Warner Bros. Actualités

DC Comics : Comment est née la Legion of Doom ?

Publié

DC Comics : Comment est née la Legion of Doom ?

Habituellement, les héros et méchants DC Comics marquent l’esprit des mordus de comics par des actions solitaires. Des faits d’armes qui forgent leur légende et qui se déclinent en BD, films, séries et jeux vidéo. Pourtant, ces personnages fictifs s’inscrivent dans une organisation hiérarchisée . Alors que la Suicide Squad est aux mains de l’intransigeante Amanda Waller, des escouades super-héroïques sont là pour la contrer. Apportant une réponse puissante à tous ceux qui cherchent à mettre la paix en péril, la Justice League (attendue au cinéma le 15 novembre 2017) est l’une d’elles. Mais c’était sans compter sur la redoutable Legion of Doom…

Le nombre fait la force

À la tête de toute armée, il y a un leader. Celui de la Legion of Doom se devait d’être despotique, au vu des sombres desseins qui animent les membres de cette formation de mercenaires. C’est donc sans surprise qu’on retrouve Lex Luthor aux commandes. Initiée par la série d’animation Challenge of the Super Friends , produite par les studios Hanna-Barbera (Scooby-Doo), elle se dévoile pour la première fois en 1978 dans l’épisode pilote. Dès lors, la cruauté de cette 'légion de damnés' ne cesse de s’accroître, d’aventure en aventure. À l’image des autres groupuscules DC, la Legion of Doom n’est pas l’œuvre d’un seul duo d’artistes, mais résulte de la somme de nombreux talents .

LegionOfDoom1

Présentés d’emblée comme les antagonistes des Super Friends, les combattants de la Legion of Doom ont progressivement gagné en intensité, pour s’ériger en opposants à la Justice League . Une progression qui prouve la puissance de cette funeste équipe, dont la genèse a pourtant été marquée par un acte manqué. En effet, au départ, elle devait être baptisée League of Evil et avoir pour chef Doctor Sivana . Si on imagine aisément que le destin de la Legion of Doom aurait été différent dans ces conditions, il est important de se souvenir que ses débuts sont empreints de concessions, puisqu’il a fallu jongler entre les personnages soumis à la licence d’autres firmes (comme Filmation ) et ceux qui étaient utilisables.

Le bataillon de Legends of Tomorrow

Rassemblant d’emblématiques têtes d’affiche, la Legion of Doom a évolué au fil du temps. Certains éléments ont perduré au gré de ces changements, devenant chers au cœur des puristes. On pense par exemple au Hall of Doom , décor historique de nos super-méchants. Un lieu dissimulé dans les marais à proximité de Gotham , qui a été le théâtre de leurs entraînements physiques, mais aussi de l’élaboration de leurs viles stratégies. Un repère semblable à la Batcave de l’Homme chauve-souris, qui sera le QG de Bizarro, Black Manta, Brainiac, Captain Cold, Cheetah . Avec également dans ses rangs L'Épouvantail ou Sinestro la Legion of Doom donne, à n’en pas douter, la sinistrose !

LegionOfDoom2

La présence de Solomon Grundy dans ses rangs rappelle qu’elle est intemporelle. Star de l’ancestrale comptine qu’ont l’habitude de chanter les enfants américains, il a un nom dont la consonance rappelle le Solomon Vandy de Blood Diamond . Cependant c’est un autre film qui fera bientôt la part belle à celui qui « est né un lundi, a été baptisé un mardi, s'est marié un mercredi, etc ». Elément clef du scénario de Mr Wolff (en salles le 2 novembre), la fameuse comptine prend des airs de funeste ritournelle. Au cinéma, la Legion of Doom et son acronyme L.O.D a d’abord fait référence aux Road Warriors de la saga Mad Max . Néanmoins, bien que pétris de violence, les méchants de George Miller feraient presque pâle figure en comparaison des terrifiants guerriers de DC.

Autant de déclinaisons d’un même univers qui renaît aujourd’hui avec panache à travers la saison 2 de Legends of Tomorrow . Suivez ce mortel escadron grâce à la série de la CW !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier