot Kidder – la Lois de la première saga de Richard Donner – pour porter les flamboyantes couleurs de la femme qui fait battre le cœur de Kal-El.

Livrant une interprétation prégnante et pleine d’émotions dans Man of Steel (2013), la comédienne retrouve son rôle de reine du journalisme d’investigation à l’affiche de Batman v Superman : L’Aube de la Justice , à découvrir au cinéma le 23 mars prochain !

Pour réserver vos places, cliquez ici

BatmanVSuperman10

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier