Warner Bros. Actualités

DC Comics : Qui est le brûlant John Constantine ?

Publié

DC Comics : Qui est le brûlant John Constantine ?

Initié par la série de comics The Saga of the Swamp Thing No. 37 , John Constantine ne trouve pas sa genèse dans les marais de la créature éponyme, mais dans les affres de la magie noire… C'est un anti-héros marginal que les fans n’ont pas eu de mal à adopter, tant son charisme supplante son penchant pour l’occultisme. Né au milieu des années 1980, grâce au trio Alan Moore / Steve Bissette / John Totleben , il fait partie des personnages emblématiques qui se sont réinventés au fil des décennies. Focus sur celui qu’on surnomme Hellblazer .

Désinvolture et bagou

Avec son look un peu gredin, sa cravate nonchalamment nouée, et sa mèche rebelle, John Constantine n’est pas exactement un modèle à suivre. Loin d’être tiré à quatre épingles, il trace sa route en outsider, préférant la magie noire aux superpouvoirs des justiciers DC. C’est à Liverpool qu’il passe les premières années de sa vie. Orphelin de mère – qui meurt en le mettant au monde – il apprend très vite à ne compter que sur lui-même. Son enfance est d’autant plus difficile que la relation qu’il entretient avec son père est orageuse. Tous deux ne se comprennent pas, ce qui conduit le jeune John à vouloir gagner son indépendance au plus vite.

DcComics225

Conscient que la vie ne fait pas de cadeau, il développe un sens aigu de la débrouillardise. À l’adolescence, c’est grâce à une carrière de rockeur amateur dans le groupe Membrane muqueuse qu’il s’évade. Enchaînant les dates aux quatre coins du pays, ses musiciens et lui font escale à Newcastle , au nord de l’Angleterre. Une étape déterminante pour John, qui découvre les sciences occultes en combattant une créature maléfique par l’invocation du démon Nergal . Cet événement le marque durablement, au point de l'expédier à l’asile de Ravenscar . Bien que son cynisme reflète le grain de folie qui ne le quittera plus, sa désinvolture est d’abord une carapace.

Hellblazer, les flammes de l’enfer

Si le surnom d’Hellblazer fait penser aux Hell’s Angels, eux aussi férus de rock, la comparaison s’arrête là. Éditée de 1988 à 2013, la série des Hellblazer a vu nombre d’artistes DC livrer leur vision du paranormal . Un univers foisonnant dont John Constantine est la star. Faisant office de détective expert dans le domaine du surnaturel, ce dernier multiplie les enquêtes aux frontières du réel. De quoi transporter les lecteurs dans un imaginaire de tous les possibles. Doué d’un pouvoir de persuasion sans borne, John a une grande influence sur les entités fantomatiques qui peuplent les vignettes de BD et peut les contrôler en usant de sortilèges .

DcComics226

Ayant un pied dans l’au-delà et un pied dans le monde des vivants, John Constantine joue sur les deux tableaux. Pour autant, ce petit jeu n’est pas sans conséquence et finit par lui brûler les ailes . Ayant successivement perdu tous ses proches au gré les différentes missions qu’il a menées, ce maître de la magie noire se retrouve invariablement seul. Une vie de solitude qui perdure depuis l’enfance et qui le hante . Ses blessures intérieures entretiennent sa fragilité, de sorte que cet anti-héros demeure très apprécié des puristes, qui voient en lui un personnage roublard et ambivalent.

BD, film et série

Tandis que les téléspectateurs ont pu suivre les aventures de John Constantine sur NBC dans la série éponyme de 2014 – avec David S. Goyer et Daniel Cerone aux manettes – le thriller horrifique de Francis Lawrence (saga Hunger Games) rappelle qu’avant Matt Ryan, Keanu Reeves a incarné le personnage culte. Deux ans avant de signer le très remarqué Je suis une légende (2007), Lawrence mettait déjà en scène un univers apocalyptique, au carrefour de la SF et de l’épouvante, dans Constantine (2005) . « Une œuvre esthétiquement léchée, un véritable régal pour les yeux » ( MCinéma.com ).

DcComics227

Los Angeles, de nos jours. John Constantine (Keanu Reeves) possède un don de clairvoyance, qui fait de lui le seul être capable d’empêcher le monde de sombrer dans le chaos qui le guette. Devenue le théâtre de l’affrontement des forces du bien et du mal, la Cité des Anges est en péril. Résolu à venir en aide à ses habitants et en particulier à Angela Dodson (Rachel Weisz) , John se prépare à un combat décisif. Ce justicier qui a échappé à l’Enfer sans pouvoir atteindre le Paradis triomphera-t-il du Mal ?

Pour revoir ce film en DVD , cliquez ici

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier