Warner Bros. Actualités

DC Comics et l’ère moderne

Publié

DC Comics et l’ère moderne

Reposant sur un héritage sans cesse revisité, l’univers DC Comics a évolué d’ère en ère. Les trois premiers pans de son histoire correspondent à l’âge d’or, l’âge d’argent et l’âge de bronze . Lorsque celui-ci s’achève au milieu des années 1980, l’ère moderne lui succède avec des reboots à foison. Focus sur les grandes étapes de cette modernisation .

Pre-Crisis / Post-Crisis

Créée en 1934 par Malcolm Wheeler-Nicholson sous le nom de National Allied Publications, DC Comics est indétrônable. Cette pérennité, la firme la doit à des artistes capables de mettre au goût du jour des héros issus d’une époque révolue. Wonder Woman , qui fête ses 75 ans avec un film solo à succès, le prouve. En 1986, l’âge de bronze prenait fin en raison d’intrigues en perte de vitesse, cantonnées dans un cadre moral trop restrictif. Deux ans plus tôt, les éditeurs commençaient à réfléchir à une manière d’insuffler un vent de fraîcheur.

DcComics481

Alan Moore (le papa des Watchmen) est la figure de proue de ce renouveau grâce à Swamp Thing (1984), série préfigurant l’ère moderne. Comme de coutume chez DC les grands changements s’opèrent sous le signe du chaos. Les termes Pre-Crisis et Post-Crisis évoquent respectivement la période classique et l’ère moderne. Le crossover Crisis On Infinite Earths , imaginé à l’occasion du cinquantenaire de la firme sous la forme d’une série en 12 parties , marque le basculement dans la modernité. Il fait reculer d’un cran le curseur du comics code : d’un point de vue scénaristique comme graphique, les artistes DC gagnent en liberté.

Modernité et liberté

L’auteur Marv Wolfman et le dessinateur George Perez sont à la manœuvre des premières publications modernes. Les principaux changements concernent l’abandon du concept de Terres multiples et la chronologie des personnages, parfois déclinés dans des moutures adolescentes. L’irrévérence s’invite dans les vignettes et l’horizon s’élargit pour laisser libre cours à l’imagination des plumes DC. Cette dynamique est amplifiée par le rachat du studio Wildstorm à la veille des années 2000, puis l’acquisition de la collection All-Star en 2005.

DcComics482

Le nouveau millénaire est jalonné par les crossovers. Les différents univers se font écho dans des variantes qui explorent la part sombre de justiciers présentés jusqu’alors comme sans peur et sans reproche. Le balai des crises s’intensifie : Identity Crisis (2004), Countdown to Infinite Crisis (2005), Infinite Crisis (2005-2006), 52 (2006-2007), Countdown to Finale Crisis (2007), et enfin Final Crisis (2008). Green Lantern est rebooté à travers le diptyque Blackest Night (2009) et Brightest Day (2010), de même que Flash avec Flashpoint (2011). L’idée est de faire table rase d’un passé trop étoffé en faisant repartir la mythologie d’un personnage de zéro.

DcComics483

Après le New 52 , le DC Rebirth qui a cours actuellement nous montre que les héros qu’on pensait connaître renferment encore des secrets.

Actuellement au cinéma, Wonder Woman fait perdurer le mythe !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier